Panagiotis Kone se rapproche de Montréal | Crépeau en stage ou en essai?

Publié le 4 janvier 2017 à 13:40 par

Julien Tardif

Avec l’arrivée de l’année 2017 vient surtout le début des mercatos de mi-saison européen, ce qui signifie un nombre incalculable de rumeurs et de possibilités de transferts.

Comme vous l’avez déjà remarqué, l’Impact n’y fait pas exception.

D’abord, un gros shutout à Nilton et l’équipe du Kan Foot Club qui sont souvent les premiers sur les nouvelles de joueurs internationaux liés à l’Impact de Montréal, comme c’est le cas ici.

Le dossier semble d’ailleurs très fiable. Deux médias italiens ont pratiquement confirmé la signature du milieu grecque à Montréal, et l’Impact se fait très discret et avare des commentaires, ce qui est historiquement un signe de véracité de la rumeur… Pas de fumée sans feu!

Mais qui est ce Panagiotis Kone?

Milieu central grec d’origine albanaise, 29 ans, pouvant également évoluer en tant qu’ailier et qui roule sa bosse en Série A depuis 2010. D’abord pour Brescia avant d’appartenir au FC Bologne, il joue actuellement pour le club Udinese, avec lequel il n’a fait que 5 apparitions cette saison pour un faible total de 300 minutes de jeu.

Un joueur qui n’est définitivement plus dans les grâces de son entraîneur donc, mais qui a tout de même encore une valeur marchande de près de 3 millions d’Euros, ce qui en ferait techniquement le deuxième « meilleur » joueur de l’Impact derrière Laurent Ciman. Sans compter Dzemaili.

C’est une science inexacte, évidemment, et il ne faut pas trop s’y fier. Pour le moment, on peut plutôt se baser sur l’échelle Mancosu. L’attaquant italien dominait en série B sans être en mesure de vraiment s’implanter en série A, et il a fait flèche de tout bois avec l’Impact en MLS. On se garde une réserve, mais Kone pourrait vraiment être « solide » en Amérique, sans être dominant.

Pour moi, on ne parle pas d’un joueur de type « désigné », même si Panagiotis Kone est définitivement capable de marquer des buts incroyables…

Ce qui est le plus intéressant dans le profil de Kone, c’est sa polyvalence. Dans toute sa carrière, il cumule 28 buts et 11 assistances en 255 matchs, tant en Italie qu’en Grèce où il a joué précédemment, mais ce qui le rend probablement vraiment attirant pour Mauro Biello et son équipe est sa capacité à évoluer à plusieurs positions.

Ailier droit, milieu offensif… Si son transfert à Montréal se confirme, il pourrait être un réel upgrade sur Harry Shipp comme option venant du banc (à moins qu’il se mérite un poste directement sur le XI partant). Shipp était perdu sur l’aile, mais Kone a l’expérience pour être utile autant dans l’axe que comme ailier, ce qui n’est pas négligeable sur une longue saison MLS où l’alignement-type risque de changer maintes et maintes fois.

Sa signature étant « promise » pour cette semaine, on devrait avoir des nouvelles rapidement de ce côté. Pour vous, une bonne ou une mauvaise acquisition si elle se confirme?

D’ailleurs, au même moment où les rumeurs sur Panagiotis Kone commençaient à apparaître, on entendait beaucoup parler d’un autre milieu européen, pas mal plus connu celui-là…

Le Paris Saint-Germain, c’est tout de même l’une des équipes les plus riches, et incidemment les plus « prestigieuses » d’Europe. Thiago Motta n’y a plus beaucoup de temps de jeu, il est vieillissant à 34 ans et il parle français, le lien avec la MLS et Montréal s’est donc crée d’emblée.

Il reste que pour un tel joueur, l’Impact devrait sortir le chéquier, et fort probablement lui offrir le poste de 3e joueur désigné. Est-ce qu’il en vaut la peine? La question se pose, mais je ne vois pas vraiment Joey Saputo amener un tel joueur.

Sa venue en MLS demeure bien probable, et surveillez bien le Toronto FC si Michael Bradley réussit à quitter pour l’Europe.

CRÉPEAU SUR LE DÉPART?
L’Impact de Montréal a annoncé récemment que son (désormais 2e) gardien Maxime Crépeau quittait pour la Belgique afin d’effectuer un stage d’entraînement, question de garder la forme.

À priori, une opportunité pour Crépeau d’obtenir du temps de jeu et de se remettre en forme avant le début du camp d’entraînement, où il aura d’ailleurs réellement un poste à gagner, enfin.

Mais selon l’équipe belge en question, le gardien québécois serait présentement en « essai » avec le KV Kortrijk. On semble jouer sur les mots, mais la différence est importante, est-ce que Crépeau reviendra assurément à Montréal ou cherche-t-il à obtenir un contrat en Europe?

Si c’est réellement ce qui arrive, impossible de blâmer le jeune gardien. Pour moi, il a un vrai talent, et l’Impact le fait poireauter comme 3e gardien depuis déjà trop très longtemps. Au final, si Montréal perd Crépeau, ils n’auront qu’eux-mêmes à blâmer. Et ce serait une belle expérience européenne pour un gars de chez nous…

Mais bon! Il s’agit probablement d’un simple malentendu, et je suis toujours confiant de revoir Crépeau à Montréal à temps pour le camp d’entraînement, qui s’en vient d’ailleurs très rapidement!

MISE-À-JOUR 14H:
Bonne nouvelle pour les partisans de l’Impact

DANS L’ABRI
– Ça bouge en MLS. Deux vétérans de la ligue que certains auraient bien aimé voir avec l’Impact ont signé de nouveaux contrats récemment. Aurélien Collin demeure avec les Red Bulls et Will Johnson prend la direction d’Orlando.

– Du côté d’Ambroise Oyongo, c’est un peu le même numéro que l’an dernier. Quelques rumeurs en Ligue 1 font rapidement place au silence radio, et on devrait le revoir l’an prochain. Il vient d’ailleurs d’être encore une fois sélectionné avec l’équipe du Cameroun.

– Rien de nouveau non plus du côté de Nacho Piatti. Le départ de Carlos Tevez de Boca Juniors pour la Chine (et surtout pour l’argent!) a relancé quelques rumeurs avec le #10 montréalais. Mais, on se répète, lorsque Piatti retournera en Argentine (car ça arrivera), ce sera avec San Lorenzo, et non leurs ennemis jurés.

– Habituez-vous aux rumeurs! Le mercato ne fait que débuter en Europe, et selon la ligue on peut en avoir pour un mois ou deux encore…

– Elle est encore vue de haut par l’Europe, mais la MLS gagne du galon sur le continent américain. Cette année, deux joueurs de la ligue nord-américaine se retrouvent dans le meilleur onze du continent, dont un certain Laurent Ciman…

– Vous vous demandez où en est rendu Lucas Ontivero?

– Dans son dernier article pour La Presse+, Patrick Leduc y va de ses prédictions pour la saison 2017 dans le grand monde du ballon rond. Dommage pour La Presse, qui perd l’un des bons chroniqueurs soccer de la province, et surtout un rare exemple de succès pour un joueurnaliste. Pourquoi quitte-t-il? Avec l’obtention des droits de l’Impact par TVA Sports, j’ai bien l’impression que la chaîne de Québécor a sorti l’argent pour attirer le Patrick Leduc. À suivre, mais je serai loin d’en être surpris…

Encore une fois, bonne année 2017 à tous. Bonheur, santé et un maximum de victoires bleu blanc noir!

N’hésitez pas à commenter et suivez-moi sur Twitter et Facebook.

ALLONS!