Le Nail Yakupov 2.0 existe-t-il vraiment? | Le nom Subban fait jaser | Une commotion pour Mikhail Sergachev?

Le Nail Yakupov 2.0 existe-t-il vraiment?
Yakupov a beaucoup de talent, il est explosif, il est dynamique et il a un certain instinct pour marquer des buts avec son tir vif. Mais ses défauts sont aussi lourds que ses qualités sont extraordinaires. Il a une vision de jeu qui frôle le qualificatif exécrable et disons que son hockey sens limité ne lui rend guère service au sein de la Ligue nationale. L’an dernier, plusieurs rumeurs ont roulé à son sujet, mais malgré une tonne de rumeurs qui l’envoyaient sous d’autres cieux, il est toujours un membre des Oilers au moment d’écrire ces lignes. Il est même arrivé au camp d’entraînement dans des dispositions phénoménales.

Yakupov mentionne vouloir demeurer avec les Oilers, qu’il est à Edmonton pour gagner et pour travailler. Ce sont des propos d’un gars qui a pris de la maturité lors de la saison estivale. Je vous rappelle que sa valeur a chuté considérablement (avec son petit déclin) puisque Peter Chiarelli était rendu à demander un 2e (ou un 3e?) choix en retour de son jeune Russe.

Est-ce que dans ce genre de dispositions, tout en performant dès le lancement de la campagne, Yak prendra suffisamment de valeur et réveillera-t-il un D.G. qui voudra de lui? Est-ce que Marc Bergevin finira par se laisser tenter par la tentation? Toutefois, s’il performe et s’il devient un rouage important des Oilers, je ne suis pas convaincu que Chiarelli le laissera partir.

À Suivre…

Le nom Subban fait jaser
Est-ce que le plus jeune des frères Subban parviendra à percer l’alignement des Canucks de Vancouver? La taille de Subban peut parfois limiter sa capacité physique, mais son sens du jeu, son explosion et son dynamisme font de lui une arme redoutable à la ligne bleue. La saison dernière, chez les Comets d’Utica, il a enregistré 36 points, dont 11 buts. Certaines rumeurs stipulent qu’il a connu un tournoi des recrues ordinaire, alors que d’autres mentionnent qu’il a été électrisant.

Il arborait un « A » sur son chandail lors du tournoi des recrues, c’est signe qu’il a du leadership à l’intérieur de lui, non? Son exubérance me rappelle P.K. et son explosion également, mais a-t-il les qualités pour devenir un membre important de la brigade défensive des Canucks de Vancouver? Si j’analyse cette brigade, je me dis qu’il doit vraiment connaître un camp et des joutes préparatoires horribles pour ne pas percer cette défensive. Quoique…

Il y a huit défenseurs avec des contrats one way chez les Canucks, donc le jeune de 21 ans devra épater la galerie s’il souhaite entamer la saison du côté de Vancouver. Sincèrement, je ne sais pas s’il y parviendra, mais il cogne (sans frapper) à la porte du show.

En rafale
–  Êtes-vous prêt pour ce soir? Un duel Canada-Russie, c’est toujours rempli de saveurs.

Une belle fiche entre les deux formations.

– À travers son podcast, JT Utah indique que Mikhail Sergachev a subi une commotion et qu’il n’allait vraiment pas bien hier, même en patinant en solo. Mais Therrien a mentionné que Sergachev devrait être de retour en début de semaine prochaine. S’il est de retour lundi, ça prouvera que ce n’était pas une commotion.

– P.K. Subban a parlé de tensions raciales. Et fidèle à son habitude, ses propos ont du sens. Je pense que je vais apprécier davantage le 76 avec les Predators de Nashville, que lorsqu’il était avec le Canadien. [LaPresse]

– Un excellent texte de Guy D’Aoust qui nous jase des mensonges du Canadien et de ceux entourant P.K. Subban. [ICIRC]

– Ça me fait plaisir de répondre à la question de Devin Setoguchi. OUI.

– Clairement la mise en échec de la semaine, même si elle ne provient pas de ce côté-ci.

– Michel Therrien ne ferme pas la porte, mais pas loin… Je crois toutefois aux chances (de se tailler un poste) de Michael McCarron ou Artturi Lehkonen.

PLUS DE NOUVELLES