Un but opportun de Kulak donne la victoire au Canadien

Le CH retrouvait le confort de son domicile pour y accueillir l’Avalanche, une autre équipe qui a sa part de difficultés depuis quelques temps.

Comme le rapportait Kevin Vallée plus tôt aujourd’hui, Claude Julien a réagi à la performance sans saveur de son équipe jeudi, à St-Louis, et il a brassé la soupe pas mal en attaque.

C’est le Canadien qui s’est sauvé avec la victoire, par la marque de 3-0. Mais pas nécessairement grâce aux changements de trios.

Le pointage ne dit parfois pas tout. Jusqu’à la moitié de la 3e période, le spectacle était, au mieux, ordinaire.

Un qui a disputé une bonne rencontre, c’est Joel Armia, et ce, sur toute la surface glacée. Il a frappé un poteau (tout comme Weber en avantage numérique, en 3e période) et il a été l’attaquant du CH qui a eu les meilleures occasions en offensive le reste du match.

Les bonnes mises en échec ont été au rendez-vous, elles. Tout d’abord, Jordie Benn a neutralisé très efficacement Tyson Jost.

Ian Cole a aussi couché rapidement Michael Chaput au centre de la patinoire.

Après ce jeu, plusieurs ont dénoncé le manque de constance des arbitres. Avec raison, cette fois-ci.

C’est finalement Brett Kulak qui a enfin mis de la vie en marquant à la suite d’une mise en jeu… avec un coéquipier au cachot! Son premier but gagnant en carrière!

22e passe pour Danault cette saison. Il s’approche de son record (27 en 2016-2017).

Deux minutes plus tard, Kotkaniemi a rendu la tâche difficile pour l’Avalanche en doublant l’avance des siens, en profitant d’une passe superbe de Jonathan Drouin.

KK a cinq buts cette saison, tous marqués au Centre Bell.

Jordie Benn a complété dans un filet désert.

Ici, on peut regarder le verre à moitié plein et dire que la défensive a fait le travail pour limiter les chances de marquer et Carey Price (28 arrêts) a fait le reste du boulot. C’est une bonne chose d’ailleurs. Reilly a joué pour ne pas retourner sur la passerelle et, au risque de me répéter, Jordie Benn continue d’être très efficace dans le rôle parfait pour lui, sur le 3e duo.

Mais si on voit le verre à moitié vide, on va retenir que le brassage de soupe à l’attaque n’a pas généré l’étincelle voulue. C’était déjà mieux que jeudi soir, mais on sent que le groupe d’attaquants joue sur les talons et manque de confiance.

Jonathan Drouin et Kotkaniemi ont passé un peu de temps ensemble et, outre sur le but du #15, ça a semblé cliquer. Va-t-on les jumeler à nouveau?

Et non, Agostino sur la première vague d’avantage numérique, ça n’a pas convaincu grand monde.

Prochain match : Lundi 14 janvier, face aux Bruins, à Boston

Prolongation

– Le spectacle n’est définitivement pas au rendez-vous au Centre Bell depuis quelques matchs. En fait, depuis la victoire de 5-2 face aux Sénateurs, le 15 décembre, le CH a marqué un total de 6 buts en 5 rencontres à domicile. Il en a accordé 9, ce qui constitue une bonne moyenne cependant. Mais l’attaque n’est définitivement pas au rendez-vous.

– En incluant ce soir, Max Domi n’a pas marqué à ses 16 derniers matchs, soit depuis le 9 décembre contre les Blackhawks. Il a vraiment ralenti. Au moins, ce soir, il a obtenu trois lancers vers Semyon Varlamov.


(Source: hockey-reference.com)

– Un aspect dans lequel le Tricolore a été fort ce soir : les mises en jeu. Faut bâtir là-dessus! Phillip Danault (71%) et Max Domi (70%) ont été les meilleurs pour le Canadien dans cette facette.


(Source : NHL.com)

– Il n’y avait pas beaucoup de dépisteurs des autres équipe de la LNH dans les estrades ce soir.

PLUS DE NOUVELLES