Tobias Enstrom est furieux contre Paul Maurice (et il a quitté l’équipe prématurément)

Les Capitals sont parvenus à éliminer le Lightning hier soir… Et ils rejoindront les Golden Knights en grande finale de la Coupe Stanley. Il y a deux semaines à peine, la plupart des experts voyaient pourtant les Jets en finale…

Mais bon… Les joueurs des Jets ont vidé leur casier mardi, soit deux jours après leur élimination crève-cœur (en cinq petites rencontres face à une équipe d’expansion, rappelons-le).

Lors de cette journée, les joueurs doivent rencontrer les médias pour faire le point sur la saison qui vient de se terminer. Tous l’ont fait… Sauf un : Tobias Enstrom.

Le défenseur des Jets se serait pointé très tôt pour ramasser ses choses et il aurait quitté rapidement sans même avoir rencontré un seul membre de la presse.

Il faut comprendre que Tobias Enstrom a été laissé de côté lors du 5e match face aux Golden Knights (à domicile de surcroît). Enstrom avait disputé les 7 matchs face aux Predators et les 4 premiers face aux Knights. Il avait auparavant raté plusieurs matchs en raison d’une blessure au bas du corps.

Certaines rumeurs suggèrent qu’Enstrom a joué durant les playoffs en dépit de quelques fractures aux côtés.

De plus, Enstrom n’était pas très utilisé lors des rencontres. Son temps de jeu oscillait généralement entre 11 et 16 minutes…

Enstrom a 33 ans et il vient de disputer la dernière saison d’un contrat de 4 ans (15 millions $) et il atteindra l’autonomie complète en juillet. Il m’apparaît évident qu’il a disputé son dernier match à Winnipeg…

Et qu’il ne jouera plus jamais sous les ordres de Paul Maurice (envers qui il est furieux).

L’entraîneur des Jets a tenu à préciser que le couloir de communication était très difficile entre Tobias Enstrom et lui.

Enstrom, qui a toujours joué pour l’organisation des Jets/Thrashers, a ralenti au cours des dernières années. À 5’10 et le poids des années dans les jambes, je ne crois pas qu’il serait une bonne option pour le CH. Même s’il est gaucher…

Enstrom n’a pas représenté la Suède sur la scène internationale depuis 2010. #SesMeilleuresAnnéesSontDerrièreLui

Et disons que ce qu’il vient de faire mardi n’est clairement pas un bon exemple de l’attitude exigée par Marc Bergevin.

Rappelons qu’Enstrom avait levé sa clause de non-mouvement lors du repêchage d’expansion, mais que les Golden Knights l’avaient ignoré.

PLUS DE NOUVELLES