Une transaction d’envergure en voie d’être complétée entre les Panthers et les Penguins

Nous approchons du repêchage amateur (6 et 7 octobre) et de l’ouverture du marché des joueurs autonomes (9 octobre). Les rumeurs s’intensifient… des signatures se font…

Et des transactions se concluent. Pas seulement des transactions mineures, là…

Selon Kevin Weekes, les Penguins viendraient tout juste d’échanger Patric Hornqvist aux Panthers de la Floride en retour de Michael Matheson.

Un ailier droit de 33 ans en retour d’un défenseur gaucher (montréalais) de 26 ans.

Hornqvist était devenu le troisième ailier gauche des Penguins (même s’il est droitier) et Matheson était un défenseur que Joel Quenneville n’utilisait même plus tous les soirs tellement il le trouvait à risque… ou qu’il utilisait à l’attaque!

Les deux joueurs espèrent que ce changement d’air leur sera bénéfique.

Les Panthers pourront compter sur un ailier capable d’inscrire des buts pour pallier à la possible perte d’Evgeny Dadonov et Mike Hoffman.

Les Penguins, quant à eux, se cherchaient un défenseur depuis quelque temps déjà. Ils étudiaient semble-t-il la possibilité de réunir les deux frères Tanev (Chris est à Vancouver et Brandon, déjà à Pittsburgh) il y a quelques jours à peine. Chris Tanev sera admissible à l’autonomie complète le 9 octobre prochain s’il ne s’entend pas avec les Canucks et il pourrait accepter un contrat de 5 ans à un salaire annuel moyen de 5 millions $.

Si jamais Jim Rutherford ajoute aussi Chris Tanev à sa formation, il faudra se demander à nouveau s’il y a de la place pour Kris Letang… et quelle équipe acceptera de prendre Matt Murray!

Mais bon… revenons à Hornqvist et Matheson.

Le nouvel attaquant des Panthers possède encore trois années de contrat à un cap hit de 5,3 millions $ alors que Matheson a encore six années à un cap hit de 4,875 millions $ à son entente. #Beaucoup

Hornqvist est toutefois reconnu comme étant un bon vétéran à l’éthique de travail irréprochable. Ça devrait aider le vestiaire des Panthers, même s’il a un peu ralenti sur la patinoire.

Et il faut espérer à Pittsburgh que Matheson retrouvera ses repères de jadis loin du marché floridien et entouré de vétérans de qualité.

Non, je ne vois pas comment l’un de ces deux joueurs aurait pu/dû aboutir à Montréal, soit dit en passant. La solution est ailleurs pour le CH.

À noter que selon Pierre LeBrun et Elliotte Friedman, la transaction pourrait ne pas être complétée, possiblement en raison de la clause de non-échange de Patric Hornqvist. À suivre.

PLUS DE NOUVELLES