Analyse du 1er juillet de Bergevin: Kassian, Holloway, Barberio | Le Canadien: un système défensif?

À défaut d’avoir dégoté un centre numéro un ou un ailier droit de calibre top-6, on peut dire que Marc Bergevin a passé le test. Quoique l’examen n’est pas terminé et il reste quelques options intrigantes, sur le marché des joueurs autonomes comme celui des transactions.

Kassian 

Vraiment, il n’y a aucune raison de se plaindre de l’échange Prust-Kassian. L’un a 31 ans et a toujours traîné l’étiquette de joueur d’énergie (lire entre les lignes: peu talentueux). À son mieux, il inscrit 20 points et rend d’importants services sur le désavantage numérique. Dans une bonne formation offensive, il évolue sur le quatrième trio.

L’autre est un 13e choix au total en 2009 qui déçoit lorsqu’il coiffe largement le rythme de production du premier. En maximisant son potentiel, il peut marquer 20 buts et récolter sa part de mentions d’aide. On lui vante une vision et un coup de patin supérieurs à la moyenne pour un joueur de son gabarit. De bonnes mains, aussi.

« Pour un joueur de son gabarit », là est la source du problème. Kassian est un joueur de finesse péniblement piégé dans un corps d’attaquant de puissance. Parce qu’il est gros, grand et fort, on lui demande de distribuer les coups d’épaule, de jeter les gants, de déranger, de domper le disque pour venir le cueillir agressivement en fond de territoire, bref: de créer une sorte de chaos pour déboussoler l’adversaire.

Mais le meilleur chaos que Kassian puisse créer, c’est en s’aidant de ses habiletés avec la rondelle.

En ce sens, les propos de Bergevin ce midi étaient encourageants. Kassian ne sera pas chargé de punir tout ce qui bouge. On lui demandera d’utiliser son corps pour « influencer la rondelle » et non ce qui se trame autour. C’est-à-dire qu’il mettra à profit sa charpente pour se frayer un chemin au filet, payer le parcomètre dans la peinture, protéger la rondelle le long des rampes et manoeuvrer dans le trafic.

En termes de talent brut, on peut préférer le nouveau numéro 8 à Devante Smith-Pelly, voire Dale Weise. La séquence ci-bas (avancez à 0:30) fait la démonstration de sa touche de finesse. Il ne s’agit que d’une comparaison de style, mais il a un peu de Bertuzzi dans le nez. De son propre aveu, c’est d’ailleurs un joueur qu’il admire et pourrait tenter de copier.

Bref, laissons lui faire ses folies, laissons lui faire dans la dentelle, pourvu que ce soit efficace et qu’on en retire plus de bien que de mal.

Statistique intéressante: au cours des deux dernières saisons, seul Max Pacioretty a inscrit plus de buts par tranche de 60 minutes que Kassian chez le Canadien. Pacioretty enfile 1.27 but à l’heure, devant Kassian (0.95) et Gallagher (0.80). L’ancien des Canucks a aussi prouvé avoir le compas dans l’oeil, affichant un pourcentage d’efficacité de 16.18% sur ses tirs durant cette période. Quand le CH ne domine pas la possession de rondelle (ce qui est arrivé souvent), il a besoin de ce genre de joueurs qui peut enfiler l’aiguille sporadiquement avec une seule chance de marquer.

Barberio

Voilà ce que j’écrivais il y a quelques jours à propos de Barberio.

J’ai toujours été un grand fan de ce défenseur depuis ses débuts avec le Lightning. J’aime son coup de patin, sa vision offensive, sa façon de livrer la rondelle à ses avants.  Barberio pourrait très bien devenir un puck-mover de luxe sur une 3e paire, capable de dépanner à l’occasion au sein du quatuor défensif.  Sans compter qu’il pourrait aider sur la 2e vague de l’avantage numérique.

George Bud Holloway

On ne le connait ni d’Ève ni d’Adam. La seule chose que j’ai pu trouver sur internet: une vidéo de ses faits saillants en Suède. Il faut prendre ça avec le grain de sel habituel, mais il semble avoir un puissant tir frappé!

Mais contrairement à Kassian et Barberio, je ne l’ai jamais vu jouer! Il y a peut-être de grandes faiblesses dans son jeu qu’on ne peut voir sur cette vidéo, alors ne sautons pas aux conclusions en le qualifiant de « joueur sous-estimé ». 

Je n’ai rien trouvé sur Joel Hanley… Si quelqu’un l’a vu jouer, j’aimerais qu’il me fasse parvenir son « rapport des éclaireurs ».

À propos du point de presse de Bergevin…

Il faudrait arrêter de gober tout ce que les directeurs généraux nous disent. Marc Bergevin est un brillant homme de hockey, mais il ne possède pas la science infuse pour autant.  Sinon, à quoi bon analyser si on peut seulement transmettre les propos de ses points de presse, qui contiennent la savante vérité?

Philippe Cantin a eu l’audace de confronter Bergevin sur son système prétendument défensif. Bergevin a répliqué que son système est pratiquement le même que les 29 autres équipes, ce qui est vrai dans une certaine mesure, mais pas entièrement. Un peu intimidé, le journaliste était à court d’arguments pour fournir la preuve que le Canadien est une équipe défensive…

Les arguments évoqués par Bergevin étaient légitimes, mais ce que Philippe aurait pu mentionner, c’est la manie du Canadien d’effectuer  systématiquement les sorties de zone par la bande.  Toutefois, il y a une nuance à apporter. La vérité est que Therrien ne demande pas à ses joueurs de domper la rondelle. Ça, c’est une affirmation simpliste et complètement fausse! Si les joueurs du Tricolore sont souvent contraints à se départir du disque, c’est qu’ils n’effectuent pas efficacement la « zone exit » et ils doivent donc prendre ce que l’autre équipe leur donne. Le « gros méchant Therrien » ne commande PAS à ses joueurs de larguer le disque. Certes, l’arrivée de Jeff Petry a amené un certain savoir-faire dans la relance et a réglé le gros du problème, mais si le CH a fini au 22e rang de la ligue en ce qui a trait à la possession de rondelle (côtoyant les Oilers et les Coyotes dans ce classement), a affiché le 9e pire différentiel de chances de marquer et le 11e pire différentiel de tirs cadrés du circuit et a mené la ligue pour le nombre de dégagements refusés, c’est en partie à cause de cette inefficacité en sortie de zone. En séries, on a vu le CH dominer dans ces départements, notamment grâce au réveil des employés de soutien et, répétons-le, le brio de Jeff Petry.

Pour ceux que ça intéresse, j’ai analysé en long et en large le système de Therrien ICI.

En rafale
Gabriel Bourque a signé un contrat d’un an et de 866 250$ avec les Prédateurs. LIEN

– L’analyse légale du dossier de Mike Richards. LIEN

– Renaud Lavoie croit que le problème du Canadien est simplement un manque de talent. LIEN

Et il n’a pas complètement tort. Mais on note quand même une certaine aversion aux risques.

–  L’analyse de l’échange envoyant Kessel à Pittsburgh: LIEN

– Un potentiel acheteur pour les Hurricanes serait à Raleigh présentement. LIEN

– Martin St-Louis décide finalement de prendre sa retraite: LIEN

Pourtant, il laissait croire qu’il jouerait une autre saison, il y a à peine une semaine. Comme quoi on peut vite changer d’idée.

– Cory Conacher jouera sous les ordres de Guy Boucher! LIEN

– La Ville de Glendale aurait un bon dossier pour justifier la résiliation du contrat. LIEN

– L’alignement des États-Unis à la classique Ivan-Hlinka: LIEN

– Le noyau du Canadien n’a pas été formé par Marc Bergevin. Il a hérité de ses joueurs clés. LIEN

Ai-je dit que c’est une mauvaise chose? Non, je ne fais que partager un texte d’opinion. C’est le but du « En rafale ».

– En hommage à Martin St-Louis:

– Richard Labbé nous rappelle que Réjean Houle avait refusé un essai à MSL à l’époque.

– Bergevin a fait la même analyse ce midi. Et c’est ce qui explique pourquoi Erik Karlsson est le meilleur défenseur de la LNH.

Le successeur de Babcock pense exactement comme Babcock sur plusieurs points. Le système de jeu devrait rester sensiblement le même à Detroit.

– Slava Voynov écope de 90 jours de prison et de trois ans de probation:

Juste à temps pour le début de la saison… #Misère…

Mais la LNH fera sa propre enquête.

Il serait ridicule que les Kings ne mettent pas fin à son contrat comme ils l’ont fait avec Richards…

–  La LNH et la KHL ne sont pas parvenus à s’entendre sur un règlement de transfert des joueurs sous contrat entre les deux ligues. LIEN

PLUS DE NOUVELLES