Vézina: Price sorti, c’est maintenant une course à deux | Lars Eller à l’aise à l’aile | Mike McCarron: « Une bête »

La blessure à Carey Price en a consterné plusieurs dans le monde du hockey. Mais certains s’en sont nul doute secrètement réjouis: les autres gardiens d’élite de la LNH, qui, si on se fie aux prédictions de pré-saison, avaient peu de chances de supplanter Price cette saison encore.

Mais maintenant, avec Price absent pour au moins six semaines, la porte est grande ouverte. Voici les deux gardiens les plus susceptibles de profiter de cette opportunité qui, à moins de blessures récurrentes, ne devrait pas se présenter très souvent au cours des prochaines années. Mais pour cette saison, ils semblent vraiment s’être détachés du peloton:

Braden Holtby, Washington

Après deux saisons et des poussières à prendre de l’expérience et donner des aperçus de son immense potentiel, Holtby est finalement arrivé la saison dernière, et pas à peu près: il a terminé parmi les six premiers pour toutes les statistiques majeures, méritant ainsi le 4e plus grand nombre de votes pour le trophée Vézina. Cette saison? Il est le grand favori, rien de moins:

L’entraîneur Barry Trotz, réputé pour son style structuré et défensivement responsable, n’y est sans doute pas pour rien: de 2,79 et 33,5, les moyennes de buts (MBA) et tirs (MTA) alloués par match par les Capitals sont passées à 2,43 et 25,3 la saison suivante, sa première à la tête de l’équipe. Cette saison, bien que la MTA soit restée stable (25,6) la MBA a baissé à 2,20, bon pour le 3e rang.

Les acquisitions de Matt Niskanen et Brooks Orpik en juillet 2014 ont grandement solidifié une défensive fragile et celles de Justin Williams et T.J. Oshie cet été ont ajouté caractère, expérience et talent à une attaque déjà redoutable. Si elle était encore plus redoutable après ces deux dernières acquisitions, l’éclosion d’Evgeny Kuznetsov la rend absolument terrifiante de deux façons: d’abord, Kuznetsov et son compatriote russe Alex Ovechkin ont développé une chimie telle qu’ils forment, lorsqu’utilisés ensemble, l’un des meilleurs duos offensifs de la ligue. Ils ont développé une chimie telle que peu importe qui complète leur trio, ils connaîtront du succès:

OK, peut-être pas lui…

L’autre raison est que grâce à cette chimie entre les deux camarades, Barry Trotz peut, au besoin, utiliser le capitaine et Nicklas Backstrom sur des unités différentes, rendant la tâche doublement difficile aux défensives adverses.

Il n’y a aucune raison de croire que les Capitals, bien dirigés et le vent dans les voiles (7-1-2 à leurs 10 derniers matchs), ralentiront la cadence. Il serait encore plus étonnant que cela se produise avec Holtby, 26 ans et en pleine éclosion.

Henrik Lundqvist

Un habitué de ce type de liste, King Henrik est tellement dominant qu’il figure même sur celle des candidats au trophée Hart:

Son pourcentage d’efficacité de ,937, si maintenu jusqu’à la fin de la saison, éclipserait même celui de ,933 que Price affichait la saison dernière quand, selon plusieurs, le cerbère du CH est devenu le meilleur joueur au monde. Un fait qui rendrait l’exploit de Lundqvist d’autant plus impressionnant.

Le problème pour Lundqvist est qu’il est improbable que ses coéquipiers lui offrent le même support pour le faire. Le 20 novembre, suite à un premier revers en 10 matchs pour les Blueshirts, Jared Clinton (THN) prédisait une glissade imminente aux Rangers en s’appuyant sur les stats avancées qui suggèrent que la chance joue un grand rôle dans leurs succès. Depuis, ces derniers n’ont remporté que trois rencontres sur huit et l’absence pour 4-6 semaines de Derek Stepan ne les aidera certainement pas à redresser la barque.

Si le fils rêvé Lundqvist continuera sans aucun doute de performer à un très haut niveau, il est néanmoins fort probable qu’il voie ses statistiques régresser avec les prestations de son équipe.

Eller aime maintenant jouer à l’aile
– Lars Eller, qui jadis n’aimait pas jouer à l’aile, semble s’être fait à l’idée:

Non seulement y est-il « confortable », il allait même jusqu’à confier à Elliotte Friedman, vendredi, qu’il se sentirait  « bizarre » s’il retournait au centre:

Eller, à force de jouer à cette position et s’y habituer, réalise-t-il enfin que son coffre d’outils est celui d’un ailier et non d’un centre? Ou s’est-il tout simplement enfin rendu compte du fait qu’on lui offre la chance d’être le Tonto « sidekick » à long terme de Galchenyuk?

En rafale
– À l’affiche ce soir, dans la LNH :

– Marc Dumont nous rappelle à quel point Mike McCarron est un bagarreur terrifiant :

– Brandon Prust reçoit une amende de $5000.00 pour son geste à l’endroit de Brad Marchand… :

… geste qu’il ne regrette aucunement!

Pas sûr que l’organisation a apprécié qu’un de ses joueurs tienne de tels propos! Ce pauvre Prust a vraiment le don de se mettre les pieds dans les plats… Peu importe, j’ai presque envie de faire le chèque moi-même…

– Verra-t-on cette saison le premier défenseur à réussir 100 points en une saison depuis Matusalem Brian Leetch? LIEN

– L’espoir du CH Jake Evans progresse lentement mais sûrement :

– Retour aux sources pour Viktor Thikonov, réclamé par l’équipe qui l’avait repêché au 28e rang en 2008:

– Luke Schenn à l’écart du jeu pour deux semaines :

– Les Leafs permettront à leurs joyaux William Nylander et Mitch Marner de participer aux WJC: LIEN #BonneIdée

– Steve Ott devra être opéré à la suite d’une droite de Beaulieu de sa mauvaise chute d’hier et ratera les trois prochains mois d’activité:

– Le jeune Shayne Gostisbehere est en train de devenir rapidement un favori de la foule, au Wells Fargo Center : LIEN

Quand on regarde ceci, on comprend pourquoi. #Électrisant

Old time hockey time! : Martin Larivière, ailier pour l’Assurancia de Thetford Mines, dans la LNAH, est un type hyper sympa dans la vie… mais un peu moins sur la glace, et ce, malgré ses 5’6. Sa taille ne l’empêche pas d’aller au front pour ses coéquipiers car il a du chien et est capable d’encaisser, comme on peut le voir dans ce furieux combat livré hier au dur-à-cuire Curtis Tidball, à qui il en donne décidément pour son argent:

#Warrior #BackToWork

Hockeyment vôtre,

Serge Côté

PLUS DE NOUVELLES