Signature : Peter Chiarelli a réussi à ramener Milan Lucic sur son terrain

Milan Lucic qui paraphe un pacte de mongol de 42 millions $ sur 7 ans (on attend toujours le montant) avec les Oilers d’Edmonton. Êtes-vous surpris?

La lourdeur du contrat est surprenante, mais le marché fait en sorte que des joueurs de sa trempe, malgré leur perte de vitesse, valent leur pesant d’or.

Lucic voulait demeurer près de sa famille dans l’ouest du Canada et les Oilers avaient tout pour l’attirer : Chiarelli, McDavid, les nouvelles installations, le talent de vendeur de Bob Nicholson… et le cash.

Lucic vient de souffler ses 28 chandelles et le monstre de 6 pieds 3 et 233 livres a connu une saison intéressante (avec les Kings de Los Angeles) malgré qu’on le dit plus lent que jadis. On s’en fout de sa lenteur, il est maintenant le prototype de joueur étiqueté « joueur de l’Ouest ».

Voici ses statistiques en carrière :

Peter Chiarelli aura finalement gagné son pari en embauchant un joueur qu’il aime, un joueur qu’il a éduqué avec les Bruins de Boston… et d’un seul coup, son équipe vient d’ajouter une dose de caractère et de leadership avec un seul pion. Sans omettre le départ de Taylor Hall qui épurera le vestiaire.

Tout comme Bergevin, Chiarelli est en train de construire quelque chose à Edmonton malgré que certains critiquent sa transaction (dont moi, avant le recul) Hall-Larsson. S’il a réalisé ce traité, c’est qu’il y avait des raisons valables, selon moi.

Qui sera le prochain à rejoindre les Oilers?

PLUS DE NOUVELLES