500 robots-partisans dans les estrades pour un match de baseball en Asie

Il faut se rendre à l’évidence : les prochains matchs de sport que l’on regardera le seront de notre salon, puisque disputés à huis clos. Est-ce que vous aurez le cœur et la tête à regarder du sport malgré les règles de distanciation sociale qui demeureront (en partie du moins) en vigueur probablement jusqu’à la découverte d’un vaccin? Hum…

La Ligue professionnelle de baseball de Chine compte reprendre ses activités samedi et les partisans devront rester chez eux. Certaines contraintes ont été levées dans le pays, mais les rassemblements sont toujours interdits. Tout le monde doit encore se tenir à deux mètres de distance d’autrui.

Certains journalistes, du personnel médical, des descripteurs, des analystes et autres employés seront admis dans le stade, mais selon des critères très stricts.

Les joueurs devront aussi vraisemblablement s’asseoir dans les estrades, à quelques bancs l’un de l’autre, durant les parties (et non dans le dugout).

Les Rakuten Monkeys, installés à Taïwan, pourront disputer des parties dans leur stade de 20 000 personnes. On se répète, mais les partisans ne pourront toutefois pas y assister.

Or, la concession a décidé de déguiser environ 500 robots en partisans de l’équipe. Non, ce n’est pas une fake news!

Les joueurs ont même fait la connaissance de leurs nouveaux robots-partisans hier, dans ce qui donne une bien drôle d’histoire vous en conviendrez.

Après les jeux vidéos qui ressemblent à la réalité, voici la réalité qui ressemble aux jeux vidéos!

Je me demande si Geoff Molson et le Canadien rempliront les estrades du Centre Bell de mannequins lors des prochains matchs de l’équipe à domicile. Ça ne rapporterait pas d’argent (à moins de faire payer des compagnies pour que les mannequins portent leurs vêtements), ça aurait l’air un peu bizarre… mais ça ferait jaser! Quoique ça ne plairait certes pas à Martin Leclerc…


On est rendu là. Nos vies ont vraiment changé depuis quelques semaines! Et il faudra aussi se faire à l’idée que des commanditaires risquent désormais d’avoir leur logo sur le gilet de nos équipes favorites…

PLUS DE NOUVELLES