betgrw

Chances de marquer de qualité : Brendan Gallagher parmi l’élite

Brendan Gallagher n’a pas une grosse saison, on va se le dire. Il vient de se sortir d’une séquence de 24 matchs sans trouver le fond du filet en marge de son but contre les Rangers.

En 39 matchs cette saison (oui, il arrive à rester en santé), Gally n’a que six buts au compteur. Il a aussi sept passes, ce qui lui fait 13 points. Il a donc un point aux trois matchs.

Évidemment, on ne va pas comparer ça aux autres gars qui font 6.5 M$ par année dans la ligue. Le débat a déjà été lancé à de nombreuses reprises et on sait que l’attaquant n’est pas le meilleur rapport qualité/prix du circuit.

Mais il n’en demeure pas moins que même si on sait qu’il ne peut plus forcément en donner plus, c’est bien peu, six buts.

Parce qu’il est Brendan Gallagher et qu’il a donné son corps au Canadien depuis 2013, on dirait qu’il y a un aura autour de lui. Et ça, Renaud Lavoie l’a dit ce matin sur les ondes de BPM Sports en affirmant qu’à part le matin du match contre les Rangers, Gally n’a pas été questionné sur sa séquence sans marquer.

Josh Anderson fait sûrement dire qu’il est jaloux.

Ce qui frappe, aussi, c’est sa fiche de -18. Le différentiel d’un joueur ne veut pas tout dire, mais quand un joueur a le pire différentiel (et de loin) de son club, c’est une donnée importante.

(Crédit: Hockey DB)

Mais est-ce que tout est négatif dans son cas? Pas forcément.

Dans les faits, toujours selon Renaud Lavoie, Gally est parmi l’élite de la LNH pour les chances de marquer de qualité. Il en a provoqué plusieurs depuis le début de la saison chez le CH.

Sean Monahan mène le Canadien cette saison avec les chances de marquer de qualité avec 60. Il est installé au 24e rang de la LNH à ce chapitre-là, ce qui n’est pas vilain du tout.

Et Gallagher? Il est au 25e rang de la LNH avec 59. Aussi bien dire qu’il est parmi l’élite.

Renaud Lavoie, qui trouve que le joueur est dangereux sur la glace récemment, mentionne aussi que Gally mène le CH (+18) pour les grosses occasions de marquer d’équipe. Ça tient compte des moments où il est sur la glace quand ça arrive pour le CH ou pour l’autre équipe.

Logiquement, ce n’est pas si étonnant que ça quand on connaît le style de jeu de Gallagher. Il joue la pédale dans le tapis et il va dans le trafic, ce qui lui donne des chances de qualité.

Mais même si on peut bien faire dire ce qu’on veut aux chiffres, il n’en demeure pas moins que le test de l’oeil est aussi important. Et là-dessus, Gilbert Delorme le résume bien : même s’il a ses chances, il n’en profite pas. Ajoutons à cela ses erreurs défensives et on a là un joueur qui doit en donner plus.

S’il n’arrive pas à marquer quand il a des chances, ce sera quoi quand il n’en aura plus? Il va magiquement marquer plus? Je ne crois pas…

PLUS DE NOUVELLES