Quatre petits matchs de suspension pour Mark Scheifele

Le comité de discipline de la Ligue nationale de hockey a rendu sa décision et Mark Scheifele sera suspendu quatre parties pour son coup à l’endroit de Jake Evans.

Je crois honnêtement que ça méritait plus, mais bon… Ça aurait pu être bien pire.

Cela veut dire plusieurs choses.

  1. Non, monsieur Maurice, ce n’était pas une mise en échec légale. Pour qu’un joueur qui n’a pas d’historique et qui est loin d’être considéré comme un joueur salaud écope de quatre matchs de séries, il faut que ce soit illégal.
  2. Mark Scheifele pourra être de retour pour le match #6 à Montréal.
  3. La LNH envoie un certain message. Oui, ça aurait pu être pire, mais Scheifele est quand même un joueur vedette et comme j’ai dit plus tôt, il n’est pas un récidiviste. De plus, Jake Evans, pour sa part, n’est pas une vedette. Cela a eu peu d’importance et Scheifele a écopé de quatre matchs de séries quand même. Peu importe qui tu es, qui tu frappes et ce que tu as fait par le passé, il peut donc y avoir des conséquences si le geste est assez grave.
  4. La suspension pourrait se poursuivre la saison prochaine si le Canadien l’emporte en quatre. Les chances sont minces, mais elles sont tout de même présentes, surtout si Carey Price continue à performer comme il le fait présentement.
  5. S’il y a bel et bien un match #6, ça risque de brasser. Jamais je n’ai vu Shea Weber être en colère comme il l’était hier. Joel Edmundson a même avoué que le Canadien rendrait la vie difficile à Scheifele si jamais il revenait au jeu dans la série. Il ne faut pas s’attendre à voir une reprise de ce qui s’est produit entre les Capitals et les Rangers, toutefois. La ligue a puni Scheifele, les joueurs du Canadien n’auront donc pas à se faire justice eux-mêmes.
  6. Finalement, c’est une suspension d’une durée acceptable. J’aurais aimé plus, mais je comprends la situation. De plus, on dit souvent qu’un match de séries équivaut à deux matchs de saison régulière lorsqu’il est question de suspension. C’est donc dire que Scheifele aurait été suspendu pour huit rencontres en temps normal. Pour une première offense, c’est énorme et ça représente bien la gravité du geste.

Dans ses explications, la LNH avoue même la responsabilité de Scheifele pour la blessure à Evans.

Il est même dit que Scheifele choisit de ne pas jouer la rondelle pour donner sa mise en échec, alors qu’il sait très bien qu’il accordera le but et que le match est à toute fin pratique déjà terminé.

Il est possible de voir les explications en français du comité de discipline ici.

Le fait de faire une vidéo en français est d’ailleurs un beau geste de la LNH, qui reconnait et respecte le fait que la plupart des partisans du Canadien ont le français comme langue maternelle.

PLUS DE NOUVELLES