Avantage numérique : Juraj Slafkovsky n’a pas perdu de temps pour le débloquer

On a vraiment eu droit à tout un match de hockey hier soir de la part du Canadien de Montréal.

La troupe de Martin St-Louis a inscrit un total de sept buts face aux Blues de Saint-Louis dans une rencontre qui ne se dirigeait pas du tout vers cela.

En effet, en milieu de deuxième période, lorsque le CH tirait de l’arrière 3 à 1 après avoir connu un début de match difficile, plusieurs ont commencé à se mettre à l’évidence que le Tricolore ne reviendrait pas dans ce match.

Même moi je me le suis dit.

Cependant, je me suis rappelé que l’édition 2022-2023 du CH était bien différente de celle de 2021-2022.

La saison dernière, j’aurais probablement abandonné sur le match à 3-1 Saint-Louis.

Cette année, c’est différent. L’équipe se tient, se donne et veut gagner.

Chaque joueur joue son rôle et les vedettes s’occupent du reste.

Oui, oui, les vedettes. Je parle bien de joueurs portant le chandail du Canadien de Montréal.

1. J’y reviendrai plus tard dans mon texte, parce que ce qui a le plus retenu mon attention hier soir, c’est Juraj Slafkovsky.

Cela fait depuis le début de la saison qu’on attend de voir le numéro 20 en avantage numérique, et on y a finalement eu droit hier soir.

La cerise sur le sundae?

Slafkovsky a inscrit un superbe but à sa première présence avec l’avantage d’un homme.

Je vous le dis, quand j’ai vu le numéro 20 sur la patinoire alors qu’il restait encore beaucoup de temps au cadran de l’avantage numérique, j’ai fait le saut.

Slafkovsky, lui, n’a pas fait le saut vu que Martin St-Louis lui avait expliqué qu’il aurait sa chance.

Qu’est-ce que Slaf a fait après avoir appris la bonne nouvelle?

C’est exact, il a annoncé la nouvelle aux membres de sa famille et à ses amis.

Comment ne pas l’aimer?

Ce qu’on retient donc surtout d’hier, c’est que oui, c’est Slafkovsky qui a fait débloquer l’avantage numérique cette saison pour le CH, et ce, à sa première présence en carrière avec l’avantage d’un homme.

Si j’avais à mettre un petit deux piasses, je dirais qu’on risque de voir Slaf pas mal plus souvent en avantage numérique.

Pour ceux qui ne comprennent toujours pas pourquoi le grand Slovaque n’a pas été placé sur une des vagues en avantage numérique dès le début de la saison, voici ce que St-Louis a expliqué après le match.

Pour St-Louis, il était important que Slafkovsky ne soit pas envoyé dans la gueule du loup trop rapidement. Il voulait prendre le temps de voir Slafkovsky mériter sa place sur l’avantage numérique.

Le coach a affirmé également que Slaf a connu son meilleur match de la saison, et ce, pas parce qu’il a marqué, mais vraiment parce qu’il a bien joué à chacune de ses présences.

Clairement, St-Louis voulait attendre d’être sûr que le numéro 20 ne serait pas passager sur l’attaque à cinq.

L’entraîneur a ajouté que maintenant, Slaf est prêt à prendre ce « step » dans son jeu.

Ce qui m’a le plus marqué des propos de St-Louis, c’est lorsqu’il a dit qu’il était vraiment important pour lui que Slaf regarde le jeu non seulement à partir du banc, mais également à partir des estrades.

St-Louis a expliqué que les quelques matchs durant lesquels Slafkovsky a pu regarder la « game » d’en haut en raison de sa blessure ont été très bénéfiques.

Pour en savoir plus, je vous laisse les propos de St-Louis ci-dessous.

2. Le CH a des vedettes dans son alignement. Je vous avais dit que j’allais y revenir.

La performance de Nick Suzuki et de Cole Caufield hier était vraiment digne de deux vedettes.

La façon que les deux jeunes ont pris les choses en main en deuxième période est tout simplement impressionnante.

J’était ému en les regardant aller ensemble de penser que le CH possède ces deux gars-là pour de nombreuses années.

3. David Savard a une nouvelle fois été flamboyant hier soir.

Depuis le début de la saison, le défenseur québécois joue de l’excellent hockey. Il bloque énormément de tirs, il est très solide dans sa propre zone pour soit soutirer la rondelle à l’adversaire ou relancer l’attaque et il semble toujours être là pour sauver la situation.

Sa présence sur la glace est certainement rassurante pour ses coéquipiers, surtout pour Kaiden Guhle et Jake Allen/Samuel Montembeault.

4. Kirby Dach a connu un match discret, certes, mais un bon match tout de même. Il a récolté deux mentions d’aide et a somme toute bien fait en compagnie des deux vedettes du club.

5. Kaiden Guhle, Jordan Harris et Arber Xhekaj ont de nouveau été solides malgré quelques erreurs sur certains buts des Blues.

6. Ça paraissait que c’était le premier match de la saison pour Michael Pezzetta et Joel Armia. Les deux n’ont pas été mauvais, mais ils semblaient rouillés par moments.

7.  Le CH n’a pas connu un match parfait, loin de là, mais c’est la détermination et le fait d’y croire jusqu’au bout qui ont permis au Tricolore de revenir dans le match de la sorte.

Ce qui sera intéressant de voir maintenant, c’est si l’alignement demeurera le même pour le prochain match, c’est-à-dire mardi soir face au Wild du Minnesota.

Est-ce que Rem Pitlick, Jonathan Drouin et Evgenii Dadonov seront de nouveau laissés de côté?

C’est fort probable considérant la belle victoire obtenue par le CH aujourd’hui.

Il faudra voir aussi en défense si Joel Edmundson sera prêt à revenir au jeu.

Pour ce qui est d’aujourd’hui, le CH a congé d’entraînement.

En Rafale

– Effectivement.

– Dossier à suivre en ce qui a trait à la Coupe Memorial.

– Pour ceux qui ont peut-être manqué quelque chose cette semaine.

– Beau moment.

– Un autre bon match pour Mathurin.

PLUS DE NOUVELLES