31 en 31 : Une fois poli, K’Andre Miller pourrait être un des plus beaux diamants du repêchage

Tout le mois de mai, DansLesCoulisses effectue le décompte des 31 meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage de la LNH.

Certains recruteurs aiment appeler certains espoirs des projets. Contrairement à d’autres espoirs, les projets partent souvent de loin, mais tablent sur des qualités indéniables qui pourraient les amener à devenir des vedettes.

K’Andre Miller sied parfaitement à cette définition.  Attaquant jusqu’en 2015, il a été converti en défenseur en est toujours à apprendre les rudiments du métier. Après avoir éprouvé plusieurs difficultés au sein de l’équipe américaine des U-17 lors de la dernière campagne, Miller ne cesse de s’améliorer. Il s’améliore au point où l’on se demande s’il ne pourrait pas devenir un défenseur d’impact dans la LNH…

Offensivement parlant 

Note : B

Miller est un manieur de rondelle habile. De temps à autre, sa portée imposante lui permet de déborder l’ennemi en zone offensive, pour offrir des passes judicieuses à ses coéquipiers ou couper vers l’enclave. Conservateur à la ligne bleue, il tire intelligemment et alimente ses coéquipiers avec brio. On aimerait le voir prendre plus de risques!

Défensivement parlant 

Note : B+

Efficace à un contre un, Miller gère bien la distance qu’il accorde aux attaquants adverses. Devant le filet, il possède le physique de l’emploi pour faire le ménage, en tassant l’ennemi tentant d’obstruer la vue de son gardien. Le gaucher doit toutefois travailler sur son positionnement en zone défensive.

Physiquement parlant 

Note : A-

Essayez de lui enlever la rondelle…

Ou de remporter une bagarre contre lui le long des rampes! Mesurant 6’3 et pesant 206 livres, Miller n’est pas un petit client. On dit même qu’il n’aurait pas fini de grandir, et que son allure actuelle laisse croire qu’il pourra augmenter sa masse musculaire…

Athlétiquement parlant 

Note : B+

K’Andre Miller est un patineur élégant, mais pas nécessairement explosif. Il parvient à pivoter, et à changer de direction rapidement. Il pourrait compléter plus d’entrées de zone avec le disque en améliorant son accélération en ligne droite.

Quand le verra-t-on dans la LNH?

Miller pourrait bien passer trois saisons au niveau universitaire, pour ensuite évoluer dans la LNH dans un rôle de soutien. Il est important de se rappeler qu’il s’agit d’un projet, qui mettra vraisemblablement assez de temps à atteindre son plein potentiel. Attendez au moins jusqu’en 2021…

Le plafond et le plancher?

C’est la beauté des projets! Miller pourrait bien atteindre la LNH dans n’importe quel rôle… ou ne jamais s’établir chez les professionnels! Ce qui est certain, c’est que quelques-unes de ses habiletés nous laissent croire que dans un monde parfait, il sera un défenseur de première paire.

Potentiellement Tricolore?

Oui, Miller est un défenseur gaucher, et pourrait servir au Canadien un jour. Pour qu’il tombe dans les griffes du Tricolore, il faudra que Marc Bergevin complète une transaction.

En Rafale

– Le troisième tour débutera dès vendredi!

– Même si Rory Boylen inclut les Canadiens à son palmarès, Joe Thornton devrait demeurer à San Jose.

– Turris doit faire plus de points…

– C’est la chance de Ovi!

– Un joueur au leadership indéniable…

PLUS DE NOUVELLES