Une deuxième moitié de saison sans renfort immédiat. Pour le moment…

Les vacances sont déjà chose du passé, et les joueurs de l’Impact de Montréal sont prêts à reprendre le collier dès ce soir au Stade Saputo face à l’Union de Philadelphie.

La pause est terminée, mais le mercato estival se poursuit jusqu’au 9 août, et c’est surtout sur ce sujet que les partisans avaient hâte d’entendre Adam Braz hier. Un point de presse impromptu, au final un peu décevant, surtout compte tenu des attentes.

L’Impact aura du renfort, encore une fois via Bologne, alors que le jeune défenseur central roumain de 22 ans, Deian Boldor, devrait s’amener en prêt d’ici les prochains jours. Un renfort défensif qui est nécessaire, même si la charnière centrale semble déjà bien garnie avec les Laurent Ciman, Kyle Fisher et Victor Cabrera. Boldor ne sera pas nécessairement partant d’office, surtout qu’il retrouver une forme de saison, mais de la profondeur ne fait jamais de tort, au contraire.

Le jeune roumain saura-t-il supplanter Fisher et Cabrera dans la hiérarchie défensive dès cette saison?

À 6 »2, Boldor peut être utile à la défense montréalaise, surtout s’il s’avère complémentaire à Ciman. À terme, l’Impact fera probablement un choix entre lui et Victor Cabrera, eux qui occupent chacun une place internationale et qui ont un profil similaire en termes d’âge et de valeur monétaire.

Déjà annoncée depuis quelques semaines sur Twitter par l’excellent collègue Nilton Jorge, cette annonce (pas encore confirmée) par Braz n’a donc surpris personne hier. Le staff a d’ailleurs été assez vague sur ses possibles projets, stipulant au moins que l’équipe devait s’améliorer en vue de la deuxième moitié de saison afin d’être compétitive. Est-ce que Saputo, Braz et De Santis donneront à Mauro Biello les munitions pour qu’il puisse redresser sa barque? Les prochaines semaines dicteront le ton, et espérons que «les bottines suivront les babines».

C’est d’ailleurs surtout le cas de Samuel Piette qui intrigue. Fraîchement nommé sur le meilleur onze de la première phase de la Gold Cup, Piette fait plus que tourner les têtes avec l’équipe canadienne. Même en omettant le fait qu’il soit québécois, il évolue à la position où l’Impact a le plus besoin de renfort actuellement. Derrière Marco Donadel, actuellement ralenti par une blessure, Bernardello et Mallace ne font pas réellement le travail, et Louis Béland-Goyette n’a malheureusement pas tellement impressionné durant le match simulé face au Fury la semaine dernière.

Son transfert serait-il une possibilité? Braz est demeuré assez vague, mentionnant que Piette était toujours sous contrat en Espagne, que son nom était revenu dans les discussions, mais que rien d’imminent ne s’annonçait. Une tactique pour ne pas révéler les discussions qui ont lieu avec son agent? Ce serait malheureusement surprenant. L’Impact a l’habitude de ne simplement pas commenter les rumeurs qui sont «réelles», et de tout simplement attendre de l’annoncer officiellement. N’en déplaise à… pratiquement tout le monde, Samuel Piette n’est pas aussi près de Montréal qu’on le voudrait. La peur de réagir à un mouvement populaire? Le manque de contacts en Espagne pour bien négocier son transfert? La raison qui ralentit l’Impact dans ce dossier est nébuleuse, et assez surprenante. Piette semble, pourtant, un no-brainer.

Au final, un point de presse assez drabe, mais au moins assez lucide. Biello a su reconnaître que les fins de matchs hasardeuses ont fait mal en début de saison, et que du renfort est nécessaire pour remonter au-dessus de la ligne rouge. Lucide, donc, mais proactif? Les prochains jours le dicteront.

Crédit photo: Montreal Gazette

Le renfort immédiat sur lequel l’Impact comptait le plus ne sera malheureusement pas encore présent ce soir, alors que Nacho Piatti n’est pas assez rétabli pour participer à la rencontre. C’est sans son meilleur ailier que l’Impact amorcera donc une série de 7 matchs à la maison en 9 qui sera déterminante pour la suite de la saison et de possibles séries.

Sans Nacho Piatti, Bernier et Jackson, en plus de Donadel et Camara qui sont des cas incertains pour le match, la tâche s’annonce plus complexe que prévu face à un Union de Philadelphie qui s’est réveillé depuis quelques mois. Au moins, l’équipe de la Pennsylvanie sera privée de son as gardien André Blake, toujours avec la Jamaïque, et probablement de son capitaine Alejandro Bedoya, qui vient d’assister à l’accouchement de sa femme.

Blerim Dzemaili, bien reposé après quelques jours de vacances en famille, aura fort à faire pour mener son équipe à la victoire. Surtout considérant que Philadelphie est un rival direct de l’Impact dans l’Est et que les prochains visiteurs au Stade Saputo seront les puissants texans du FC Dallas. La défaite ou la nulle n’est tout simplement pas une option.

Mon onze partant

Pas tellement excitant comme onze partant, vous pouvez en convenir. Mais Biello fait avec ce qu’il a sous la main.

DANS L’ABRI
– Pendant que l’Impact affrontera Philadelphie à Montréal, l’équipe canadienne poursuit sa préparation en Gold Cup en vue de son match de quart de finale demain face à la Jamaïque (et un certain Shaun Francis). Cyle Larin s’est amené en renfort, au déplaisir de plusieurs partisans (un peu très durs) qui n’en voulaient pas. Sera-t-il du onze partant? Même s’il n’y est pas, le simple fait de s’intégrer à ce groupe excitant lui donnera une expérience intéressante pour la suite avec le Canada. Il fait partie de l’avenir de la sélection, Zambrano a pris la bonne décision en l’intégrant, même si on peut tous s’entendre que ses performances en équipe nationale sont jusqu’ici plus que décevantes. L’équipe est actuellement à Glendale, près de Phoenix, ce qui a permis aux Bernier, Jackson et Crépeau de renouer avec un ancien coéquipier…

https://twitter.com/CanadaSoccerFR/status/887506725926039552

– Nacho Piatti sera le seul représentant de l’Impact au prochain match des étoiles. Patrice Bernier n’a pas été sélectionné par le commissaire Don Garber, malgré le fameux hashtag #BringPatToChicago. Dommage, mais prenons le temps de saluer et remercier l’incroyable Lizzy, la colonne vertébrale des partisans montréalais sur les réseaux sociaux.

https://twitter.com/girlsloveIMFC/status/887403027761692672

– L’équipe marketing du Atlanta United FC est solide, très solide. Le département marketing de l’Impact devrait prendre des notes…

 

Commentez, partagez, et suivez-moi sur Twitter et Facebook.

ALLONS!

PLUS DE NOUVELLES