Le Lightning, une puissance pour le rester | Un homme fort pour le CH? | En rafale

Le début de saison parfait du Canadien est encourageant. L’équipe joue bien, Michel Therrien semble s’être adapté(!!!) et prôner un style de jeu plus orienté sur la possession de rondelle que par le passé. Même une simulation d’EA Sports prédit que le CH se rendra en Finale. Bref, on entrevoit l’avenir à court et moyen termes avec optimisme. Avec raison. Jusqu’à ce qu’on se souvienne que le Tricolore, pour se rendre en finale de conférence, doit d’abord battre le Lightning. Et malheureusement, il est à craindre que ces derniers ne représentent un obstacle majeur pour le CH pendant  de nombreuses années.

À un entraîneur, Jon Cooper, reconnu pour ses talents de tacticien et son style basé sur la vitesse et le contrôle de rondelle s’ajoutent une multitude de joueurs possédant le niveau haut niveau de talent requis pour pratiquer un tel style :

L’un des cinq meilleurs attaquants de la ligue en Stamkos, un deuxième trio qui serait le premier de bien des équipes, un troisième centre de luxe tel que Valtteri Filppula et des joueurs de caractère comme Boyle, Callahan et Killorn pour venir compléter et faire de l’espace pour les joueurs de finesse. Ajoutez à cela le surdoué de 21 ans Jonathan Drouin (classé 3e meilleur espoir de la LNH) et les prometteurs espoirs Vlad Namestnikov, Adam Erne, Brayden Point et Mitchell Stephens et vous avez là un groupe d’avants rassemblant tous les outils nécessaires pour performer à un haut niveau pendant de nombreuses années.

De plus, l’attaque déjà terrifiante de Tampa peut compter, en cas de besoin, sur une brigade défensive ralliant mobilité à gabarits imposants et fiabilité défensive à talent offensif et un gardien de premier plan en Ben Bishop. Ce dernier sera éventuellement remplacé par le meilleur espoir au monde parmi les gardiens, Andrei Vasilevskiy, qui selon certains a le potentiel pour devenir un Carey Price Russe :

Vasilevskiy n’est cependant pas le seul espoir de qualité de Lightning, avec Kristers Gudlevskis, mieux connu comme étant le one hit wonder jeune inconnu qui a presque mené à lui seul les Lettons à une victoire surprise contre le Canada aux derniers Olympiques. Les jeunes défenseurs Anthony DeAngelo, Slater Koekkoek, Nikita Nesterov et Jonathan MacLeod viennent compléter l’une des 10 banques d’espoirs les mieux garnies dans la LNH.

En fait, la profondeur et le calibre de cette banque sont tels que Steve Yzerman pourrait se permettre d’échanger Stamkos et Ben Bishop et ainsi se donner de la marge de manœuvre pour faire signer aux Johnson, Kucherov et Palat, entre autres, les lucratifs contrats qu’il commanderont tout en ajoutant encore plus de talent à un groupe d’espoirs en possédant déjà abondamment.

Avec un DG actif et brillant, un entraîneur créatif et moderne, une équipe de recruteurs de très haut niveau et une formation, actuelle et future, faisant partie de l’élite, il est très difficile de voir qui pourrait mettre un terme à leur dominance dans un avenir rapproché.

Un homme fort pour le CH?

Comme l’écrivait Max Lussier la semaine dernière, le CH de Marc Bergevin a toujours compté sur un homme fort, mais cette saison le DG a plutôt choisi de ne miser que sur des joueurs qui savent jouer au hockey.

On peut cependant se demander si, à force de voir ses joueurs se faire malmener par les équipes plus lourdes, l’ancien robuste défenseur ne sera pas tenté de revoir sa stratégie et faire l’acquisition d’un goon. Patrick Bordeleau, par exemple, connaît son rôle, serait facile à obtenir de l’Avalanche qui l’a soumis au ballotage, ferait plaisir à la plèbe grâce à sa langue maternelle et sait se battre, comme a pu le constater George Parros :

De plus, à mesure que la saison va progresser, les enjeux deviendront plus importants et le niveau de frustration des équipes qui s’éloignent d’une place en séries augmentera. Selon moi, la question n’est pas de savoir si Bergevin ira chercher un homme fort, mais quand il le fera.

En rafale

– Excellent début de saison pour l’espoir du CH Michael McNiven :

Condon, Tokarski, Fucale, McNiven, Hawkey… la relève à Carey Price semble assurée!

– Steven Stamkos a obtenu son 500e point en carrière et Brian Boyle a marqué deux buts dans la victoire de 6-3 du Lightning contre les Bruins, cet après-midi. Outre Stamkos et Boyle, Ondrej Palat, Jonathan Drouin et Valtteri Filpulla ont également touché la cible pour les vainqueurs. Loui Eriksson, avec deux buts, et David Krejci ont riposté pour les perdants: LIEN

Les Bruins, qui ont laissé aller une avance de 2-0, sont maintenant 0-3 depuis le début de la saison. Combien de temps avant le congédiement de Claude Julien?

– Au moment de publier, c’était 3-1 entre les Blue Jackets et les Sabres, qui ont marqué les premiers grâce à ce lancer frappé en supériorité numérique du jeune Rasmus Ristolainen :

Ryan O’Reilly, Brandon Saad (Columbus) et Jack Eichel ont également marqué:

Quel but!

MISE À JOUR: Scott Hartnell, pour les Jackets, et Matt Moulson, dans un filet désert, ont complété la marque finale de 4-2 pour les Sabres: LIEN

– Le nouveau-venu du CH, Paul Byron, est comparé à Brendan Gallagher en raison de son intensité malgré sa petite taille : LIEN

S’il est à moitié aussi baveux que Gallagher, il va y avoir de quoi rendre complètement fous les défenseurs adverses…

– Entrevue de Fluto Shinzawa, du Boston Globe, avec l’ancien dur-à-cuire Andrew Peters qui, même s’il était reconnu comme l’un des meilleurs de sa profession, n’en était pas particulièrement friand et n’a aucun problème à voir le nombre de bagarres diminuer:

– Déjà un candidat au titre d’arrêt de l’année : LIEN

– Les circonstances du match d’hier, une rareté :

– Ce soir, les Panthers visitent les Flyers à 19h00 et les Ducks accueillent les Canucks et Kevin Bieksa Brandon Prust à 22h00.

Hockeyment vôtre,

Serge Côté

PLUS DE NOUVELLES