betgrw

Simon Boisvert se demande si le CH est allé trop vite avec le contrat de Caufield

Est-ce que Cole Caufield connaît la saison de sa vie?

Pas forcément, non.

Le petit attaquant a atteint le plateau des 60 points à l’aide d’une mention d’assistance lors du match d’hier soir face aux Flyers… Mais au-delà des passes, c’est surtout le total de ses buts qu’on surveille parce qu’il est payé cher pour marquer. Et avec 24 réussites depuis le début de la saison, on peut dire qu’il a un rendement quelque peu décevant.

Peut-être que les attentes étaient trop hautes parce que plusieurs s’attendaient à le voir en marquer (au moins) 40 cette saison.

Ses 26 buts en 46 matchs l’an dernier ont aidé à créer lesdites attentes, ceci dit. 

Simon Boisvert et Mathias Brunet se sont penchés sur la saison du #22 dans le récent épisode de « Processus » et le Snake se demande si le CH est allé trop vite avec le contrat du joueur.

Cole Caufield est un joueur complémentaire à ses yeux, même si c’est vrai que l’attaquant est un peu meilleur au niveau global :

Il s’est amélioré, mais selon moi, ça demeure un joueur qui n’a pas un gros impact en dehors de marquer des buts.

Il a de longues de séquences pendant les matchs où on ne le voit pas du tout. – Simon Boisvert

Cole Caufield gagne un salaire annuel de 7.85 M$ et le Canadien ne lui a pas donné son contrat parce qu’il est beau et parce qu’il est fin.

On s’entend tous là-dessus. 

Mais on parle quand même d’un gars qui se met beaucoup de pression sur les épaules et il en est justement à la première année de son contrat, ce qui lui apporte encore plus de pression.

C’est après la prochaine saison qu’on va vraiment pouvoir prendre un pas de recul afin d’évaluer la situation parce que l’échantillon va être plus gros.

Le but n’est pas de comparer la carrière des deux joueurs, plutôt le style parce qu’ils sont tous les deux reconnus comme des marqueurs… Mais Alex Ovechkin en a eu lui aussi, des saisons décevantes au niveau des buts marqués.

Par exemple, Ovi en a inscrit (seulement) 32 à sa sixième saison dans la LNH, après avoir terminé ses cinq premières campagnes avec des récoltes de 52, 46, 65, 56 et 50 buts… 

Ce que je veux dire, par là, c’est qu’il ne faut pas peser sur le bouton panique pour l’instant parce que des mauvaises saisons, ça arrive même aux meilleurs joueurs.

Attendons un peu, parce qu’il n’y a personne qui chialait à propos du rendement de Cole lors de la dernière saison avant qu’il ne se blesse. 

PLUS DE NOUVELLES