Une célébrité se croit tout permis au Madison Square Garden

Spike Lee demeure tout un spécimen, vous en conviendrez. Ce personnage coloré qui est scénariste, réalisateur et producteur est également un fanatique démesuré, voire même « coloré », de la NBA et des Knicks de New York. Depuis plus de 20 ans, il siège tout près de parquets de la NBA afin d’observer son équipe fétiche et hurler dès que l’occasion se présente.

Lee est un homme extraverti (ah oui?) et il n’est pas le type d’individu qui se prive d’entrer à l’intérieur du Madison Square Garden au niveau de l’entrée réservée uniquement aux employés. Hier soir, alors que les Knicks luttaient contre James Harden, Russell Westbrook et les Rockets de Houston. Bref, avant l’amorce de ce duel, une vidéo pointait vers une dispute impliquant Lee et le groupe de sécurité du Garden, alors que l’homme de 62 ans tentait de pénétrer l’amphithéâtre du côté des employés.

Certaines spéculations indiquent d’ailleurs que le propriétaire de la concession, James Dolan, ne souhaitait pas que cette icône colorée parcoure l’un des couloirs de l’édifice afin d’assister à une joute de SON équipe. Lee a évidemment servi son propre discours en précisant qu’il est harcelé par le proprio des Knicks à propos d’une mésentente au sujet de l’entrée qu’il doit emprunter lorsqu’il vient au Garden. Du côté des Knicks, on trouve la version de Lee très ridicule. Tellement que leur réponse est assez hors-normes contrairement aux réponses habituelles des relations publiques d’une équipe sportive. Dans celle-ci, les Knicks ont évoqué trouver ridicule le fait que Lee se place en victime face à la situation.

(Crédit: Capture d’écran Twitter)

Lee ne comprend pas pourquoi il est « harcelé » de la sorte. Bref, ça reste une grosse chicane de bébé concernant les droits d’accès.

Les deux hommes, Dolan et Lee, ont discuté de ce problème lors de la première mi-temps, et à la seconde, Lee était assis confortablement sur son siège afin de contempler ce duel dynamique. Malgré tout, Lee a précisé qu’il en avait fini avec l’équipe pour cette saison-ci. Il est froissé et surtout orgueilleux, le monsieur. Pourtant, les Knicks lui ont demandé à maintes répétitions d’utiliser l’entrée pour les VIP, qui est également empruntée par les autres célébrités… Mais où est le réel drama ici?

PLUS DE NOUVELLES