Aujourd’hui chez le Canadien : un « lucky seven » bien différent

Et de sept consécutives… et non lucky seven!

Lors du calendrier préparatoire, les gens disaient de ne pas s’inquiéter avec les performances misérables offertes par le Canadien de Montréal. Ce n’était que des joutes préparatoires après tout. Toutefois, cette séquence s’est véhiculée jusqu’en saison régulière… Pis là, on peut paniquer pour vrai, right?

Sauf qu’en même temps, Geoff Molson nous console. Le grand chef souligne que tout ça finira par se replacer. Son diachylon n’est cependant pas efficace. L’hémorragie se poursuit et l’amour des adeptes demeure très atteint. Plusieurs personnes se tournent tout simplement vers d’autres équipes. Ou tout simplement, elles mettent de l’énergie sur d’autres sports.

Carey Price s’insurge, Max Pacioretty se traite de pire joueur du Canadien, mais malgré ce type de déclaration, ils ne passent pas à l’action. Personne ne prend les choses en main au sein de cette équipe et tout est en train de s’effondrer. Je me souviens d’ailleurs que pas plus tard que l’an passé, Marc Bergevin affirmait que SON équipe lui ressemblait de plus en plus… et il en était fier. Fier de quoi au juste? Ça lui prendrait les fantômes du forum, qui ne semblent pas avoir traversé au Centre Bell… malgré les efforts de Sports experts.

Pour revenir au « meilleur » cerbère de la planète. Tant et aussi longtemps que ses statistiques seront pitoyables, le Canadien ne pourra pas s’en sortir vivant.


Il devrait canaliser son énergie différemment que ça, non?

En terminant, la bonne nouvelle du jour demeure la blessure d’Ales Hemsky puisqu’il laissera sa place à Jacob de la Rose ou Torrey Mitchell… si elle est sérieuse. Le CH rappellera-t-il quelqu’un incessamment?

PLUS DE NOUVELLES