La solution pour Max Pacioretty serait-elle de laisser tomber le « C » ?

Le dossier Max Pacioretty s’éternise depuis maintenant trop longtemps.

Marc Bergevin ne veut visiblement pas le garder dans son équipe, puisqu’il ne souhaite prolonger le contrat de son capitaine.

Max Pacioretty sera au camp d’entraînement du club, et il débutera visiblement sa saison sous la tunique tricolore.

Il n’y a donc pas de dénouement en vue dans ce dossier, ou dans tous les cas, pas dans un futur proche.

Mais alors, quelle est la solution pour que cette histoire se finisse une fois pour toute ? 

Réjean Tremblay a pondu un excellent billet à ce sujet, sur le site du Journal de Montréal…

Doit-il laisser tomber le « C » ?

 

Marc Bergevin a vivement pointé du doigt l’attitude de ses joueurs toute la saison dernière. Selon le DG du Canadien, les choses se seraient passées autrement si le comportement des patineurs avait été différent.

Le grand manitou du club a effectué quelques changements durant la saison morte, en envoyant Alex Galchenyuk en Arizona, en échange de Max Domi. Cet échange avait pour but d’amener plus de caractère dans son groupe, afin de remédier à ce problème d’attitude qui semble sévir dans le vestiaire…

Le problème c’est que le noyau de leader reste sensiblement le même. Il faut donc le secouer afin que les choses changent.

Bergevin, Julien et Molson ont donc assurément estimé l’option de changer de capitaine en vue de la prochaine campagne…

Ça s’est déjà fait dans plusieurs équipes de la LNH, du côté de Los Angeles ou encore San Jose, par exemple…

Sauf que si changement au niveau du capitanat de l’équipe il y a, cela doit obligatoirement venir de Max Pacioretty, selon Tremblay. Ce n’est évidemment pas une chose facile à faire pour le #67, puisque très peu d’athlètes ont l’opportunité d’être capitaine d’une équipe aussi prestigieuse que le Tricolore.

Perdre le « C » fait aussi très mal à la fierté d’un joueur…

Bref, les choses doivent changer drastiquement chez le Canadien afin de renouer avec la victoire. Est-ce que cela doit passer avec la nomination d’un autre capitaine ? Rien n’est moins sûr…

En rafale

– Il aura des choses à prouver.

– George Laraque est présent au défilé de la fierté à Montréal.

– Que se passera-t-il ?

PLUS DE NOUVELLES