Radulov doit-il être utilisé d’une autre façon en avantage numérique? | Ron Fournier n’a pas été tendre envers le CH | En rafale

Publié le 11 janvier 2017 à 14:33 par

Jeff Drouin

Est-ce qu’un avantage numérique composé de quatre attaquants et un défenseur est une recette gagnante? Ou la recette du succès pour une équipe du côté des unités spéciales? Un article de Craig Custance m’a poussé à me questionner et fouiller un peu plus loin que le bout de mon nez.

Le top-5 des meilleurs avantages numériques de la Ligue nationale est composé des formations suivantes : les Blue Jackets, le Lightning, les Rangers, les Penguins et les Blues.

Sur ces cinq équipes, toutes utilisent quatre attaquants sur leur première vague de supériorité numérique. Alexander Wennberg (Jackets), Nikita Kucherov (Tampa), Brandon Pirri (Rangers), Evgeni Malkin (Penguins) et Alex Steen (Blues). Ce sont tous de joueurs très intelligents qui sont en mesure de bien guider un power play.

L’avantage numérique des Capitals a toujours bien performé (à l’exception de cette année) en utilisant Alex Ovechkin. Contrairement aux joueurs énumérés ci-dessus, le numéro 8 est utilisé pour son tir puissant (top circle) et non pour son intelligence afin de dessiner un jeu.

Petite parenthèse au sujet du Tsar : Ron Fournier a mentionné en ondes que le Canadien a manqué de classe en ne soulignant pas son 544e but en carrière, égalant le total de Maurice Richard. Êtes-vous d’accord avec Monsieur Fournier?

Si je vais plus loin, disons jusqu’à la 10e position, deux équipes seulement n’utilisent pas quatre attaquants sur leur première unité. Auston Matthews (Leafs), Jack Eichel (Sabres) et Jakub Voracek (Flyers) sont les joueurs qui prennent place à la ligne bleue dans cette circonstance. Ce sont tous des joueurs dotés d’un hockey sense exceptionnel.

Les Ducks (7e) utilisent Cam Fowler et Sami Vatanen, alors que le Canadien (10e) fait confiance en ce moment à Shea Weber et Nathan Beaulieu. Est-ce qu’un Alexander Radulov utilisé de façon permanente à la ligne bleue (en PP) pourrait permettre au Canadien d’installer une constance? Pour l’instant, Kirk Muller doit composer avec l’absence de plusieurs joueurs clés, donc il fait avec ce qu’il a sous la main.

En rafale
– Les Capitals sont certes plus chanceux que le Canadien, mais la loi de la moyenne risque peut-être de les rattraper.

– Pierre LeBrun dresse les dernières nouvelles de la concession des Golden Knights de Las Vegas.

– Les Predators de Nashville ont réclamé Derek Grant au ballottage.