Un analyste a lié le nom de Kyle Palmieri au Canadien sur les ondes de TSN

Mike Johnson, probablement l’un des meilleurs analystes du réseau NHL Network (et un ancien joueur du Canadien), a participé à un segment très intéressant sur les ondes de TSN hier. On lui a demandé de nommer un joueur que devrait tenter d’aller chercher chacune des équipes canadiennes la voie de transaction.

Sa réponse pour le Canadien? Kyle Palmieri.

Palmieri est un ailier droit de 29 ans qui mesure 5’11 et qui pèse 185 livres. Il a été sélectionné en (fin de) première ronde en 2009 par les Ducks et il a passé les cinq dernières campagnes au New Jersey.

La saison dernière, il a inscrit 25 buts et obtenu 20 mentions d’aide en 65 rencontres. Tout ça en affichant un différentiel de moins-4 avec une équipe aussi poche que les Devils. Pardonnez-moi l’expression.

Palmieri aurait été le meilleur buteur du Canadien avec 25 buts

Il a marqué de 24 à 30 buts par saison depuis qu’il est au New Jersey.

Palmieri n’est pas souvent blessé. Il porte un « A » sur son gilet. Il passe en moyenne 16 ou 17 minutes sur la patinoire par rencontre, même s’il est en fait le premier right wing de l’équipe. Produirait-il davantage s’il jouait plus de minutes par match? Assurément!

Il possède une dernière année de contrat à un cap hit de 4,65 millions $ (mais à un salaire de 4,25 millions $) qui le mènera vers l’autonomie complète. Une clause de non-échange lui permet de refuser une transaction l’envoyant à huit équipes pré-déterminées.

Est-ce que Palmieri est le joueur qu’il nous faut?

Puisqu’il ne mesure que 5’11 et que oui, il produit, mais qu’il n’est pas non plus une machine à scorer des buts, il n’est évidemment pas le plan A.

Mais si Marc Bergevin échoue dans ses premières tentatives ou que le prix est trop élevé pour attirer de vraies vedettes, il pourrait donner un sérieux coup de main au Canada.

Reste à savoir ce que ça prendrait pour convaincre Tom Fitzgerald de le laisser partir. Qu’on ne me parle pas du choix de première ronde de l’équipe, quand même…

Le nom de Palmieri revient souvent dans les rumeurs de transactions.

Est-ce qu’il sera bel et bien échangé? Si oui, est-ce que ce sera au Québec? Les prochains jours seront déterminants pour l’avenir de plusieurs joueurs.

PLUS DE NOUVELLES