Brendan Gallagher a « un bon mauvais contrat », selon Stéphane Waite

Marc Bergevin a signé Brendan Gallagher sur les termes d’un contrat de six ans pour 39 millions de dollars il y a deux ans. Évidemment, l’ancien DG lui a offert un tel contrat pour ce que l’attaquant a apporté au Canadien et non pour ce qu’il va apporter.

Aujourd’hui dans la LNH, les contrats sont de plus en plus signés avant que le joueur en question ne commence à débloquer offensivement. C’est le cas de Nick Suzuki, notamment.

Mais pour Gallagher, il apporte encore un certain élément intéressant à son équipe, mais sa production offensive a chuté. C’est vrai qu’il n’a plus les mêmes responsabilités offensives qu’avant, mais il n’en demeure pas moins qu’il n’est plus le marqueur de 20 buts qu’il a été toutes ces années.

On s’entend pour dire que Gally a un mauvais contrat, mais selon Stéphane Waite, il a « un bon mauvais contrat ».

Chaque équipe a des mauvais contrats. Si j’ai à dealer avec des mauvais contrats, c’est Brendan Gallagher que je veux. C’est un bon mauvais contrat. – Stéphane Waite

Essayez de me nommer des équipes n’ayant que de bons contrats dans son alignement? Mission impossible.

Contrairement aux Evgenii Dadonov et Jonathan Drouin de ce monde, Gallagher a encore une certaine valeur. Le petit attaquant apporte un côté fougueux, qui est apprécié de tous ses coéquipiers. Il n’a pas un « A » sur son chandail pour rien.

Waite ne l’échangerait pas, lui.

Avec un salaire annuel de 6,5 millions de dollars, oui, Gallagher a un contrat considéré comme mauvais, mais il l’a mérité, cette entente. Et même s’il ne vaut pas ce montant, il en vaut une partie, au moins. Pas comme certains joueurs dont je ne nommerais pas leur nom à nouveau. Je ne vais pas commencer à m’acharner non plus…

Si une équipe est intéressée à ses services, est-ce que Kent Hughes devrait bouger? Il est impossible qu’il complète une transaction sans garder du salaire, ceci dit, et le CH ne veut pas ça.

En rafale

– Raimel Tapia DFA par les Jays.

– Clairement.

– Plusieurs recruteurs sont à Montréal ce soir.

– Avec raison.

– Bonne nouvelle pour le Québécois.

PLUS DE NOUVELLES