Spécial IceCaps- 1ère édition | Mike Johnston limogé | #Warrior: Guillaume Coudé

Ceci est le premier d’une série d’articles écrits en collaboration avec Rick Stephens, de IceCaps Hockey Report. Rick, qui suit au quotidien le club-école du CH, nous fournira de façon régulière des rapports, que je traduirai de l’anglais, relatant ses  impressions, observations et analyses de joueurs d’intérêt ou encore des plus récents événements chez les IceCaps.

Spécial IceCaps, 1ère édition
Les IceCaps de St. John’s sont l’une des plus jeunes équipes de la Ligue Américaine (AHL). Le fait qu’ils apprennent un nouveau système et l’inconstance de leurs gardiens font en sorte qu’ils accordent beaucoup de buts, soit 3,25 par match.

Si St. John’s montre une fiche de 12-6-4-2. c’est en raison d’une offensive qui elle aussi présente une moyenne de plus de 3 buts par match, en grande partie attribuable à deux premiers trios de qualité.

Le mois dernier, le top-9 des IceCaps ressemblait à ceci:

Daniel Carr – Mike McCarron – Bud Holloway
Charles Hudon – Jacob De la Rose – Sven Andrighetto
Brandon McNally – Gabriel Dumont – Christian Thomas

Depuis la blessure au bas du corps de De la Rose et aux rappels de Andrighetto, Thomas, Carr et plus récemment Hudon, l’attaque des IceCaps éprouve des ennuis: au cours de son voyage de trois matchs de la semaine dernière, St. John’s n’a marqué que trois petits buts en temps réglementaire.

Qui sont donc ces joueurs évoluant maintenant pour le grand club?

Charles Hudon, C/AG, 5’10, 195 lbs
Repêché: 5e ronde, 2012 (122e au total)2015-16 (AHL): 24 parties jouées (PJ), 10 buts (B), 10 passes (P), 20 points (PTS), +6

Hudon est un habitué du deuxième trio cette saison lui qui a passé la plupart des matchs au centre d’Andrighetto et du fabricant de jeux Holloway. À la demande de l’organisation du Canadien, Hudon a été converti en joueur de centre pour la première fois de sa carrière. Cette saison, il a démontré sa polyvalence en évoluant à l’occasion à sa position  naturelle d’ailier gauche.

Si on fait exception de Nikita Scherbak (blessé), l’Almatois est le joueur le plus talentueux des IceCaps. Il a d’excellentes mains qui lui permettent de manier la rondelle assez bien pour évoluer à ce niveau et d’effectuer des passes précises. Avec la vision qu’il possède, Hudon peut causer beaucoup de dommages en attaque.

Bien que le coup de patin du jeune homme ne soit pas sa plus grande force, il a néanmoins beaucoup amélioré cet aspect de son jeu. Sa capacité à distribuer la rondelle dans la circulation lourde compense pour son manque de rapidité. Mais si Hudon a la réputation d’un fabricant de jeu, il n’en demeure pas moins que cette saison, il pourrait utiliser à meilleur escient ses compagnons de trio. De plus, il adore être sur la patinoire, tellement qu’il a tendance à effectuer de trop longues présences.

Le jeu défensif de Hudon s’améliore, même s’il y a encore du travail à faire à ce chapitre. Il est cependant toujours à apprendre les rudiments d’un match sur la route, là où les entraîneurs adverses ont le dernier changement et peuvent utiliser leurs meilleurs éléments contre lui. Lui et ses compagnons de trio ont d’ailleurs été relativement invisibles lors de leur voyage de six matchs en novembre.

Daniel Carr, AG, 6’0, 191 lbs
Non-repêché
2015-16: 21 PJ, 8 B, 9 P, 17 PTS, +7

Nous, à All Habs Hockey Magazine, avons vu et parlé à Daniel Carr pour la première fois en 2014, pendant le tournoi Frozen Four à Philadelphie, où il aida son équipe à remporter son premier titre.

Daniel Carr est l’un de ces joueurs que la rondelle semble suivre en raison d’un sens du jeu très élevé et une anticipation qui fait qu’il se trouve toujours au bon endroit lorsque la rondelle arrive. Il est de plus un compétiteur exceptionnel qui rappelle un peu Brendan Gallagher.

Un marqueur naturel, Carr peut surprendre le gardien adverse par sa rapidité à dégainer tout comme il peut foncer au filet pour s’emparer de retours et dévier des tirs. Sa créativité, sa polyvalence, sa détermination et ses mains douées font de Carr un marqueur très dangereux.

Son coup de patin est trompeur et peut parfois le faire paraître plus rapide qu’il ne l’est vraiment, mais Carr assure travailler sur la puissance de ses enjambées. De plus, Carr possède l’intelligence nécessaire pour utiliser ce coup de patin de façon efficace malgré tout.

Du côté défensif, Carr lui-même admet qu’il a toujours des choses à apprendre et affirme concentrer ses efforts sur sa lecture des détails alors que le jeu se développe. Mais comme il lit si bien le jeu, nous sommes confiants qu’il améliorera rapidement cet aspect de son jeu.

Christian Thomas, AD, 5’9, 175 lbs
Repêché: 2e ronde, 2010 (4oe – Rangers de New York)
2015-16: 18 PJ, 7 B, 7 P, 14 PTS, +2

Le jeu de Thomas est axé sur la vitesse. Il utilise son coup de patin supérieur à la moyenne tant en attaque qu’en échec avant. Il possède de plus un tir pesant qu’il décoche rapidement.

À St. John’s, le jeune ailier droit obtenu en retour de Danny Kristo a surtout évolué en compagnie de McCarron et Carr, avec qui il formait le trio des IceCaps démontrant le plus de coeur à l’ouvrage. Ce trio est également le plus apte à maintenir la pression en zone offensive et à forcer ses adversaires à causer des revirements en étant constamment à la poursuite de la rondelle.

Le jeu de Thomas ne comporte cependant aucun aspect physique, alors il a certainement bénéficié de la présence du robuste McCarron à ses côtés. De toute évidence, le gabarit de Thomas pose problème quant à son avenir dans la LNH.

Hudon, Carr et Thomas espèrent maintenant s’établir avec le CH. Même si leur départ a laissé les IceCaps un peu dépourvus sur le plan offensif, il est clair que leur entraîneur Sylvain Lefebvre est fier de la contribution que ses poulains apportent au grand club.

*Compte-rendu de Rick Stephens, éditeur-en-chef de All Habs Magazine et IceCaps Hockey Report (@IceCapsReport)

Le CH à l’entraînement
Le Tricolore affrontera ce soir les Sénateurs d’Ottawa, au Centre Bell. À moins d’un revirement de situation, la formation de Michel Therrien sera la suivante:

Byron sur le 1er trio et Andrighetto sur le 4e… le bon vieux Michel Therrien est de retour! Chassez le naturel et il revient au galop, dit-on… et moi qui ai failli écrire un mea culpa…

Bonne nouvelle pour Charles Hudon le CH, qui  voyait aujourd’hui Torrey Mitchell s’entraîner avec ses coéquipiers:

Hudon aura néanmoins l’opportunité de vivre un grand moment ce soir:

Le bon Guillaume Lefrançois nous rapportait que ça a brassé, entre Subban et Pacioretty ce matin!

En rafale
– La direction des Penguins a décidé qu’il était temps d’agir pour freiner l’hémorragie en cet épouvantable début de saison pour les Penguins et a congédié son entraîneur-chef Mike Johnston :

C’était à prévoir, puisque non seulement l’entraîneur est presque toujours le premier à écoper, mais la première saison de Johnston derrière le banc des Pens était décevante également. Mais est-ce Mike Sullivan qui améliorera  la défense et relancera Crosby? On peut en douter.

– Jacques Martin quittera la passerelle pour revenir derrière le banc en tant qu’entraîneur-adjoint: LIEN

– Prédiction du linguistiquement ambivalent Marc Dumont:

– Cependant, il faudrait plutôt prôner la patience, selon EOTP : LIEN

– La troisième période, fatale au CH : LIEN

– Superbe arrêt en fusillade de Jonathan Quick lors de la victoire d’hier des Kings aux dépens des Penguins :

– C’était le festival du tour du chapeau, hier dans la LNH:

 

– Jamie Benn a repris cette saison là où il avait laissé en avril dernier, alors qu’il avait été couronné champion compteur de la LNH : LIEN

– Chris Phillips pourrait rater le reste de la saison : LIEN

– Superbe but de Leon Draisaitl, hier : LIEN

Un qui ne voudra plus jamais en parler, c’est Jarrett Stoll, qui cherche encore ses culottes! Quoique compte tenu de ce qu’on peut y trouver, il est peut-être mieux de les laisser là où elles sont! #Vegas

– Ryan Getzlaf critique vertement ses coéquipiers pour leur « manque de professionnalisme »… : LIEN

– … qui explique sans doute en partie l’attaque anémique des Ducks:

– Les Red Wings ont bien fait de faire une exception dans le cas de Dylan Larkin : LIEN

– Old time hockey time! Après le sympathique Martin Larivière dimanche dernier, voici un autre #Warrior comme il s’en fait peu: Guillaume Coudé, Chicoutimien de 26 ans, évolue pour les Éperviers de Sorel-Tracy dans la LNAH. Également boxeur à ses heures, Coudé peut ainsi éteindre les feux qu’il a lui-même allumés grâce à son talent d’agitateur de première.

« À l’époque où j’évoluais pour les Saguenéens, Antoine Roussel et moi nous entendions plutôt bien! » – dit-il en riant. Un joueur intense qui n’a pas froid aux yeux et ne recule devant personne lorsque vient le temps de défendre un coéquipier (malgré son gabarit de 188 lb), il dit admirer le style fonceur et courageux de Steve Bégin, dont il s’inspire.

Pour avoir assisté à mon premier match LNAH depuis de nombreuses années cette semaine, je peux vous dire que le niveau de jeu de cette ligue est cruellement sous-estimé et sa réputation de ligue violente grandement surfaite. Il y a bien sûr des bagarres (après tout, c’est du hockey) mais rien à voir avec les bains de sang que s’amusent à décrire certains médias. Pour un prix d’entrée de $15.00, le rapport qualité/prix bat facilement celui du Centre Bell. Les partisans sont passionnés et impliqués et on risque moins d’y voir des « cheap shots » que lors des matchs de la LNH, les joueurs faisant preuve de bien plus de respect entre eux. Du hockey robuste, mais « honorable ».

– Le samedi 19 décembre aura lieu, à Terrebonne, la deuxième édition du divertissant événement La Classique Hivernale Russel Martin vs Les 4 Chevaliers, dont voici un teaser. Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à m’écrire ici.

 

Hockeyment vôtre,

Serge Côté

PLUS DE NOUVELLES