Prédictions : Les séries éliminatoires dans l’Est (1 à 4) | En rafale

 

Chaque année, on a droit à des surprises au niveau des équipes qui prennent part aux séries éliminatoires dans la LNH. Cette année ne devrait évidemment pas faire exception à la règle. S’il est facile d’analyser, de chiffrer et d’argumenter, il est beaucoup plus difficile de prédire correctement un classement, si ce n’était pas le cas, il serait interdit de parier.

Comme la saison est déjà à nos portes, il est temps de se mouiller et d’y aller de prédictions. Voici donc la prédiction des huit équipes qui prendront part aux séries éliminatoires dans L’Association de l’Est, selon Harrison Kingsley. *Les prédictions de Harrison Kingsley sur le classement des équipes 5 à 8 dans l’Est seront publiées plus tard. Les prédictions pour les équipes 1 à 4 dans l’Ouest et celles pour les équipes 5 à 8 dans l’Ouest ont été publiées plus tôt cette semaine.

1- Lightning de Tampa Bay

Le Lightning, propulsé par un trio de jeunes joueurs très électrisant (Tyler Johnson – Nikita Kucherov et Ondrej Palat), a connu une saison exceptionnelle l’an dernier, saison qui s’est conclue par une défaite en grande finale de la Coupe Stanley contre les Blackhawks de Chicago. Tampa Bay n’a pratiquement pas de faiblesses dans les trois aspects du jeu. Des attaquants rapides et productifs à la tonne, avec, outre les trois membres du trio des « Triplets » mentionnés plus haut, le tireur d’élite Steven Stamkos, le fougueux Callahan, les polyvalents Filppula, Killorn et Paquette, le jeune surdoué Drouin et les vétérans Boyle et Condra. En défensive, le portrait est tout aussi avantageux, avec une brigade menée par Hedman et Stralman, qui sont appuyés par Carle, Garrison, Coburn et Sustr, wow! Petit plus : Avec Ben Bishop et Andrei Vasilevskiy, Tampa possède un des bons duo du circuit.

2- Penguins de Pittsburgh

Au cours des dernières années, les Penguins de Pittsburgh s’en remettaient à Malkin et Crosby pour l’aspect offensif du jeu, mais cette année, on a ajouté beaucoup de profondeur, si bien que l’équipe regorge de joueurs capables d’amasser leur part de points. Outre les deux centres étoiles, voilà qu’on peut aussi se fier sur les Kessel, Hornqvist, Perron, Dupuis, Kunitz, Bonino, Fehr, Bennett, Cullen et Plotnikov, c’est énormément d’attaque ça. Or, cette richesse en avant se traduit par une fragilité en défensive. Le départ de Paul Martin fait mal et l’équipe se retrouve limitée au niveau des ressources à la ligne bleue. Letang et Maatta sont solides, mais la chute est abrupte après les deux premiers arrières offensifs : Scuderi, Cole, Lovejoy, Dumoulin, Erixon et possiblement Gonchar. On dit que l’offensive gagne des matchs et la défensive des championnats, l’adage prouvera sa valeur une fois les séries amorcées. Petit plus : Marc-André Fleury, chancelant au cours des dernières saisons, a semblé retrouver son aplomb en 2014-15.

3- Capitals de Washington

Depuis l’arrivée dans la LNH de l’ailier étoile Alex Ovechkin, jamais les Capitals ne sont parvenus à franchir la deuxième ronde des séries. Cette situation pourrait bien changer cette année. Après une saison d’apprentissage sous les ordres de Barry Trotz, qui a modifié la structure de jeu échevelée des Caps, Washington semble prêt à passer à l’étape suivante. Toujours menée par Ovechkin et Backstrom, l’offensive de Washington fait peur. Quand on a le luxe de déployer un jeu de puissance formé d’autant de talent offensif, on a entre les mains une arme redoutable qui peut faire gagner des matchs à elle seule. Les jeunes Johansson, Kuznetsov et Burakovsky devraient poursuivre leur progression et l’arrivée de Justin Williams viendra insuffler une aura de gagnant dans le vestiaire de l’équipe. La défensive des Caps est composée de bons arrières fiables et robustes, tandis que Braden Holtby a émergé et s’est frayé une place parmi les gardiens d’élite du circuit. Petit plus : Ovechkin a faim plus que jamais d’ajouter une Coupe Stanley à son palmarès d’honneurs.

4- Canadiens de Montréal

La saison 2014-15 a été celle de Carey Price dans la LNH. Le gardien étoile a mérité tous les honneurs possibles et imaginables à sa position. Il offre une chance à son équipe de gagner n’importe quel match, n’importe quand… Pour aider Price, Montréal a su composer une brigade d’arrières parmi les meilleures de la LNH : Subban, Petry, Markov, Emelin, Beaulieu et Gilbert. Qui plus est, les jeunes défenseurs qui poussent au sein de l’organisation peuvent prendre la relève à pied levé. En attaque, le point faible du Tricolore au cours des dernières saisons, on a pris un pari en misant sur l’idée que l’ailier Alexander Semin retrouverait ses jambes et ses mains des belles années. L’équipe voit une fenêtre d’opportunités s’ouvrir pour les trois ou quatre prochaines années. Petit plus : L’aura de Carey Price fait peur à travers toute la LNH.

Chez les Canadiens

– On rappelle qu’Alex Ovechkin sera en uniforme ce soir.

– C’est prometteur dans le cas de Pacioretty, il a recommencé à s’entraîner avec ses coéquipiers.

– P.K. Subban demande un don de 1$ en échange de la possibilité de mériter une place au match d’ouverture de l’équipe et à une rencontre avec le principal intéressé au terme de la rencontre.

– McCarron impressionne au camp des Canadiens.

– Plusieurs expériences tentées ce soir, en ce deuxième match présaison.

– Qui sera l’heureux élu?

En rafale

– On ne s’attend pas à une annonce officielle au sujet d’une possible expansion dans la LNH au terme de la réunion du bureau des gouverneurs de la semaine prochaine. #OnprietoujoursàQuébec

– Est-ce que la LNH fuit ses responsabilités en ne suspendant pas Patrick Kane?

– Qui dit début de saison, dit suspension… Mais qui dit présaison? #Semblaitlégalcommecoup

– Il y a 15 ans, on se questionnait à savoir si l’Avalanche devrait échanger Joe Sakic.

– L’ancien des Sénateurs d’Ottawa, Kaspars Daugavins, restera dans la KHL. LIEN

– On aura tout vu : des Playmobil de la LNH.

– Bienvenue chez ***** est-ce qu’on peut prendre votre commande?

– Radulov porte secours à un partisan blessé.

– On s’y attendait un peu, mais l’état de santé de Michael Schumacher ne s’est pas amélioré. L’ancien champion du monde est à peine conscient de ce qui se passe autour de lui. LIEN

– Pour ceux que ça intéresse, des nouvelles de Cristobal Huet. LIEN

– Oscar De La Hoya prédit une surprise en faveur de David Lemieux.

– On raconte que le pire est passé dans le cas d’Eugénie Bouchard. LIEN

– Un arbitre robuste…

– Encore un revirement de situation pour Andrei Kostitsyn? LIEN

PLUS DE NOUVELLES