Angelo Miceli quitte le Canadien | Les Blue Jackets riaient du choix de Price | Lehkonen vanté par tout le monde

Bonsoir!

Angelo Miceli quitte le Canadien

Le Québécois Angelo Miceli avait fait tourner les têtes au tournoi des recrues à London, l’an dernier. Si bien que Marc Bergevin avait décidé de le signer pour un an dans la Ligue américaine.

Malgré ses 5’9, Miceli avait fait la pluie et le beau temps à Victoriaville, lui qui a maintenu une moyenne de 1,09 point par match en quatre ans dans la LHJMQ. Bref, il a une bonne vision du jeu et sait comment marquer des buts.

J’ajouterais que le Québécois avait bien fait lors du camp de développement de l’équipe en 2015…

Toutefois, la marche entre le junior et la ligue américaine est très haute. Plusieurs vedettes du circuit Courteau l’ont appris à leurs dépens. On peut penser à Ben Duffy, entre autres: 110 points à sa dernière saison à l’île du Prince-Édouard, puis deux petites passes en 15 matchs à Hamilton l’année suivante…

C’est à cette réalité que Angelo Miceli a été confronté au sein des IceCaps, lui qui a été limité à quatre points en 29 matchs dans un rôle de soutien. Un niveau plus bas, dans la ECHL, il s’est toutefois illustré avec une récolte de 20 points en 26 matchs.

Bergevin a décidé de ne pas garder Miceli une autre année, que ce soit avec le Beast de Brampton ou les IceCaps de St. John’s. Le petit attaquant poursuivra plutôt sa carrière avec les Swamp Rabbits de Greenville, un club affilié aux Rangers de New York.

N’est pas Desharnais qui veut… Les joueurs issus de la ECHL qui finissent par avoir un impact dans la grande ligue se comptent dans les doigts d’une main. On souhaite néanmoins la meilleure des chances à Miceli pour la suite des choses.

Aussi, cela remet les choses en perspective quant aux performances lors du tournoi de recrues… Ne partons pas en peur si Mikhail Sergachev y domine outrageusement l’opposition…

Les Jackets riaient de la sélection de Price en 2005  

Au repêchage de 2005, les Blue Jackets hésitaient entre deux joueurs: Anze Kopitar et Gilbert Brule. Kopitar était plus haut que Brule dans la liste des recruteurs de l’équipe, mais la rumeur veut que le directeur général Doug MacLean ne voulait pas risquer de sélectionner un Slovénien.

Une sympathique vidéo a refait surface sur les réseaux sociaux. Celle-ci nous montre les coulisses de l’encan. Je retiens un moment fort: les Jackets sont fous de joie lorsqu’ils apprennent que Bob Gainey a arrêté son choix sur Carey Price.

Rira bien qui rira le dernier!

Lehkonen vanté par tout le monde 

J’ai fait le constat suivant au cours des derniers jours: les seuls individus sceptiques quant aux chances d’Artturi Lehkonen de faire le Canadien sont ceux qui ne le voient pas jouer régulièrement, ou qui ne le connaissent pas, carrément.

Puisque les gens bien renseignés en Suède sont sans équivoque: il appartient à la LNH, pas à la meilleure ligue suédoise.

Le correspondant d’EOTP en Suède, Patrik Brexell a rassemblé plusieurs citations à propos du jeune finlandais dans un même article.

Le choix de 3e ronde du Canadien en 2015, Lukas Vejdemo: « Il est tellement intelligent, toujours bien placé et il est extrêmement doué pour terminer les jeux. »

Christoffer Ehn, espoir des Red Wings de Detroit: « Je crois que c’est tout un joueur de hockey et j’ai le sentiment qu’il aura toutes les chances possibles pour faire l’équipe à Montréal. »

Son compagnon de trio à Frolunda, Robin Figren: « L’année dernière, Artturi n’était pas prêt à faire l’équipe quand Mattias Janmark a percé l’alignement des Stars. Je ne connais pas parfaitement l’alignement du Canadien, et je ne peux pas dire qu’il va faire l’équipe, mais je crois que les statistiques parlent par elles-mêmes après la dernière saison. »

Plus je lis au sujet de Lehkonen, plus je commence à croire que les probabilités qu’il retourne en Suède sont les plus faibles…

En rafale
– Doug Armstrong explique la décision de choisir Bouwmeester. (Today’s Slapshot)

– Hélène Pelletier analyse un US Open difficile pour le Canada… (RDS)

– Serge Savard se pose la question suivante:

– La défensive Russe tiendra-t-elle le coup à la Coupe du monde? (TVA Sports)

– Radulov répond à vos questions.

PLUS DE NOUVELLES