Yves Ulysse Jr ne veut pas finir comme Adonis Stevenson

Yves Ulysse Jr (18-2-0) se battra samedi soir à l’Hôtel Rimouski. Suite à la blessure subie par Simon Kean et à l’annulation de son combat (finale), Ulysse se retrouve à faire les frais de la grande finale. Il affrontera un autre Québécois pour l’occasion : Mathieu Germain (31 ans, 18-1-1).

Le boxeur québécois de 32 ans – Ulysse, pas Germain – a perdu son plus récent combat (12 décembre 2019) par décision unanime. Il n’est pas remonté sur le ring depuis.

Deux choses ont retenu mon attention au cours des dernières heures avec Ulysse Jr.

First, il ne s’est pas présenté à la conférence de presse de lundi servant à mousser l’événement. Il a aussi refusé plusieurs entrevues avec les médias (surtout québécois) au cours des dernières semaines.

Inutile de vous dire que ça a fait jaser (négativement) plusieurs intervenants dans le monde de la boxe?

Hier soir, en entrevue à l’émission JiC, Ulysse a expliqué qu’il a appris seulement dimanche qu’une conférence de presse était à l’horaire lundi et qu’il a préféré respecter son rendez-vous médical prévu ce jour-là (depuis longtemps). #24Avant?

« La santé est très importante pour moi. Avec le nombre élevé de combats dans une carrière de boxeur, je ne voudrais pas finir comme Adonis Stevenson, par exemple. » – Yves Ulysses Jr sur le plateau de l’émission JiC

Cette comparaison avec la fin de carrière d’Adonis Stevenson était la deuxième chose dont je vous parlais d’entrée de jeu.

On peut comprendre un boxeur d’accorder beaucoup d’importance à sa santé… surtout lorsqu’il a franchi le cap de la trentaine.

Mais pourquoi a-t-il tenu à rappeler le triste destin d’Adonis?

Non, ce n’était fort probablement pas de l’arrogance et non, Ulysse Jr n’a pas voulu être mesquin ou quoi que ce soit.

Mais se pourrait-il qu’il ait réellement peur de livrer un combat de trop et de terminer sa carrière comme Adonis?

Cette idée lui a au moins traversé l’esprit hier soir…

Il sera intéressant de voir si Yves Ullyse Jr sera au sommet de son art samedi soir à Rimouski. Et il sera intéressant de voir ce qu’il a prévu pour la suite de sa carrière.

On lui souhaite effectivement de livrer un bon combat… mais surtout, de ne pas finir comme Adonis, pour reprendre ses propres mots.

PLUS DE NOUVELLES