De grandes paroles de Carey Price

On se doit de jaser un tantinet de notre cerbère numéro un, Carey Price. Le numéro 31 s’est pointé dans une forme mentale qui semblait chancelante dès le début de saison 2017-18. Lorsqu’il était d’office, la cage était nerveuse tellement son étoffe n’avait rien a voir avec le Carey des beaux jours. Pourquoi? Une situation hors glace peut-elle expliquer ce changement soudain de comportement? Même en parcourant le billet présenté par Mike Johnston, de Sportsnet, on peut encore demeurer sceptique.

Price demeure persuadé, avec raison, qu’il peut faire beaucoup mieux la saison prochaine. C’est facile d’offrir mieux que les statistiques mises à son compteur l’an dernier. Une entrée au bal printanier ne dépend pas de Brendan Gallagher, mais bien de Carey Price. Le petit guerrier, tout le monde est conscient que chaque fois qu’il enfile un maillot des Glorieux, il met son coeur sur la surface glacée. Il enfile ses bottes d’ouvrage pour travailler comme un forcené. Mais Price, les doutes se sont installés pour une multitude de raisons.

Il s’est d’ailleurs confié, le Carey :

Au bout du compte, je sais ce que je ressens à propos de ma dernière saison et je sais que j’aurais pu mieux jouer. Je me sens toujours comme ça malgré tout, mais je sais que je peux jouer mieux que ça et je sais que mes coéquipiers chercheront à mieux performer cette saison.

Inutile de vous remémorer que le Dieu du Temple a connu la pire campagne depuis son entrée chez les grands en 2007-08. Un pourcentage de .900% dans la Ligue nationale d’aujourd’hui, un homme masqué ne figure même pas dans le top-45 des meilleurs à ce niveau. C’est fou, hein!

Afin de peaufiner sa technique, le beau Carey a profité du «Day with Price» à Summerland, en Colombie-Britannique, dans le but de se recentrer. Ce qui demeure une excellente chose!

J’ai découvert que je devenais trop éparpillé, comme si tes pieds étaient trop éloignés les uns des autres. Vous êtes très engagé dans le tir essentiellement lorsque vous faites cela, alors nous continuerons à travailler sur ce point, en gardant une position plus neutre et cela me permettra de progresser dans toutes les situations. – Price

Il est déterminé, disons-le. Il doit démontrer que les 84 millions de dollars qu’on lui a octroyés ne seront pas du « cash » jeté aux vidanges. Puis, juste comme ça, c’est bien beau la technique, mais le mental doit également suivre la condition physique et la technique.

En rafale

– Désormais, il y aura qu’un seul logo du Canadien au centre de la glace du Centre Bell.

– Un trio qui a un peu de Canadien à l’intérieur de lui.

– Est-ce vraiment une mauvaise nouvelle?

– Pouvons-nous qualifier ce jeu de spectaculaire? Sans aucun doute!

Who would you throw like this?😳 Tag em!⬇️ ( player : @t_dresss )

Une publication partagée par Daily Football Highlights (@sickthrows) le

PLUS DE NOUVELLES