Chris Lee deviendra-t-il la solution à la gauche de Shea Weber?

Les noms commencent à pleuvoir. On attache plusieurs défenseurs gauchers au Canadien puisqu’il y a toujours un GROS trou de ce côté-là. Mark Streit, Éric Gélinas, le retour d’Andrei Markov et maintenant, Chris Lee. Lee n’a jamais été capable de se dénicher un poste dans la Ligue nationale, donc il a quitté vers l’Europe en 2010. Depuis la saison 2013-2014, il évolue pour le Metallurg Magnitogorsk au sein de la KHL.

Oui. Le défenseur gaucher de 36 ans est dominant en Russie, lui qui a récolté 65 points, dont 14 buts, en 60 matchs, la saison passée. Il bouge bien la rondelle et son flair offensif a toujours été reconnu, même lorsqu’il était en Amérique. Jon Cooper lui a enseigné, lors du dernier Championnat du monde en mai, et le pilote du Lightning a affirmé que personne ne pouvait penser qu’il n’était pas un joueur de la LNH.

Les recruteurs soulignent que Lee s’est peut-être développé tardivement. Il demeure un joueur très intelligent qui bouge bien la rondelle sur une grande surface. De plus, il est un grand patineur doté de bon sens du jeu. Sans omettre qu’il est un spécialiste de l’avantage numérique. Pas mal les qualités recherchées par le Canadien…

Au lieu de se pencher vers un agent libre de la Ligue nationale, Marc Bergevin pourrait-il se tourner vers Chris Lee? Pourrait-il devenir un « petit risque » qui ne coûte pas trop cher? Je vous rappelle qu’il a 36 ans. Peu importe, le seul joueur qui ne serait pas un risque demeure Andrei Markov…

En rafale

– C’est également ma vision d’un entraîneur de la LNH… et peu importe le niveau.

– Petit rappel : Éric Gélinas deviendra-t-il un membre des Bruins ou du Canadien?

– Une brute de six ans seulement.

PLUS DE NOUVELLES