betgrw

Arrivée de David Reinbacher au Québec : voici quand ça pourrait se faire

Depuis le début de la saison, on parle abondamment des conditions difficiles dans lesquelles se retrouve David Reinbacher en Suisse. Le 5e choix au total du dernier repêchage joue au sein d’une équipe assez mauvaise du côté de Klöten, une formation qui en est déjà à son troisième entraîneur-chef cette saison.

Disons que pour installer une stabilité dans le développement d’un jeune, ce n’est pas exactement recommandé de changer d’entraîneur aussi souvent.

Et quand on regarde le classement, on voit que c’est une saison pénible pour la formation de Reinbacher. Avant les matchs du jour, le EHC Klöten pointe au 13e rang (sur 14 équipes) du classement avec 47 points.

Tout ça fait en sorte qu’à moins d’un miracle, le club ne fera pas les séries… et c’est là que ça devient intéressant pour Reinbacher.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que la saison régulière du défenseur se termine le 4 mars… et tout dépendamment de ce qui va se passer au courant du prochain mois, Reinbacher pourrait arriver au Québec à quelque part entre le 5 mars et le début du mois d’avril. Ce n’est pas une garantie qu’il va s’amener au Québec à la fin de sa saison, cela dit, mais c’est le scénario probable.

Marc-Olivier Beaudoin a dressé un bon portrait des divers scénarios, sur lesquels on va se pencher.

En fait, il semble y avoir deux possibilités pour l’arrivée de Reinbacher en ville, et tout va dépendre de la position au classement du EHC Klöten au terme de la saison. Si le club passe au 12e rang, la saison prendra réellement fin le 4 mars, ce qui pourrait amener l’Autrichien au Québec assez rapidement.

On peut penser que c’est à Laval qu’il va jouer ses premiers matchs, mais il existe aussi un monde où le Canadien lui offrira une audition à la fin de la saison. Le Rocket demeure l’avenue la plus probable, mais ce n’est pas la seule.

Par contre, si le EHC Klöten demeure au 13e rang (ou qu’il descend au 14e, ce qui est assez improbable considérant l’avance du club sur la dernière position), le club devra disputer une série de relégation, c’est-à-dire une série 4 de 7 au terme de laquelle le perdant sera relégué en deuxième division.

Reinbacher risque de jouer ces matchs-là avec le EHC Klöten, et comme la série aura lieu du 16 au 30 mars, ça pourrait (vraiment) retarder son arrivée.

Beaudoin évoque aussi la possibilité que le perdant de la série 4 de 7 ait à jouer une autre série face aux champions de la deuxième division, mais il note que ce n’est pas assuré. Ça semble donc être une possibilité, mais pas une garantie.

En fait, pour rendre le tout assez simple, l’arrivée potentielle de Reinbacher à Montréal sera dictée par la fin de saison du EHC Klöten, qui sera en lutte directe avec l’équipe de Rapperswil (qui pointe au 12e rang) d’ici la fin de la saison. Cette dernière a un match en main sur la troupe de Reinbacher, mais les deux clubs ont 47 points en banque en ce moment.

Notons d’ailleurs que les deux équipes sont en action cet après-midi. Le classement pourrait donc changer d’ici la fin de la journée.

Ainsi, si Reinbacher et son équipe devancent Rapperswil d’ici la fin de la campagne, on pourrait s’attendre à voir le défenseur arriver au Québec au début du mois de mars, donc dans environ un mois. Sinon, ça pourrait aller à la fin mars ou au début du mois d’avril, soit près d’un mois plus tard.

La bonne nouvelle, c’est que ça va bien pour le EHC Klöten ces-temps-ci.

On verra donc ce que ça donnera, mais concrètement, le prochain mois dictera si on verra Reinbacher arriver au Québec au début du mois de mars ou s’il faudra attendre encore quelques semaines avant que ça ne se fasse, tout en assumant qu’il s’amènera effectivement au Québec à la fin de sa saison.

Souhaitons que ça se fasse le plus rapidement possible pour lui donner autant de temps de glace en Amérique du Nord que possible.

En rafale

– J’aime voir ça.

– La formation du jour à Laval.

– Julien Gauthier n’a pas été réclamé au ballottage.

– Les ballottés du jour.

– On peut le comprendre.

PLUS DE NOUVELLES