Marc Bergevin n’a pas gagné la majorité de ses transactions au « deadline » | En rafale

Publié le 20 mars 2017 à 10:42 par

Max "DLC" Truman

Marc Bergevin a complété 5 transactions avant la (fin de la) date limite des transactions, cette saison. Dans deux d’entre elles, il n’a sacrifié qu’un choix au repêchage (choix de 4e ronde vs Dwight King et choix de 6e ronde vs Steve Ott). Impossible donc de dire aujourd’hui, dans ces deux cas-là, s’il a gagné sa transaction. Quoique Dwight King ne me laisse ni chaud ni froid pour l’instant… #0Point #8Matchs

Regardons, 3 semaines après le deadline, les 3 autres transactions…

1. Jordie Benn vs Greg Pateryn et un choix de 4e ronde
Benn est devenu dès son arrivée un défenseur régulier chez le Canadien.

Il joue entre 15 et 20 minutes par rencontre, majoritairement sur la 3e paire et l’infériorité numérique. Encore sous contrat pour 2 saisons à un cap hit de 1,1 million $, Benn en donne vraiment pour son argent au Canadien. Reste à espérer que Bergevin décidera de le protéger en juin (en vue du repêchage d’expansion)… Et qu’il trouvera une solution avec Nathan Beaulieu.

Benn est parfait pour jouer sur la 3e paire, à Montréal… Et ses 2 buts en 9 matchs se prennent bien!

Greg Pateryn, lui, n’a disputé que 3 matchs avec les Stars. Il a joué entre 13 et 16 minutes par rencontre et il a terminé celles-ci avec un différentiel de moins 1, moins 2 et moins 1. Inutile d’ajouter que Marc Bergevin a gagné haut la main cette transaction-là? #MerciStefani

Jordie-Benn

Et ne me dites pas que les Stars ont échangé Benn en raison de l’expansion à Vegas. Je connais les règles et le principe. James Nill voudra sûrement protéger Klingberg, Lindell et Johns, Oleksiak ou Nemeth… Reste qu’au final, il perdra tout de même un joueur de qualité en juin! Et ça risque d’être un défenseur!

Il aura perdu un défenseur de qualité ET Jordie Benn, donc 2 défenseurs de qualité. Tout ça pour avoir Greg Pateryn sur ta passerelle et un choix de 4e ronde dans ton club-école…

Conclusion : (Gros) Avantage au Canadien.

Ceci dit… Quand ton club gagne autant de matchs qu’il le fait depuis le 1er mars, tu acceptes de vivre avec cette évaluation transaction par transaction, hehe!

2. Brandon Davidson vs David Desharnais
Davidson n’a pas joué beaucoup, depuis son arrivée à Montréal. Trois petits matchs de 14 à 16 minutes de temps de jeu…

José Théodore ne le voit même pas comme un joueur de la LNH (alors que certains gourous des stats avancées le voient comme une merveille). La réalité/vérité, comme dans le cas de Jeff Petry, se trouve quelque part entre les deux extrêmes…

Bref, Davey (#88) se veut davantage une police d’assurance en cas de blessure qu’autre chose présentement, à Montréal… Et c’est bien correct!

Par contre, il sera offert aux Golden Knights en juin et est toujours sous contrat (cap hit de 1,425 million $) pour l’an prochain…

Il a des fans lui, chez les statteux!

J’ai hâte d’en voir plus de lui…

L’autre Davey, plus petit celui-là, s’amuse à Edmonton. 2 buts et 2 mentions d’aide en 7 matchs pour celui qui ne jouait même plus à Montréal! Par contre, il n’est pas beaucoup utilisé par Todd McLellan (entre 9 et 13 minutes par rencontre) et je doute qu’il soit de retour à Edmonton l’an prochain.

Reste que pour l’instant, il en donne plus à sa nouvelle équipe que Davidson… #Patience

Conclusion : (Très petit) Avantage aux Oilers.

3. Andreas Martinsen vs Sven Andrighetto
Le grand Norvégien acquis par Marc Bergevin n’a pris part qu’à trois matchs depuis son arrivée à Montréal. 0 point… Moins 1… Mais quelques bonnes mises en échec. Lui aussi, il semble davantage faire partie des polices d’assurance de profondeur qu’autre chose…

Quant au petit ‘Ghetto, il est tout feu tout flamme à Denver. Il est utilisé sur le top6, à gauche et il produit! 5 points (dont 2 buts) en 8 matchs avec les Avs. #ÉquipePlusFaibleQueLeCH #MoinsDeProfondeurÀLAttaque

5 points, c’est 5 fois plus de points que Martinsen, Ott et King réunis, ça…

Martinsen ne fera peut-être que passer à Montréal, comme Lucas Lessio l’an dernier…

martinsen

Alors qu’Andrighetto semble avoir trouvé sa niche au Colorado.

Bref, Marc Bergevin semble n’avoir gagné qu’une seule des 3 transactions qu’il a complétées (impliquant des joueurs de chaque côté) récemment. Mais il l’a gagnée haut la main, celle-là!

Conclusion : (Gros) Avantage à l’Avalanche.

En rafale
Contrairement à David Desharnais, Greg Pateryn n’a toujours pas mis sa résidence montréalaise (condo dans son cas) en vente. J’ai des raisons de croire qu’il le loue présentement à Steve Ott (pour quelques mois). Étant meublé, ça faciliterait les choses pour les deux…

– La stabilité… Le talent et la santé!

– Mine de rien, Tom Rowe n’aura pas su amener ses Panthers en séries… Même avec une attaque désormais en santé! [NHL] #MauvaisRemplacement

– Quelle saison de misère pour Anze Kopitar!

– Le leadership, ça existe vraiment et ça a un impact sur la game (peu importe ce qu’en pensent certains gourous des stats avancées).

Mots clés: , , , , ,