Une transaction « Max Pacioretty vs Wayne Simmonds » a avorté sur le plancher du repêchage

Jay Greenberg, un psychanalyste, psychologue et auteur américain de 74 ans, a passé ses 3 dernières années à interviewer 263 personnes qui avaient quelque chose à dire sur les Flyers. Le résultat de ces 3 années-là : Un livre intitulé The Philadelphia Flyers at 50: The Story of the Iconic Hockey Club and its Top 50 Heroes, Wins & Events.

Greenberg revient sur les 50 ans d’existence des Flyers.

Dans un chapitre de ce livre, Greenberg indique que le Canadien a fait une offre formelle aux Flyers, en juin 2013 (sur le plancher du repêchage), impliquant Max Pacioretty et son choix de 1ere ronde (25e) vs Wayne Simmonds et le choix de 1ere ronde des Flyers (11e).

Simmonds et Pacioretty étaient (et son toujours) des joueurs semblables sur certains points. Ils ont un petit contrat contrairement à ce qu’ils peuvent apporter sur la patinoire… Ils jouent à l’aile (l’un à gauche, l’autre à droite)… Ils sont nés en 1988… Ils mesurent 6’2… Ils savent comment marquer des buts…

Mais bon, les Flyers n’ont pas accepté l’offre du Canadien. Ils ont gardé Simmonds (dont le nom a souvent été collé au Canadien depuis, dans les multiples rumeurs) et ils ont repêché Samuel Morin.

À l’époque, les joueurs de gros gabarit au talent limité avaient encore la cote. Surtout à la ligne bleue. Le Canadien croyait toujours en Tinordi et selon une source, il aurait aussi repêché Samuel Morin avec ce 11e choix (et non Anthony Mantha). Timmins et Bergevin se sont d’ailleurs tourné vers un autre gros gars en 1ere ronde en 2013 : Michael McCarron. #LePoidsComptait

Disons que ça doit être assez plate pour Pacioretty d’apprendre ça (s’il ne le savait pas encore) aujourd’hui. Tu n’étais pas si désiré que ça Max…

Quoique si je retourne en arrière, je me souviens qu’on m’avait dit à l’époque que Pacioretty n’était pas certain de vouloir poursuivre sa carrière à Montréal. De grosses discussions avaient d’ailleurs eu lieu avec les Rangers (impliquant notamment Rick Nash). Les noms de Derick Brassard et de David Desharnais avaient aussi été mentionnés à l’époque

Pacioretty rêvait d’aller jouer dans sa région natale à ce moment-là (et selon ce qu’on me raconte encore aujourd’hui, sa famille proche ne dirait pas non à un déménagement aux États-Unis).

Oui, Max Pacioretty a déjà été (très) près de quitter le Canadien mais la vraie question demeure : L’est-il toujours aujourd’hui?

Il a été nommé capitaine et malgré le fait que plusieurs rumeurs l’envoient encore à gauche et à droite, il faudrait vraiment qu’une donnée hors-glace/personnelle le pousse à aller jouer ailleurs. Et non, je ne dis pas que Pacioretty a des problèmes en-dehors de la glace (avant que certains sites déforment mes dires pour attirer des lecteurs sur leur site.)

On jase mais le CH serait-il une meilleure équipe avec Simmonds qu’avec Pacioretty aujourd’hui? Simmonds apporte de l’offensive ET de l’énergie/robustesse.

Chose certaine, l’aile gauche ne serait pas très forte, hehe! #BergevinAuraitFaitLesChosesDifféremmentDepuis

Prolongation
– Les quelques hurluberlus qui répètent constamment que l’organisation du Canadien est raciste vont probablement nier cette info de Greenberg, je présume…

PLUS DE NOUVELLES