Auston Matthews est toujours le roi du draft… mais de très peu! | Hart et Ted Lindsay | Kyrou, Raddysh, Gettinger

Bon dimanche chers lecteurs.

J’étais au gym hier et j’avais la chance de regarder le match des Américains en même temps. Pas besoin de vous dire que je n’avais pas besoin d’un haut niveau de concentration pour réaliser qu’Auston Matthews est un %$?&*& de joueur de hockey…

Pour vous dire la vérité, je ne me souviens pas d’avoir vu un joueur aussi jeune dominer autant lors d’un tournoi aussi relevé. Matthews semble carrément être le leader offensif des Américains et c’est même lui qui contrôle la première vague de l’avantage numérique des siens.

Lors de ce même tournoi, il y a aussi le bon vieux Patrik Laine qui domine de façon outrageuse lui aussi et je trouve ça extraordinaire de voir à quel point le hockey a changé et pour le mieux. De voir deux « kiddos » être en mesure de dominer autant à un aussi bas âge est quelque chose qui m’impressionne vraiment.

Est-ce que les Leafs sélectionneront Matthews ou Laine le 23 juin prochain?

Je ne suis évidemment pas dans le secret des Dieux, mais je crois que les Leafs ne passeront pas par-dessus la chance de bâtir leur avenir autour d’un gros joueur de centre comme Auston Matthews. En fait, je crois que ça serait une grave erreur de le faire. Pas que Laine est moins bon que Matthews, loin de là, mais au-delà du talent, il y a d’autres facteurs et ces autres facteurs donnent l’avantage à Matthews.

  1. Auston Matthews est Nord-américain
  2. Il évolue au centre
  3. Il est incroyablement conscient sur 200 pieds
  4. Il semble plus « groundé »
  5. Il sera un plus grand leader
  6. Il est extrêmement compétitif et très très orgueilleux
  7. Il possède déjà une grande maturité

Au niveau du talent, si l’on ne parle que de talent, Patrik Laine serait le premier choix puisqu’il possède de plus grandes aptitudes offensives que Matthews, mais au général, le Finlandais est moins complet que Matthews et dans le plan des Leafs, je crois qu’on veut s’assurer de repêcher un joueur de la trempe des Ryan Getzlaf, Jonathan Toews et Jamie Benn et Auston Matthews se retrouvera assurément dans cette catégorie lorsqu’il fera le saut dans la LNH.

Dans son cas, Laine est énormément comparé à Alex Ovechkin, et avec raison. Le gros Finlandais est le joueur le plus talentueux de cet encan 2016 et il est aussi le marqueur le plus redoutable. En fait, si Matthews était né 3 jours plus tôt, Patrik Laine aurait été repêché au tout premier rang par les Leafs.

Ce que j’aime de l’organigramme de la formation torontoise, c’est sa profondeur en offensive. Vous allez me dire que les Leafs peuvent déjà compter sur Mitch Marner et sur William Nylander au poste de centre, mais je vous répondrai qu’ils peuvent aussi compter sur Kasperi Kapanen, Jeremy Bracco et Connor Brown à l’aile droite. Matthews est un joueur de centre tandis que Laine joue à droite. La formation de l’Ontario a donc VRAIMENT le luxe de repêcher le meilleur joueur disponible et ce luxe, ils ne s’en plaindront pas.

La beauté de la chose, c’est que si vous me demandez quel est le meilleur fit pour Matthews et bien, je vous répondrai que c’est avec les Leafs alors que si vous me demandez lequel fit serait le meilleur pour Laine, je vous répondrai que c’est avec les Jets. Matthews est bâti pour « leader » une formation de l’Est, il sera en mesure de contrôler le jeu beaucoup plus qu’il aurait pu le faire dans l’Ouest où il y a beaucoup plus de gros bonhommes. Laine lui, est taillé sur mesure pour entrer dans le « pace » des Jets de Winnipeg. Les Jets sont l’équipe la plus rapide du Circuit Bettman et leur « pace » n’est juste pas humain. Laine viendra cadrer parfaitement dans cette mentalité qui priorise l’échec avant sur le porteur. Avec Kyle Connor au centre, Nikolaj Ehlers à gauche et Patrik Laine à droite, la formation du Manitoba possèdera officiellement l’avenir le plus rose des 30 formations et sortira de la cave de façon terriblement spectaculaire.

Pour moi, il n’y a aucun doute que la logique sera respectée le 23 juin prochain. Auston Matthews sera sélectionné au premier rang par les Leafs, Patrik Laine sortira au deuxième rang chez les Jets et les Blue Jackets de Columbus mettront officiellement la main sur Jesse Puljujarvi. Pour la suite, le vrai défi s’amorcera pour les 27 autres formations puisqu’il s’agira de l’un des repêchages les plus imprévisibles des 10 dernières années.

D’ailleurs, à ce sujet, je sortirai mon « Mock draft » officiel lors du premier weekend de juin.

C’est quoi la %??&?*& de différence entre le trophée Hart et le Ted Lindsay mon Well?

La LNH a fait connaitre les différents nominés pour le trophée Hart et pour le trophée Lindsay et j’ai vu qu’une centaine de milliers d’amateurs de hockey semblaient saigner de l’oeil gauche à la simple sortie des deux nouvelles.

Pourquoi?

Parce que personne ne la comprend la criss de différence entre les deux trophées…

C’est pourtant simple :

1- Le trophée Hart est remis au joueur qui a été le plus utile à sa formation en saison régulière.

2- Le trophée Ted Lindsay, auparavant le trophée Lester B. Pearson, est remis au meilleur joueur de la LNH.

1- Le trophée Hart est voté par les journalistes.

2- Le trophée Ted Lindsay, auparavant le trophée Lester B. Pearson, est voté par les joueurs.

Trophée Hart : Patrick Kane, Sidney Crosby et Jamie Benn

Trophée Ted Lindsay : Patrick Kane, Braden Holtby, Jamie Benn

Dans les derniers jours, j’ai été envahi de cette fameuse question qui m’a fait saigné de l’oeil gauche : « Ouinnnnnn, mais Well, pourquoi Holtby est en nomination pour le trophée Ted Lindsay, mais ne l’est pas pour le trophée Hart? »

C’est simple…

Pour l’une des rares fois dans l’histoire de la LNH, j’étais 100% d’accord avec les trois nominations pour le trophée Hart. Selon moi, il n’y avait aucun autre candidat possible pour ce trophée. Les Hawks de Chicago arrivent dans une période où les choses seront un peu moins roses, mais Patrick Kane a totalement faussé les données cette saison en permettant aux Hawks de terminer au 5e rang du Circuit. La saison des Penguins s’annonçait pour être un véritable désastre, mais le jour où le 87 a appuyé sur l’accélérateur, les Penguins sont devenus l’une des formations les plus redoutables de la LNH. Sans Jamie Benn, les Stars de Dallas n’auraient JAMAIS terminé au deuxième rang du classement général.

Est-ce que sans Braden Holtby, les Capitals auraient connu une grande saison? ABSOLUMENT!

Le trophée Hart, c’est ça!

Par contre, Braden Holtby mérite à 5 000 000 de % d’être en nomination pour le trophée Ted Lindsay et je crois même que c’est lui qui le gagnera.

Vous saisissez cette petite nuance?

Ce n’est pas parce que vous êtes le meilleur joueur au monde qu’automatiquement, vous êtes le joueur le plus utile à votre formation. Holtby a tout de même la chance de garder les filets d’une équipe qui compte dans ses rangs Alex Ovechkin, Nicklas Backstrom, John Carlson et Evgeny Kuznetsov. Les Capitals ont un alignement redoutable et ont terminé au deuxième rang de l’entière LNH au chapitre des buts marqués, aspect qui aide un gardien de but de façon considérable. Beaucoup plus facile pour votre gardien de travailler en confiance lorsqu’il sait que son attaque lui donne en moyenne 3,26 buts par rencontre.

Je n’enlève absolument rien à Holtby puisque je vous rappelle que je lui donne le trophée Ted Lindsay. Cette année, il a été le joueur le plus dominant à sa position et c’est sur cet aspect que je me base pour lui offrir le trophée. Même que moi, j’aurais mis Erik Karlsson à la place de Jamie Benn. Patrick Kane, Braden Holtby et Erik Karlsson, pour moi c’était eux les trois vrais nominés pour ce prestigieux trophée qui est, selon moi, le trophée le plus important.

And the winners are…

Hart : Sidney Crosby
Ted Lindsay : Braden Holtby

Jordan Kyrou, Taylor Raddysh et Timothy Gettinger

Lorsqu’on parle du Sting de Sarnia, on parle évidemment de Travis Konecny, de Pavel Zacha et de Jakob Chychrun, mais de plus en plus, on parle aussi de Jordan Kyrou qui a accompli de belles choses cette saison. Après une première saison relativement modeste, l’attaquant natif de Toronto s’est rapidement imposé comme l’un des leaders de la formation de Derian Hatcher. C’est d’ailleurs une excellente chance qu’a pu avoir Kyrou de pouvoir côtoyer un joueur de la trempe de Travis Konecny puisqu’il y a certains parallèles à dresser entre les deux attaquants. Kyrou ne possède pas le coup de patin le plus puissant, il n’est pas le plus robuste, il ne possède pas un gabarit très imposant, mais il est très intelligent avec la rondelle et possède une bonne vision du jeu en général. Il est très difficile à classer, mais il devrait sortir en troisième ronde si je suis la logique de ce repêchage.

La Centrale de recrutement me fait parfois rire. Vous savez, depuis le début de mes articles sur les différents espoirs, je suis leur classement. J’ai beaucoup de difficulté à comprendre pourquoi ils placent Taylor Raddysh immédiatement après Jordan Kyrou. Pour moi, et ça demeure mon opinion à moi, les deux joueurs ne sont pas du tout au même niveau. Raddysh sera clairement sélectionné en deuxième ronde et personnellement, il est le genre de joueur que j’adorerais avoir dans mon alignement et ce, à chaque soir. Raddysh complétait à merveilleux le puissant trio des Otters de Erie composé de Dylan Strome et d’Alex DeBrincat. Gros bonhomme, bon coup de patin, bonne vision, bonne paire de mains, bon lancer et du « grit » comme on aime, il adore aller se placer le nez dans le trafic n’allez jamais croire que des joueurs comme ça, il y en a de trop, au contraire, il y en a de moins en moins. Il sera repêché parmi les 60 premiers en juin prochain.

Un autre monstre intéressant dans cette cuvée. Gettinger est beaucoup moins habile que Logan Brown, mais peut devenir intéressant si on décide d’en prendre soin. Je n’aime pas sa fiche de 39 points en 60 parties, mais Gettinger ne sera rien d’autre qu’un « projet » pour l’équipe qui le sélectionnera. Après tout, Michael McCarron n’a récolté que 34 points en 66 parties à sa toute première saison dans la OHL.

En rafale

  • Boom!!

  • 100% d’accord avec ça…

  • Hummm… pourquoi tu l’as congédié Steve?

  • Tout ça pour cette %?%&*&? de barrière de la langue…

https://twitter.com/CHatzitoliosMTL/status/729363260454146048

  • That’s cute!

  • Gros match en lien avec mon texte demain après-midi!

  • Deux de mes anciens Voltigeurs qui se recroisent…

  • Brian Elliott est incroyablement dominant en séries…

  • Prends une grande respiration Martin stp… on va attendre un peu avant de lui offrir la coupe ok?

 

PLUS DE NOUVELLES