Un ex-journaliste parle des gros bras (démesurés) de Marc Bergevin

Qu’on aime ou pas Marc Bergevin, avec ou sans raison, il faut tout de même filtrer nos propos à son sujet. De mauvaises transactions, des signatures bidons, des prolongations au non-sens, des humains traiter comme de la boue (pour ne pas nommer Max Pacioretty), des entrevues où la vérité est serrée dans la garde-robe, tout ça, on peut le dire. Ses tenues vestimentaires avec beaucoup de style et de classe, on peut aussi en parler sans timidité au bout des lèvres… Mais. Passer un message entre les lignes, ce n’est pas quelque chose que l’on doit applaudir. Peut-être que c’est mon imagination qui est trop fertile. Alors, dites-moi ce que vous pensez de ça, au sujet de Ti-Marc.

J’ai cru revoir sur les vidéos le Bergevin de LA à la journée de golf de son capitaine Max Pacioretty, hier. Il lui a donné une poignée de main froide comme l’hiver à la mi-février au Québec. Il a roulé des mécaniques avec ses épaules de champion du gymnase et des stéroïdes et il lui a tourné les talons. Il a encore mal géré sa gestuelle. Et là, ce n’est plus la faute de Donald Beauchamp. Il a été remplacé par Paul Wilson.

On retrouve cette « quote » audacieuse sur le compte Facebook d’un ancien journaliste :

Non, ça ne provient pas de moi…

Pour ceux qui se demandent de quelle séquence il s’agit, on parle du tournoi du capitaine Max Pacioretty, où, timidement, Bergevin sert la pince de celui-ci afin de se retourner rapidement sur un 10 sous après ladite pince.

Il est cut, il est fier de sa personne, donc le temps libre qu’il a, il doit fort probablement le passer dans un gym. Si Billy Beane peut le faire, Bergevin le peut également. Bref, à moins d’une preuve que le gars prend des stéroïdes, il faut éviter de sous-entendre une telle chose…

PLUS DE NOUVELLES