3 candidats pour remplacer Semin | Crosby à Montréal? | Temps de passer de la parole aux actes

On apprenait à la suite de l’entraînement du Canadien qu’Alex Semin sera laissé de côté par Michel Therrien pour un troisième match consécutif…:

… et il semble bien que le prolifique Brian Flynn prendra de nouveau sa place à la droite de Galchenyuk et Eller:

De toute évidence, l’idée de Michel Therrien est faite, concernant Semin: il ne l’aime pas. Sinon, comment expliquer qu’après à peine 10 matchs, il relègue un joueur aussi talentueux au rôle de 13e attaquant alors que son unité offensive, qui convertit ses tirs en but à un taux anormalement élevé, frappera un mur tôt ou tard et aura besoin de tous les buts qu’elle peut obtenir? Et pour le remplacer par Brian Flynn, en plus?

Si tel est le cas, si Therrien a bel et bien perdu confiance en la capacité de Semin d’être productif au sein du top-6, Marc Bergevin doit alors impérativement lui trouver un remplaçant digne de ce nom et ce, le plus rapidement possible, afin de ralentir le déclin amorcé cette semaine. Les matchs vont devenir de plus en plus difficiles et, même si Galchenyuk, Eller et Semin n’ont marqué, à eux trois, que six buts cette saison, ce n’est pas en insérant Flynn à la place de Semin qu’on relancera les deux autres.

Déjà, des directeurs-généraux dont l’équipe connaît un début de saison en-deçà des attentes sont activement à la recherche d’homologues avec qui transiger pour tenter de feiner l’hémorragie avant qu’il ne soit trop tard. On peut penser, entre autres, à Brad Treliving (Flames), Bob Murray (Ducks), Patrick Sakic (Avalanche) et Jarmo Kekäläinen (Blue Jackets) qui, alors qu’en septembre la plupart des observateurs croyaient leurs formations respectives en pleine ascension, voient plutôt leurs chances de participer aux séries fondre à vue d’oeil.

Quels attaquants ces équipes ont-elle sous la main et pourraient intéresser le CH? En voici quelques-uns qui pourraient potentiellement s’avérer d’intéressantes options pour combler le trou au sein du top-6 (qui, soit dit en passant, rassemblera, sans Semin, les mêmes effectifs que ceux ayant terminé au 20e rang pour les buts pour en 2014-15):

Jakob Silverberg, Ducks

Si les trois grandes vedettes des Ducks, Ryan Getzlaf, Ryan Kesler et Corey Perry, connaissent un début de saison désastreux, Silfverberg déçoit également beaucoup, avec seulement une passe en 10 matchs. L’ailier droit âgé de seulement 25 ans pourrait assurément rapporter un retour intéressant, surtout quand on connaît son niveau de talent et sait que toute l’équipe des Ducks est à la dérive et qu’il est difficile de produire dans un environnement de semblable.

Même si Silfverberg n’est pas reconnu pour sa robustesse, son gabarit de 6’2 et 196 lbs demeure attrayant pour Marc Bergevin qui sera peut-être réticent à employer des ailiers droits de petite taille sur chacun de ses deux premiers trios. Avec le Suédois viendrait aussi un contrat de 3.75M par année qui viendra à échéance à l’été 2020. Le montant est raisonnable pour un joueur ayant obtenu 39 points la saison dernière et qui devrait logiquement continuer de s’améliorer encore quelques années et la durée, une stabilité au flanc droit pendant quelques années.

Jarome Iginla, Avalanche

Âgé de 38 ans, Iginla commence à manquer de temps pour enfin remporter cette Coupe Stanley qui manque toujours à son palmarès bien garni. L’Avalanche, qu’on a tous un peu surévaluée, n’est vraisemblablement pas l’équipe qui lui donnera l’occasion de le faire. En réalisant son erreur de signer pour trois ans avec les Avs à l’été 2014, il pourrait être tenté de demander à être échangé à une équipe aspirante aux grands honneurs (et avec la carrière qu’il a eue, personne ne pourrait lui en vouloir).

À son âge, Iggy n’est évidemment plus le joueur dominant qu’il a été pendant si longtemps à Calgary mais a toujours sa place sur un deuxième trio. Il peut toujours jouer du hockey physique et a toujours sa touche de marqueur, en plus d’être un leader légendaire.

Son cap hit de 5.33 millions représente un obstacle de taille pour la quasi-totalité des équipes de tête mais le CH a justement un haut salarié qui correspond exactement au besoin premier des Avs, qui est de solidifier la défensive: Alexei Emelin. Ce dernier ne touche que 4.1 millions par saison mais le CH a assez de marge de manoeuvre pour éponger la différence entre les deux cap hits.

Iggy s’avérerait peut-être même la solution idéale à court terme sur le flanc droit: sous contrat pour une autre saison après celle-ci, il permettrait à Nikita Scherbak, Sven Andrighetto ou Mike McCarron de se développer dans la AHL pendant une année supplémentaire et d’arriver fin prêt pour prendre la relève en 2017-18.

Cam Atkinson, Blue Jackets

Son nom circulant dans les rumeurs de transactions depuis un moment déjà, il serait surprenant qu’Atkinson ne survive aux plus récentes, alors que son directeur-général cherche désespérément à acquérir un défenseur top-4.

Le printemps dernier, Elliotte Friedman rapportait que le CH était intéressé aux services de l’espoir Kerby Rychel. Alors qu’il ne fait aucun doute qu’il est très attrayant pour le CH, Il serait cepandant surprenant que les Blue Jackets ne puissent pas obtenir un défenseur de meilleure quaité que Emelin, que certains experts fans ont suggéré comme appât. Atkinson, par contre, est probablement une cible plus réaliste et tout de même intéressante.

Bien que son gabarit de 5’8 et 180 lbs soit similaire à celui de Brendan Gallagher, Atkinson représente une meilleure option pour le deuxième trio que Brian Flynn, qui est et demeurera un jouuer de 4e trio, et Paul Byron, dont on ne sait pas assez à quoi s’attendre pour qu’une équipe prétendant à la Coupe se permette de prendre un tel risque sur son 2e trio.

Comme Gallagher, Atkinson est un patineur rapide qui apporte une bonne dose d’énergie à son trio. Et comme Gallagher, il a une face à fesser dedans:

Il est un marqueur naturel qui n’a jamais pu atteindre son plein potentiel à Columbus et pour qui un changement d’air serait sans aucun doute bénéfique.

S’il arrivait à marquer 20 buts par saison en évoluant sur le 2e trio à Montréal, son salaire de 3.5 millions jusqu’à 2019-20 en vaudrait la chandelle.

En rafale

– Le vénérable Stan Fischler croit que les Pens devraient échanger Crosby, qui est maintenant « sur la pente descendante », et suggère les Leafs (of course), les Kings et… le CH comme destinations potentielles!

Fischler y va d’une longue série d’observations toutes aussi intéressantes et pertinentes les unes que les autres #ÀLire

– Plus tôt cette saison, les joueurs du CH, Plekanec en tête, insistaient, l’air offensé, qu’ils étaient plus qu’une équipe dépendante de son gardien. Price blessé, il est maintenant temps de passer de la parole aux actes et confondre les sceptiques! #NoExcuses

– L’excellent Brian Wilde trouve que les partisans sont injustement impatients envers Eller en comparaison avec l’indulgence dont profite Galchenyuk :

Personnellement, je dirais que l’explication se trouve dans la différence de cinq ans entre les deux joueurs… #Évidence

Timing parfait : Montréal et environs, au moment précis où on annonçait la blessure à Carey Price :

La météo exécrable actuelle en est de toute évidence le résultat…

– Le premier choix probable du prochain repêchage de la LNH, Auston Matthews s’est blessé au dos lors d’un match avec son équipe suisse, les Lions de Zurich. Cette blessure le forcera vraisemblablement à rater le tournoi de la Deutschland Cup : LIEN

– Les Canucks poursuivent leur virage jeunesse en confirmant que Jake Virtanen et Jared McCann demeureront avec le grand club :

– À l’affiche aujourd’hui :

Je laisse le soin à pratiquement tous les autres médias de la planète hockey demander, encore, s’il s’agira du dernier match de Bruce Boudreau à la barre des Ducks.

– Les jeunes d’aujourd’hui… aucune reconnaissance! LIEN #PauvreEmmy

– Steve Simmons n’a pas fini d’entendre parler de cette histoire… :

– La patineuse Marianne St-Gelais à nouveau championne : LIEN

Hockeyment vôtre,

Serge Côté

PLUS DE NOUVELLES