Ben Chiarot a fait grimper sa valeur en disputant l’un de ses meilleurs matchs en carrière

Accorder le premier but à l’adversaire, tirer de l’arrière et jouer du hockey de rattrapage n’est plus une finalité désormais chez le Canadien. Les gars n’abandonnent plus à la moindre petite embuche.

Hier, le Canadien a tiré de l’arrière 0-1, 1-2, 1-3 et 2-3… mais il n’a pas cessé de travailler et de bonnes choses lui sont arrivées. Il a su provoquer la tenue d’une période de surtemps, puis l’emporter en prolongation (5 à 4).

Martin St-Louis, quelques heures avant le match, avait confié que cet affrontement face à la cinquième meilleure équipe du circuit Bettman n’allait pas être facile, mais qu’il allait servir de match baromètre afin de savoir où en était rendue son équipe.

Finalement, le Canadien de Martin St-Louis ne s’est pas dégonflé. Sixième victoire en 10 parties pour le nouvel entraîneur-chef par intérim des Habs. Je pense d’ailleurs que tout le monde souhaitera transformer cet intérim-là en poste régulier durant l’entre-saison.

Qu’est-ce que je retiens de cette splendide victoire (tardive) à Calgary?

1. Nick Suzuki a disputé l’un de ses meilleurs matchs dans l’uniforme du Canadien (et le meilleur depuis l’arrivée de Martin St-Louis). Un but, deux mentions d’aide, plus-1, six tirs au but, une mise en échec, trois tirs bloqués, 23:51…

Hier soir, Suzuki avait VRAIMENT l’étoffe d’un premier centre dans la LNH. #Gamer

Il a récolté pas moins de neuf points lors de ses six dernières rencontres.


2. Ben Chiarot a été sensationnel. Le défenseur gros format (d’abord reconnu pour son jeu sans la rondelle) a inscrit le but qui a permis au CH de créer l’égalité 3-3 en début de troisième, avant de donner la victoire aux siens en prolongation. Il a aussi obtenu une mention d’aide, deux tirs au but, un hit, deux tirs bloqués, un différentiel de plus-2 et près de 25 minutes de temps de jeu. Suzuki et Chiarot ont été les joueurs les plus utilisés hier soir.

Mine de rien, Chiarot a récolté six points lors de ses cinq dernières parties.

La valeur de Chiarot est présentement à son plus haut niveau. Peut-elle encore monter d’ici le 21 mars?

Est-ce que Kent Hughes et Jeff Gorton, qui ont probablement eu peur en voyant le défenseur recevoir une rondelle au visage hier soir, oseront-ils attendre encore avant d’échanger Chiarot? Surtout que les Flames font partie des équipes les plus intéressées à Chiarot…

Oui, le Canadien sera moins bon sans Ben Chiarot… mais il faut comprendre une chose : perdre davantage d’ici la fin de la saison ne changerait pas grand chose, au contraire, et puisque Chiarot sera admissible à l’autonomie complète cet été, il pourrait quitter pour rien dans quelques mois.

Est-ce que Hughes a sondé son intérêt de signer une prolongation de contrat à Montréal? Peut-être… mais encore là, Chiarot vieillit et il coûtera cher.

Et non, je ne vois pas Chiarot être échangé à gros prix d’ici le 21 mars, puis revenir cet été à titre de joueur autonome.

3. Les partisans du Canadien ont droit à huit ailes de poulet gratuites chez la Cage d’ici demain soir.

4. Jeff Petry (premier but du match) a lui aussi connu une très belle soirée. Mine de rien, Petry a récolté sept points (dont trois buts) lors de ses huit dernières rencontres. On est tout à coup pas mal moins pressé à l’idée de le voir quitter Montréal…


5. Mike Hoffman a été très productif face aux Flames. Un but, trois mentions d’aide, plus-3… s’il jouait toujours ainsi, le CH et ses partisans voudraient le conserver pour reconstruire, et non le sacrifier.

Hoffman avait été blanchi de la feuille de pointage lors des trois matchs précédents.

À noter que deux des trois mentions d’aide de Hoffman était des passes primaires hier soir et que l’autre a servi à relancer l’attaque sur le but en prolongation de Chiarot.

6. Brendan Gallagher a encore une fois été blanchi de la feuille de pointage. Il a toutefois été très utile en voilant la vue de Jacob Markstrom sur le but égalisateur de Ben Chiarot.

7. Cole Caufield, Rem Pitlick, Ryan Poehling, Laurent Dauphin, Artturi Lehkonen, Alexander Romanov et Brett Kulak ont connu un bon match dans l’ensemble.

Ça a toutefois été plus difficile pour la paire Kale Clague – Chris Wideman (très peu utilisée), Josh anderson, Joel Armia (8:32) et Michael Pezzetta (5:40). Non, Martin St-Louis ne capote pas sur Pezzetta…

8. Andrew Hammond a encore une fois fait le travail devant le filet des siens, repoussant 30 des 34 lancers dirigés vers lui. Il n’a pas été exceptionnel, mais il a été bon.


9. Jake Evans a malheureusement dû quitter la rencontre en première, avant de revenir en deuxième, puis de rater la troisième. Il a été frappé à la tête par Brett Ritchie, avant d’être atteint au visage par le bâton de Nikita Zadorov. J’ai bien peur que la charge à la tête de Ritchie ait provoqué une autre commotion cérébrale à Evans. J’espère que mes craintes sont injustifiées puisque Evans est peut-être à une blessure à la tête de devoir prendre se retraite…

10. Brett Kulak et Martin St-Louis ont vaincu leur ancienne formation, les Flames. Kirk Muller et Tyler Toffoli n’ont pas eu cette chance-là, eux. Toffoli n’a pas connu un mauvais match (une mention d’aide), mais il aurait pu/dû marquer un but qui aurait peut-être su faire la différence en première.

11. Durant une bonne partie du match, l’échec-avant et l’agressivité sur le porteur des Flames ont donné des maux de tête aux joueurs montréalais. À la seconde où les joueurs des Flames ont toutefois levé le pied, ça a souri au CH.

12. Je ne me souviens d’avoir assisté à autant de revirements de part et d’autre qu’hier en première période…

13. Les Flames auront failli remporter une 12e victoire de suite à domicile. Il faut dire qu’ils étaient dus pour en échapper une…


14. Les Flames ont été indisciplinés, surtout en deuxième. Ça a brisé leur rythme et le Canadien est également parvenu à inscrire un but en avantage numérique (1 en 6).

Les Montréalais ont été plus disciplinés, eux, et ils ont su tuer les trois infériorités numériques avec lesquelles ils ont dû dealer.

15. Il y avait beaucoup de partisans du Canadien dans les estrades du Scotiabank Saddledome.

16. Les joueurs montréalais ont fait preuve de beaucoup de caractère, ne trichant pas sur leurs replis défensifs et leurs mises en échec. Non, la lune de miel de Martin St-Louis n’est pas encore terminée…

17. On a encore eu droit à un très bon spectacle de notre salon. Le hockey du Canadien est tellement plus divertissant depuis l’arrivée de S-Louis (et le départ de Ducharme)…

Vendredi chez le Canadien

Avec cette victoire, le Canadien (14-34-7) s’est rapproché à seulement quatre points (et un match en main) du Kraken de Seattle et du 30e rang au classement général. Rappelons que le CH recevra la visite du Kraken le 12 mars prochain au Centre Bell.

Mais avant, le Canadien a encore deux matchs à disputer dans l’ouest canadien.

Le CH s’est rendu à Edmonton directement après la rencontre d’hier soir. Petit vol d’à peine 28 minutes qui a atterri vers 02h40 (Heure du Québec)…

Seuls quelques spares (joueurs qui n’ont pas joué hier) sauteront sur la patinoire aujourd’hui vers 14h00 (Heure du Québec).

Il sera intéressant de surveiller l’état de santé de Jake Evans, la situation de Joel Edmundson (effectuera-t-il un retour au jeu avant la fin du voyage?) et l’identité du gardien qui affrontera les Oilers demain soir (19h00 Heure du Québec).

Ces trois questions pourraient n’obtenir de réponse que demain cependant.

PLUS DE NOUVELLES