Gallagher : une (longue) mauvaise passe ou le poids des années (et des blessures)?

Le poids des années (et des blessures) commence à peser sur Brendan Gallagher.

Il travaille fort…

Il veut…

Mais il obtient rarement des résultats cette saison.

C’était aussi un peu comme ça lors des deux derniers parcours éliminatoires de l’équipe.

Hier, Gally a écopé de deux mauvaises pénalités en début de troisième période, des pénalités qui ont peut-être coûté le match au Canadien.

Depuis que Martin St-Louis a été nommé entraîneur-chef du Tricolore, Gallagher a été blanchi de la feuille de pointage huit fois sur neuf. Il a récolté deux mentions d’aide face aux Maple Leafs le 21 février dernier. That’s it.

Si l’on remonte encore un peu plus, on remarque que le #11 n’a pas récolté d’autres points que ces deux mentions d’aide là depuis le 24 novembre à Washington. Il a donc été blanchi 15 fois lors de ses 16 dernières parties…

Son dernier but remonte au 20 novembre dernier, alors que Marc Bergevin était toujours le DG de l’équipe.

Cet homme était encore le DG du Canadien quand Gallagher a marqué son plus récent but.
(Crédit: YouTube/capture d’écran)

Gallagher ne marque pas, il ne prépare pas de jeux, il est indiscipliné, il affiche un différentiel cumulatif de moins-9 depuis le début de la saison, il ne frappe pas beaucoup (seulement 42 mises en échec cette saison)…

Il travaille fort (une chance!), mais au final, les résultats n’y sont pas.

Les gars comme Gallagher – qui pratiquent un style de jeu courageux, disons ça comme ça – ont tendance à ralentir une fois la trentaine atteinte. Gallagher aura 30 ans en mai…

Il a subi de sévères blessures aux mains, mais aussi au bas du corps et ailleurs. On ne connaît pas tous les détails de son bilan médical…

Son précédent contrat faisait de lui l’une des meilleures aubaines de la LNH (3,75 millions $ par année), mais son actuel, l’un des joueurs les plus surpayés (6,5 millions $).

À moins de voir Gallagher retrouver ses moyens, les cinq prochaines années pourraient être longues pour Gallagher et le Canadien. Est-ce que Gallagher sera « forcé » de prendre sa retraite avant la fin de son entente?

Gallagher joue à l’aile droite sur le deuxième trio du Canadien (Hoffman – Dauphin – Gallagher). Au retour des blessés, il tombera certes sur le bottom six… et qui sait, peut-être se retrouvera-t-il sur la quatrième (comme plusieurs le prédisaient avant le début de la saison).

Gallagher a certaines qualités recherchées par la nouvelle direction (leadership, effort), mais il n’st ni le plus rapide ni le plus talentueux offensivement. Est-ce que dans un monde idéal (sans plafond salarial), Kent Hughes et Jeff Gorton souhaiteraient rebâtir alentour de Gallagher?

Mais nous ne sommes pas dans un monde idéal : il y a un plafond salarial et le contrat de Gallagher prend beaucoup de place sous celui-ci…

Est-ce que le contrat que Marc Bergevin a fait signer à Brendan Gallagher le 14 octobre 2020 aura été son pire à titre de DG du Canadien?

Les prochaines années nous le diront. D’ici là, il faut espérer voir Gallagher se réveiller… que l’on souhaite le conserver ou éventuellement l’envoyer sous d’autres cieux. Pour l’instant, sa valeur en négative.

Rappelons que Gallagher aimerait demeurer avec le Canadien, à moins que celui-ci ait l’intention de se reconstruire durant de nombreuses années (ce qui ne semble pas être le cas).

PLUS DE NOUVELLES