Le CH prouve qu’un excellent Corsi ne veut RIEN dire

Le CH prouve que son excellent Corsi ne signifie pas grand-chose

Le Tricolore a amorcé la saison sur une bien mauvaise séquence et après une victoire de peine et de misère contre les pauvres Sabres de Buffalo, l’équipe a été blanchie au niveau des points au classement. Le CH a eu l’avance moins d’une période au total depuis le début de la campagne sur une possibilité de 13 périodes de jeu, en incluant la prolongation face aux Sabres, gracieuseté d’un certain Carey Price.

Un repos ou non, les gars?

Oui, Montréal dirige plusieurs tirs au filet, mais on ne paie pas le prix pour lancer depuis les zones critiques. Malgré cette domination au chapitre des lancers, malgré une possession de rondelle en faveur de l’équipe, on perd les matchs. On perd les matchs parce qu’on n’arrive pas à mettre le disque au fond du filet. Qu’on pense à Paul Byron qui s’échappe et se bute au gardien ou à Brendan Gallagher qui bûche sur les jambières en vain afin de pousser une rondelle derrière la ligne rouge, on ne capitalise tout simplement pas.

On a beau faire son examen de conscience, ça n’augure rien de bien rassurant.

Toutefois, si vous êtes adeptes des statistiques avancées, vous allez affirmer que le CH va retrouver le sentier de la victoire parce que l’équipe excelle dans les chiffriers Excel! En effet, c’est le CH qui occupe le haut du classement au niveau du Corsi. Résultat : niet. Les Canadiens ne gagnent pas plus pour autant et rien n’indique un changement à court terme, la confiance est au plus bas dans le vestiaire comme dans les chaumières.

 

Price : un des joueurs les plus difficiles à affronter selon Scheifele

Au cours des dernières saisons, Mark Scheifele s’est imposé lentement, mais sûrement comme étant l’un des meilleurs attaquants de la LNH. La vedette des Jets de Winnipeg s’est livré à un exercice amusant en énumérant une liste des cinq joueurs les plus difficiles à affronter dans la LNH pour le compte de The Players Tribune. La liste de Scheifele comprend les noms des attaquants Connor McDavid et Sidney Crosby, des défenseurs Roman Josi et Erik Karlsson et l’autre est le gardien de but Carey Price. Pour Scheifele, être un gardien dans la LNH ça ne se limite pas au positionnement ou au talent, c’est davantage lié à la capacité de bien lire le jeu, de connaître les tendances des joueurs et d’être le gars le plus intelligent sur la patinoire. Le joueur des Jets dit de Price qu’il est si bon qu’il peut vous faire passer pour un idiot, rien de moins. C’est là tout un compliment.

 

En rafale

– Pour Max Pacioretty, tout le monde est responsable du mauvais début de saison.

– Croyez-vous que le CH a tenté de troquer Alex Galchenyuk tout au long de l’été, mais n’a jamais pu obtenir un joueur de centre de deuxième trio en retour? C’est l’opinion de Grant McCagg.

– Giovanni Fiore, un joueur Québécois non-repêché qui a pris part au camp des Canadiens de Montréal l’an dernier, a disputé un premier match dans la LNH chez les Ducks d’Anaheim.

– Les Devils doivent de nouveau être respectés selon Ray Shero

– Jaromir Jagr de retour face aux Kings, il fera ses débuts avec les Flames.

– Le jury délibère toujours à savoir si John Tavares signera un nouveau contrat avec l’organisation l’ayant repêché, les Islanders de New York.

PLUS DE NOUVELLES