Eugene Melnyk négocierait présentement avec un groupe désirant faire l’achat des Sénateurs

Pas de secret ici : La concession des Sénateurs d’Ottawa navigue un peu vers le néant.

Aréna (en banlieue) qui ne fait pas très souvent salle comble…

Conflit dans le vestiaire (et légalement) entre Mike Hoffman et Erik Karlsson notamment…

Commentaires publics de certains joueurs (comme Karlsson) qui ne cessent de nous surprendre…

Coach qui se fait rabrouer par le DG, tout juste avant d’être confirmé à nouveau pour l’an prochain…

Accusations de harcèlements contre l’assistant-DG

Pertes d’environ 10 millions $ par saison…

Daniel Alfredsson qui quitte, qui revient, qui quitte…

Rumeurs de déménagement qui refusent de mourir…

Transactions importantes qui ne rapportent pas les dividendes escomptés… #TurrisDuchene

Bref, ça ne tourne pas rond à Ottawa!

Hier, on a appris que les Sénateurs allaient recevoir une importante aide financière, notamment pour remplacer sa dette existante.

Et aujourd’hui, on nous indique qu’Eugene Melnyk a reçu une offre pour sa concession. Il aurait refusé cette offre… Mais des pourparlers (négociations) auraient encore lieu en ce moment.

Plusieurs partisans réclament le départ de Melnyk depuis quelque temps…

Selon The 4th Period, cette offre aurait pu être déposée par Guy Laliberté (Cirque du Soleil) et ses partenaires. Laliberté aurait même eu son rôle à jouer dans l’aide financière obtenue récemment par les Sens.

Les Sénateurs (et leur aréna) vaudraient entre 650 et 700 millions $ selon des sources à travers la LNH, mais l’offre récemment déposée à Melnyk serait (considérablement) inférieure à ça.

Probablement plus près des 420 millions $ évoqués par le magazine Forbes…

Rappelons que Melnyk a acheté les Sénateurs pour seulement 100 millions $ en 2003 et qu’il a fait l’acquisition du Corel Centre (actuel Canadian Tire Centre) pour un peu plus de 20 millions $.

Rappelons aussi que le 28 novembre dernier, je vous faisais état d’une solide rumeur selon laquelle Guy Laliberté, André Desmarais et d’autres partenaires étaient intéressés à faire l’acquisition des Sens.

Vendus ou non, l’avenir des Sénateurs semble encore être au centre-ville d’Ottawa. Plus précisément sur les Plaines LeBreton…

Laliberté et son groupe avaient d’ailleurs soumissionné afin d’obtenir ce projet commercial (incluant un tout nouvel aréna)…

Malheureusement, il ne faut pas voir un lien entre Guy Laliberté, les Sénateurs et la Ville de Québec…

Du moins, pas à court terme me dit-on!

Ah oui… Comme si ça n’allait pas assez mal à Ottawa…

En rafale


– Dites-moi que Fanni n’est pas retourné en Europe SVP. Dites-moi qu’il est en train de signer son nouveau contrat, that’s it...

– Phillip Danault va à contresens et vante la ville de Montréal pour les joueurs autonomes…

– Un agent de joueurs prétend justement être capable de faire (presque) équivaloir le salaire net québécois à celui des états américains les moins imposés (comme le Texas). Les joueurs autonomes oseront-ils le croire?

– N’oubliez jamais la candidature des Panthers de la Floride dans le dossier Pacioretty…

– Une montre de 18 millions $…

Boom!

– Rien de moins…

– Le retour du 3-5-2?

PLUS DE NOUVELLES