betgrw

Subventions aux Kings : des députés de la CAQ « comprennent » les critiques

Pendant un petit bout, les subventions gouvernementales accordées aux Kings de Los Angeles pour venir jouer à Québec vont continuer de faire jaser (et avec raison).

Après tout, c’est avec l’argent des contribuables qu’on va permettre à un club déjà très riche de venir jouer chez nous. Rappelons surtout que le CH, le club qui représente la province, voulait venir jouer gratuitement il y a un mois…

Ce n’était toutefois pas le cas dans les dernières années, alors que le club n’a donné aucun signe de vie.

C’est à n’y rien comprendre, même si Los Angeles aurait démontré un intérêt plus tôt.

Les caquistes ont de bonnes intentions avec cette subvention. Ils veulent rappeler à la LNH que Québec dispose d’un amphithéâtre relativement nouveau de 400 millions $, prêt à accueillir une équipe de hockey professionnelle.

C’est ce que le ministre de l’Éducation et député de Lévis, Bernard Drainville, a affirmé. On a pu lire ses propos dans un texte de Caroline Plante sur La Presse.

La raison pour laquelle on a pris une telle décision, c’est qu’on voulait envoyer un signal à la Ligue nationale. – Bernard Drainville

Bernard Drainville est notamment conscient que le timing n’était pas idéal. Tu trouves?

Et là-dessus, Enrico Ciccone a tenu à rappeler au député que le premier à convaincre est Geoff Molson.

Après tout, oui, le propriétaire du Canadien a milité publiquement en faveur du retour des Nordiques au cours des dernières années, mais à l’interne, c’est peut-être une histoire différente. Il n’a pas forcément intérêt à diviser son territoire.

Le gouvernement l’a échappé sur celle-là. Les professeurs, qui assurent l’éducation des prochains payeurs de taxes et électeurs et qui réclament plus d’argent, sont sur le point de déclencher une grève aux quatre coins de la province et chez les caquistes, on décide d’annoncer une énorme subvention pour une équipe professionnelle.

Ah et il faut dire que le ministre des Finances, Eric Girard, a annoncé la subvention une semaine après avoir déclaré que le cadre financier du Québec était « serré » et que les six prochains mois seraient difficiles.

Le timing est effectivement laborieux.

Son collègue Yannick Gagnon (député de Jonquière) a repris ses propos en disant que non, le timing n’est pas parfait. Il reçoit d’ailleurs des appels d’électeurs mécontents.

Je ne vois pas comment la CAQ va être en mesure d’expliquer cette décision. Mais bon, elle peut bien essayer…

PLUS DE NOUVELLES