Chiarot – Weber : Qui rend l’autre meilleur?

On encense (avec raison) le jeu de Shea Weber depuis quelques jours. Hier, les bons mots sont venus d’aussi loin que Calgary, alors que Mark Giordano a confié que Weber méritait, en raison de son excellent début de saison, d’être dans les discussions concernant le trophée Norris.

Weber, que plusieurs disaient pourtant fini il y a quelques mois, a déjà récolté 28 points en 34 matchs depuis le début du calendrier régulier. Il est en voie de connaître la meilleure campagne de toute sa carrière à 34 ans. Et Dieu sait qu’il en a disputé, de belles saisons!

Il y a aussi Ben Chiarot qui est en voie de connaître LA saison de sa carrière.

Le défenseur ontarien de 28 ans a déjà récolté 11 points (dont 4 buts) depuis le début du calendrier. C’est seulement 9 points et 1 but de moins que son record en carrière!

Avec l’absence d’un véritable premier défenseur gaucher et suite à la blessure de Victor Mete, Chiarot a dû prendre les bouchées doubles, jouant souvent plus de 25 minutes par rencontre (parfois 30).

Bref, Weber et Chiarot forment une très bonne première paire pour le Canadien.

Mais… une question demeure : Qui influence qui? Est-ce que Chiarot et son jeu défensif permettent à Weber de mieux s’impliquer offensivement? C’est un peu ce que croit Stu Cowan de la Gazette. Ce dernier définit Ben Chiarot comme le partenaire parfait pour un gars comme Weber… le gars qui est en mesure de par son style de jeu de rendre Man Mountain encore meilleur!

Avec Mete, Weber devait d’abord et avant tout penser défensif et physique. Là, il peut davantage se laisser aller et jouer un jeu plus complet.

À l’inverse, Martin McGuire croit que Ben Chiarot est celui qui bénéficie le plus de la très bonne saison de Shea Weber.

« Weber pédale en avant et Chiarot profite de la poche d’air derrière, dans le siège arrière du tandem […] S’il y en a un qui bénéficie de la saison que Weber connaît, c’est bien Ben Chiarot. » – Martin McGuire

Qui a raison?

Qui aide le plus qui entre Weber et Chiarot?

Faites-vous votre propre idée à ce sujet.

L’important, c’est qu’au final, ça rapporte au Canadien. Et ça le fait présentement.

À noter que Ben Chiarot croit que les bonnes équipes (comme les Blues l’an dernier) sont celles qui jouent bien physiquement ET défensivement… celles qui ferment bien les espaces.

Et la présence de Shea Weber à ses côtés permet à Chiarot de le faire encore mieux, de couper encore plus de jeux adverses.

A-t-on enfin trouvé une vraie première paire à Montréal?

PLUS DE NOUVELLES