Repêchage de 2018 : Benoit-Olivier Groulx a failli aboutir à Montréal

On se transporte au repêchage de 2018. Le Canadien de Montréal dispose d’un choix de première ronde (le troisième au total), ainsi que trois choix de deuxième tour.

C’est le Finlandais Jesperi Kotkaniemi qui a été choisi avec la première sélection du CH. Jesse Ylonen (35e) et Alexander Romanov (38e) ont été les deuxième et troisième choix respectifs du club, alors que Jacob Olofsson (56e) complète le quatuor de ces jeunes qui se sont fait repêcher dans les deux premières rondes en 2018.

Le Canadien, cette année-là, avait l’occasion de piger dans sa propre cour, soit la LHJMQ, pour y rapatrier un joueur évoluant au Québec, mais ne l’a pas fait. Benoit-Olivier Groulx s’avérait d’ailleurs comme étant l’un des bons espoirs présents dans cette cuvée.

Ce dernier a été choisi par les Ducks d’Anaheim au 54e rang et selon lui, il aurait bien pu aboutir à Montréal. En fait, c’est ce que Dominique Ducharme, présent entraîneur-chef du club, lui aurait confié après le repêchage :

@addict.sportBenoit-Olivier Groulx des Ducks d’Anaheim : Épisode 10 🟠⚫️🦆 ##fy ##addictsport ##nhl ##podcast

♬ son original – Addict Sport

Évidemment, le jeune a déclaré qu’il aurait aimé ça se faire repêcher par le Canadien. Après tout, la majorité des joueurs québécois qui ont grandi dans la province savent à quel point le fait d’arborer l’uniforme bleu blanc et rouge peut être spécial.

Malgré tout, cela ne l’empêche pas de connaître un très bon début de carrière professionnel. L’espoir des Ducks a terminé sa première campagne chez les pros (dans la AHL) avec un total de 29 points, soit dix filets et 19 mentions d’assistances.

La formation d’Anaheim compte d’ailleurs sur un autre bel espoir québécois en Maxime Comtois. Pourrait-on voir les deux dans la grande ligue d’ici quelques années? C’est certainement possible et j’ai bien hâte de voir ça.

PLUS DE NOUVELLES