Michel Therrien utilise Emelin-Petry comme 1re paire | Dale Weise continue de nous faire mentir alors cessons de jouer à l’autruche

L’une des décisions les plus intrigantes de Michel Therrien depuis le début de la saison réside dans l’utilisation de la 1re paire. Celle qui réunit Emelin et Petry.

Vous avez bien lu. 1re paire. E-M-E-L-I-N, P-E-T-R-Y.

Parce que, dans les faits, le 26 (16:52) et le 74 (16:51) sont les deux défenseurs les plus utilisés en moyenne à 5 contre 5, au détriment de Markov (15:56) et Subban (16:18).

Voilà une autre preuve que le numéro qu’on accole aux paires et aux trios ne sert parfois que d’étiquette. Il n’est pas un baromètre infaillible pour le temps de jeu.

C’est cette même 1re paire déguisée qui affiche les meilleurs indices de possession de rondelle et reçoit la plus grande portion de minutes en désavantage numérique.

Qu’est-ce que Michel Therrien, ou Jean-Jacques Daigneault, ont en tête en manoeuvrant de cette façon?

Deux hypothèses viennent à l’esprit: on tente de ménager Andrei Markov du mieux qu’on peut, mais on refuse de le séparer de Subban, avec raison. Puis, en équilibrant les tâches à forces égales, on peut utiliser ce duo plus régulièrement en avantage numérique, une facette du jeu qui sourit au CH tout récemment.

Le personnel, bien qu’il gagne son pari, joue un jeu dangereux auquel il ne pourra s’adonner longtemps. Confier plus de responsabilités à Emelin qu’à Subban dans le contexte le plus important du hockey, le jeu à 5 contre 5, n’est simplement pas une stratégie raisonnable à long terme.

Il faudra surveiller si, au retour d’un long congé, les ajustements seront apportés. Markov serait alors davantage sollicité, ce qui augmenterait la charge de travail de Subban, par la force des choses.

Dale Weise nous fait mentir, alors cessons de jouer à l’autruche
Dale Weise n’est pas un joueur de premier ou deuxième trio. Il n’est pas plus un as défensif  – ce qui explique pourquoi il n’est pratiquement jamais employé en désavantage numérique – et même s’il possède un bon coup de patin, on le verra souvent flotter dans sa zone en appliquant une couverture passive sur le porteur.

Mais Weise demeure un sapré bon joueur de soutien, pouvant franchement s’élever au-dessus la mêlée lorsqu’il joue son meilleur hockey.

https://www.youtube.com/watch?v=-ofGQm4htrM

Ce qui m’agace, c’est qu’on semble jouer à l’autruche sur Twitter, comme sur différents blogues, en sélectionnant minutieusement les statistiques le dévalorisant, tout en prenant soin d’ignorer celles qui le mettent en valeur. Et quand on confronte ces gens aux données en opposition avec leur façon de penser, l’excuse est pratiquement toujours la même: il est question de chance, de pur hasard.

Il est vrai que le hockey est un sport chaotique sujet à de nombreux rebondissements, mais un concept aussi abstrait que la chance (bien qu’il soit un facteur sous-estimé dans les léthargies) n’explique certainement pas 100% des cas. Les mordus des chiffres sont les premiers à déplorer la paresse des gens lorsqu’ils utilisent les analyses fourre-tout fondés sur l’effort, le momentum et le caractère. Cela dit, ne font-ils pas exactement la même en chose, parfois, en mettant tout sur le compte de la chance?

On peut comprendre, à la rigueur, que certains gardent un goût amer de la transaction impliquant Raphael Diaz, mais, en ce qui me concerne, reconnaitre une erreur n’a jamais tué quelqu’un. L’auteur de ces lignes s’est lui-même trompé plusieurs fois, que ce soit dans le cas de Beaulieu, d’Emelin, de McCarron… voire celui de Weise!

Ce qu’on omet de mentionner, c’est que l’an passé, Dale Weise produisait le deuxième plus grand nombre de points par heure de jeu au sein du CH (1.81 PTS/60), seulement derrière Max Pacioretty (2.25 PTS/60).

Après 12 matchs cette saison, le Gretzky néerlandais pointe au tout premier rang du club à ce chapitre, avec une production de 3.35 points à l’heure.

L’excuse de la chance est d’ailleurs plus ou moins valable, parce que Weise a lancé à partir d’endroits dangereux. En plus de décocher le deuxième plus grand nombre de tirs du CH par rapport au temps de jeu (11.99/60 minutes), il pointe au 17e rang de la ligue (1er chez le Canadien) en ce qui a trait au nombre de chances de marquer individuelles générées par tranche de 60 minutes (11.31/60).

Or, les critiques à son endroit tournent autour de son influence négative sur les indices de possession de rondelle et le différentiel des chances de marquer. Toutefois, si on ajuste les données en fonction du score – les équipes tirant de l’arrière tirent plus souvent au filet, et celles qui ont l’avance jouent un style plus défensif, ce qui peut fausser les statistiques, surtout quand on sait que le CH a souvent eu l’avance –, le Canadien contrôle 50,92% des tentatives de lancers et récolte 53.07% des chances de marquer (limitant donc l’adversaire à 47,4% des occasions) lorsque Weise est sur la glace, ce qui est plus que respectable.

D’emblée, on savait que le trio de Desharnais ne serait pas le plus efficace dans son territoire. Il y a été enfermé pendant de longues minutes, ce qui a donné lieu à des présences horriblement longues, mais il a aussi nécessité moins de temps de possession que l’adversaire en zone offensive pour bricoler des chances de marquer. Au bout du compte, il y a donc gagné au change.  Lorsque cette ligne a la voie libre pour traverser la zone neutre, elle se veut très menaçante, particulièrement dans des situations de contre-attaque rapides où il faut agir rapidement.

Certes, il serait complètement absurde de penser que Weise maintiendra ce rythme et terminera l’année avec 41 buts et 55 points. Il est un plombier de luxe fonctionnant à coup d’éclairs de génie sporadiques. Mais il serait de mauvaise foi d’attribuer son excellent début de saison entièrement à la chance.

Ailleurs chez le Canadien
– Je jasais avec DLC tout à l’heure. Il a voulu passer ce message: Lars Eller ne livre pas la marchandise (selon lui)… Il ne semble pas être capable de saisir sa chance sur le top6 (encore selon lui)… Kerby Rychel est sur le marché, à Columbus… Jarmo Kekalainen a toujours aimé Eller… Kekalainen et Bergevi ont une bonne relation et se jasent souvent… Le Canadien procède pratiquement toujours à une transaction au mois de novembre…  #JustSaying

« Mais bon… Rychel est-il un attaquant top6? Pas sûr… Et disons que le bottom6 est déjà bien remplir à Montréal! »

Je suis plus ou moins d’accord, car, durant certains matchs, Eller a été le joueur le plus impliqué de son trio dans les deux sens de la patinoire. Dernièrement, lui ET Galchenyuk se font plus silencieux et le Danois est effectivement celui qui connait la plus grosse baisse de régime. Mais ce n’est pas la présence de Flynn qui va les redynamiser…

– Les IceCaps se sont incliné par la marque de 4 à 2 hier soir, à Hershey (face aux mini Capitals). 1ere défaite chez les pros pour Fucale (qui va voir de l’action au cours des prochains jours)… Un but pour Dietz et Hudon. Scherbak était encore une fois sur la galerie de presse (blessé), alors que de la Rose a été blanchi. LIEN

Prochaine rencontre des IceCaps : Mercredi, à Wilkes-Barrie. 

– Mine de rien, Zach Fucale fait bien dans la ligue américaine. 


– Avec Tinordi et Pateryn dans les gradins, le CH aurait pu avaler une blessure à la ligne bleue (ou à l’attaque) BEAUCOUP mieux qu’une blessure à Carey Price… 

– Il y en a qui demeurent tout de même optimistes malgré tout!

Parlant d’optimisme, les partisans de l’Impact ont des raisons de l’être!

Sauf que le Crew de Columbus ne sera pas une proie facile pour autant! Espérons que les blessures de Didier Drogba ne le ralentiront pas trop!

– Comment Magnus Nygren peut-il placer un tweet qui le traite de lâcheur dans ses « favoris »?


Il semble bien heureux d’avoir quitté l’Amérique! Je ne pense pas qu’on va le revoir avec l’organisation du CH, lui…

– Autre pensée que DLC a voulu partager: On jase encore… Mais si j’étais Marc Bergevin, je tenterais d’utiliser un défenseur (profondeur) afin d’attirer un attaquant offensif (arrivé à maturité ou ayant un bon potentiel). Ça comblerait un besoin en équilibrant les forces de l’équipe. Si je le vois… Marc Bergevin doit bien le voir aussi!

Pour ma part, je crois que David Perron et Radim Vrbata seraient des cibles intéressantes. Mais à quel prix? Et encore faut-il que les Penguins ou les Canucks acceptent de s’en départir. 

– Et tant qu’à jaser, peut-on se demander si Price n’avait pas déjà sa petite blessure (inquiétude) avant le début de la saison? Sinon… Pourquoi faire signer un contrat à Eddie Pasquale si tu as déjà quatre gardiens de but en santé?

En rafale
– Pourquoi est-il de retour dans la LNH, lui? LIEN #Clune #Leafs

– De sages mots de la part de Paul Maurice!

J’en ai marre d’entendre que le CH pratique un système de ‘dump and chase’. Premièrement, ils le font beaucoup moins que l’an dernier et deuxièmement, les Kings ont été l’une des meilleures équipes de la LNH en effectuant souvent des rejets en territoire adverse, parce qu’ils prenaient les bonnes décisions avec le disque, c’est-à-dire qu’ils respectaient la couverture que leur imposait l’adversaire. C’est ennuyant, mais parfois, il faut prendre ce que l’équipe te donne.

– Ces propos de Therrien me rassurent. Ça laisse entendre que 1) il comprend qu’il aura besoin de Semin et 2) qu’il ne doit pas jeter l’éponge après seulement 10 matchs.

Préférer Byron à Semin est légitime (par ailleurs, j’adore ce que je vois de Byron, je sens qu’il va rapidement devenir l’un de mes préférés), mais a-t-on quelqu’un de plus talentueux que Semin pour combler le rôle de deuxième ailier droit? Flynn ne devrait jamais se retrouver à la droite de Galchenyuk. 

– On verra tout de même Carey Price ce soir!

– Les jeunes mènent à Edmonton. Et les choses se replacent, lentement, mais sûrement…

PLUS DE NOUVELLES