Une autre promesse du propriétaire des Golden Knights

Les Golden Knights travaillent comme s’ils étaient au sein de la ligue depuis 1909. Cette franchise n’a rien d’une équipe fraîchement pondue, via le repêchage d’expansion. Elle a récolté 51 gains pour un total de 109 points et elle bataille actuellement contre les féroces Capitals de Washington. Sans omettre la mentalité de Bill Foley, le propriétaire majoritaire de l’équipe, qui n’est pas du genre à bâtir pendant des années avant de compétitionner.

Ils sont en pleine écriture d’une histoire singulière et même une fois que le trophée sera gagné, par l’une ou l’autre des formations, les Knights continueront à composer leur histoire. Au repêchage, cette équipe sera active, elle qui détient encore plusieurs choix… Par contre, ce sera lors de l’ouverture du marché des agents libres que ça se mettra à brasser pour vrai.

Foley, alors en entrevue avec Pierre Lebrun, a PROMIS que son groupe allait être actif sur le marché. Yes. Dira la multitude de fans québécois que cette équipe est venue charmer. D’ailleurs, lorsque la saison 2018-19 s’amorcera, est-ce que ces fans temporaires des Knights reviendront se ranger derrière le Canadien? Ou resteront-ils à Vegas (au sens figuré)?

Le plan de cette équipe était d’atteindre les séries éliminatoires d’ici trois ans… disons que le proprio a de quoi être stupéfait et jeter les plans de départ aux oubliettes. Ils sont là et la saison « conte de fées » que les joueurs ont connue pourrait attirer de grosses pointures à partir du 1er juillet. Quoique l’équipe pourrait se concentrer sur les dossiers de James Neal, David Perron et William Karlsson, qui devraient commander une hausse salariale significative. Jusqu’où George McPhee sera prêt à aller.

On analyse déjà les futurs agents libres et Foley ne se gênera pas pour sortir le cash afin d’améliorer son groupe. En plus de ça, ils ont beaucoup de place sous le plafond salarial, donc ils sont équipés pour damer le pion aux autres organisations.

PLUS DE NOUVELLES