Ce serait peut-être sage que le CH transige son premier choix de 2020

Le Canadien est parvenu à récolter quatre gains à ses cinq derniers matchs, à la suite d’un passage à vide, où il n’a récolté aucune victoire en huit rencontres. Pendant cette descente du chariot, ça spéculait de part et d’autre. Le robinet des spéculations éclaboussait sans arrêt. En date d’aujourd’hui, le chariot est en pleine montée, mais la descente soudaine pourrait vite se présenter… ou non. Quoi qu’il en soit, Marc Bergevin se doit de conclure quelque chose afin d’amener un nouvel élément à son groupe. Le DG travaille fort afin de couronner un accord, mais ce n’est pas évident de danser dans la LNH, encore plus à ce moment-ci.

Cela dit, est-ce que Marc Bergevin doit mettre son choix de premier tour en 2020 sur la table? Bien sûr. Pourquoi pas? Dans un premier temps, la banque d’espoirs est somme toute reluisante en vue du futur. En second lieu, avec les Alexander Romanov, Cayden Primeau et Mattias Norlinder, Bergevin et Trevor Timmins ont démontré à quel point des doubles ou des triples potentiels pouvaient se frapper dans des rondes plus loin. Ajoutons à cela que le Canadien détient encore une tonne de choix en vue du prochain encan amateur, donc il a des munitions.

À ce sujet, Douglas Gelevan, de CBC, s’est demandé si c’était sage pour le Canadien de Montréal de mettre son premier choix de 2020 sur le marché.

N’oublions pas une chose importante : le Canadien a plusieurs lacunes qu’il doit régler… et il a investi en des vétérans comme Carey Price et Shea Weber, ce qui indique que cette formation doit trouver une façon de gagner à court terme, n’est-ce pas? Les deux leaders du club ont été clairs à ce sujet, ils veulent gagner maintenant et non demain, donc Bergevin se doit de les satisfaire… ou de les échanger, mais ça, c’est impossible (ou presque).

On jase là, même si l’on sait que Taylor Hall ne viendra pas à Montréal, c’est dans ce type de transaction que Bergevin devrait inclure son choix de premier tour en 2020. Par contre, un bémol que je me dois d’indiquer : la cuvée des joueurs amateurs en vue du draft de 2020 demeure TRÈS prometteuse. C’est là que Bergevin pourrait « jammer ». Il aime construire via le repêchage, mais comme je le mentionnais en introduction, il a deux vétérans qui veulent clairement gagner là, maintenant.

Retenez une autre chose avant de passer au texte suivant : Le Canadien n’a pas participé aux éliminatoires lors de trois des quatre derniers printemps. Donc, échanger le premier choix de 2020, le faites-vous? Vivons désormais le moment présent!

PLUS DE NOUVELLES