betgrw

Une joueuse de moins de 16 ans abusée sexuellement par son entraîneuse

Madison Biluk, une entraîneuse de hockey de 28 ans, a récemment été accusée de 15 chefs d’accusation par la police de Winnipeg, incluant agression sexuelle contre une de ses anciennes joueuses, qui avait moins de 16 ans lors du début des agressions.

La police de Winnipeg a été informée des agressions qui ont eu lieu entre 2019 et 2021. En fait, les agressions ont continué même après que la victime ait arrêté de jouer au hockey.

La victime aurait été manipulée par l’entraîneuse grâce à un lien de confiance, ce qui a mené aux agressions.

Le processus de plainte est toujours en cours d’enquête par la filiale privée de Hockey Canada et l’organisation a confirmé que Biluk n’a plus le droit de participer aux activités de Hockey Canada d’ici à ce qu’un verdict soit rendu pour cette enquête.

Et avec raison! En fait, on peut déjà assumer qu’elle n’entraînera plus jamais du reste de sa vie. 15 infractions, c’est bien assez pour nous convaincre qu’elle n’a pas de chance de revenir.

Biluk n’était déjà plus entraîneuse, mais Hockey Canada et Hockey Manitoba se doivent quand même lui barrer la route.

Parmi toutes les accusations, on compte surtout agression sexuelle, exploitation sexuelle, possession et distribution de pornographie juvénile ainsi qu’agression armée.

Une seule victime a été identifiée par la police de Winnipeg, mais l’organisation pense qu’il pourrait y avoir d’autres jeunes filles touchées par ces crimes. Bien évidemment, l’identité de la victime n’a pas été dévoilée par respect.

La porte-parole de la police de Winnipeg, Dani McKinnon, a confirmé que c’est la victime elle-même qui est venue porter plainte à la police. Elle trouve que la victime est très brave d’avoir dénoncé les actions et qu’elle lui souhaite une vie paisible sachant que son agresseuse sera sanctionnée.

PLUS DE NOUVELLES