Carey Price et Brendan Gallagher seront meilleurs jeudi qu’hier

Et puis, qu’avez-vous fait hier soir?

Avez-vous regardé de l’excellent hockey de séries devant des milliers de partisans devant votre téléviseur? Le Storm Surge était d’ailleurs de retour à Raleigh et il m’a donné quelques frissons.

Avez-vous regardé le dernier match du Rocket avec aucun partisan dans les stands du Centre Bell, un match où seuls les joueurs ont peut-être eu des frissons dans leur aréna vide?

Les deux?

Ceux et celles qui ont regardé la partie du Rocket ont vu Carey Price et Brendan Gallagher offrir des performances discrètes, mais rassurantes. Il faut dire que c’était très mal parti pour Price qui, après seulement quatre minutes et quatre tirs au but, avait déjà accordé deux buts (dont l’un suite à une mauvaises sortie). Il a toutefois été en mesure de bloquer les 11 tirs suivants.

Price (nouvellement muni d’un pinch/goatee de séries?) devait jouer 30 minutes au départ, mais les circonstances lui ont fait terminer la deuxième période. Au final, il n’aura toutefois pas connu plus de succès face aux Marlies que face aux Maple Leafs cette saison.

Doit-on s’inquiéter de cette statistique et du début de match de Price hier soir? Non! L’objectif était de chassé la rouille et de justement remettre Price dans le bon mindset AVANT le début de la série face aux Leafs.

Le premier match de jeudi, notamment sa première période, sera TRÈS déterminant pour le reste de la série. Vous imaginez-vous à quel point ça aurait pu coûter cher au CH de voir Price accorder deux buts dès les quatre premières minutes? La glace est brisée et on peut espérer voir Price être en meilleure forme encore dans 48 heures.

À noter que le premier but des Marlies a été inscrit par Bobby McMann, un gars de 24 ans jamais repêché qui était encore dans la ECHL il y a quelques semaines. Il devait être fou comme de la m***e.

Et Gallagher, lui, comment s’en est-il sorti hier?

Il n’a pas connu un grand match, mais il s’est poussé à bout, cherchant son souffle à plusieurs reprises sur le banc. Joël Bouchard l’a même laissé sur la glace durant quatre minutes un moment donné, ce qui a permis à Gallagher de tester où il en était dans sa rehab. Le match d’hier aura surtout servi à enlever la rouille, à alléger les jambes un peu et à ranger la blessure au pouce derrière. Et ça, c’est excellent!

On peut donc dire mission accomplie pour Price et Gallagher…

Même si le Rocket a terminé sa saison de rêve avec une sixième défaite (2 à 0 cette fois) en sept sorties. D’ailleurs, Gallagher était en ta* d’avoir perdu après la rencontre. Aucune surprise ici!

À noter que l’on ne sait toujours pas si le Canadien rappellera des Black Aces ou non. J’ai comme l’impression qu’avec la COVID-19, on pourrait demander à certains joueurs du Rocket de continuer de s’entraîner à Brossard… mais toujours à l’écart du groupe principal pour diminuer les risques d’une éclosion. Parce que la dernière chose dont le CH a besoin en ce moment, c’est d’un cas positif à la COVID-19…

Mardi chez le Canadien

Dominique Ducharme dirigera un entraînement complet vers 11h15 ce matin. Bien entendu, Carey Price et Brendan Gallagher seront de retour avec l’équipe. Je ne m’attends pas à aucun changement dans les trios et les paires défensives (même si j’en ferais si j’étais le coach).

Le Canadien devrait tenir un dernier entraînement demain matin, avant de quitter vers Toronto. La série s’ouvrira (enfin) dans deux jours!

Est-ce que le Canadien a de réelles chances de vaincre les Maple Leafs? Entre les modèles mathématiques à 25 %, les prédictions ironiques de Réjean Tremblay, l’unanimité des experts de Sportsnet et l’enthousiasme partisan, on ne sait plus toujours où se placer. Lorsqu’on analyse tout en profondeur, toutefois, disons que les chances du Tricolore ne sont vraiment pas très grandes…

Mais bon… ça se joue sur le glace, qu’ils disent. Le Canadien sera reposé et cette fois pas désavantagé au niveau des matchs joués dans les derniers jours vs ceux de son adversaire. Le Canadien et les Leafs s’affronteront selon les mêmes termes.

C’est une nouvelle saison qui s’amorcera jeudi soir et on doit tout oublier. On oublie la fin de saison du Canadien. On oublie la fiche des Montréalais face aux Leafs. On oublie les analyses et les probabilités.

Mais on peut se souvenir qu’il y a 11 ans, Jaroslav Halak avait éliminé deux des clubs favoris en oubliant tout.

Ce qui nous ramène encore une fois à Carey Price. Il devra être magistral pour espérer jouer au hockey une fois le mois de juin entamé. On devra revoir le Carey Price de l’été dernier… celui de ses belles années. Pas celui de la première période hier, alors qu’il avait pourtant la meilleure équipe de la Ligue américaine devant lui.

On se répète mais la bonne nouvelle, c’est que Price n’a pas semblé dérangé ni pas sa récente blessure au genou ni par sa récente commotion cérébrale. C’est ça l’important.

PLUS DE NOUVELLES