Pourquoi Michael McCarron a-t-il plus de « lousse » que Charles Hudon et Louis Leblanc? | En rafale

Les gars de 25Stanley ont enregistré un nouveau podcast cette semaine. Comme c’est généralement le cas, on y retrouve quelques trucs intéressants. Le podcast est disponible ICI.

JT et Christophe Perreault ont entamé leurs discussions en se demandant si Michael McCarron bénéficiait présentement d’un traitement de faveur par l’équipe, les médias et les fans. Lui donne-t-on plus de chances et de lousse qu’on en donne/donnait à d’autres choix du Canadien (parce qu’il est un choix de 1ere ronde de l’administration en place)?

Louis Leblanc (18e choix au total) n’a pas eu droit à toutes ces chances-là… Et son rendement ressemblait beaucoup à celui de McCarron (25e choix au total). Quoiqu’il n’avait pas le gabarit et le style de jeu de McCarron…

Charles Hudon, qui brûle la Ligue Américaine depuis trois ans et qui a su produire lors des PETITES chances qu’on lui a données dans la LNH, est toujours dans la AHL lui…

Est-ce parce que Hudon et Leblanc sont des Québécois francophones?

Est-ce en raison des attentes moins élevées de l’organisation et des partisans?

Est-ce en raison de size et de l’agressivité de McCarron?

Est-ce pour garder McCarron loin de Sylvain Lefebvre (qui peine à développer de bons NHLers)? #OnJaseLà

Les gars ont ensuite donné leur opinion sur le sujet de l’heure (Galchenyuk à l’aile)… Rappelant que la situation de Galchenyuk n’est pas unique dans la LNH. Reste à savoir si Claude Julien replacera Galchenyuk au centre à court terme…

Christophe Perreault a indiqué que la LNH avait demandé au CIO de placer le hockey aux Jeux Olympiques d’été. #Insensé

JT a bifurqué en parlant de comment les joueurs de la LNH rencontrent des filles sur la route (grâce aux réseaux sociaux)… Et comment ça peut affecter le rendement des équipes à domicile/à l’étranger. #Escortes #FillesÀLHôtel #MoinsDeClubbing

Pour terminer, JT a décidé de parler du dynamic pricing et du contrôle extrême que souhaite avoir le Canadien sur la vente et la revente de ses billets. Christophe Perreault a dit que contrairement à ce que j’avançais, c’était une bonne idée le dynamic pricing. Oui, les billets sont vendus plus chers lorsqu’il y a beaucoup de demande… Et ça, je peux le comprendre! Mais Christophe avance que lorsqu’il y a encore beaucoup de billets disponibles le jour d’un match, les voir être affichés moins chers est intéressant.

C’est là le problème, Chris. Le Canadien ne baisse jamais ses prix sous la barre du prix de départ. Bref, il monte ses prix s’il peut faire plus de profits (grosse demande pour un match), mais il ne les baisse pas si la demande n’est pas au rendez-vous. Bref, c’est un dynamic pricing à sens unique qui n’avantagera JAMAIS le client/partisan. Et c’est ça qui me dérange…

On a aussi appris que le Canadien avait comme stratégie d’imiter les Cowboys de Dallas afin d’éviter la multiplication des fraudes de réimpression des e-tickets. Plusieurs personnes tentent certains soirs de rentrer avec le même billet électronique…

Le Canadien souhaite limiter le transfert de e-tickets. L »acheteur devra possiblement bientôt, via une application officielle, prouver l’achat de son billet. Indirectement, ça risque de faire TRÈS mal aux revendeurs de billets… Ce qui ne ferait/fera pas pleurer le Canadien!

En rafale
Xe article sur le sujet : Pourquoi Québec n’a-t-elle pas son équipe encore?

– Max Pacioretty et Claude Julien ont tenu de bons mots hier soir, envers Alex Galchenyuk. [RDS]

– Le proprio des Sénateurs n’a (vraiment) pas été tendre envers Sidney Crosby, qui a blessé sérieusement Marc Methot hier soir. Et il a raison si vous voulez mon avis…

– Deux ans de plus dans la KHL pour Francis Paré!

USA Hockey a commencé à réfléchir à une solution de rechange. #HockeyFéminin #Mondiaux

PLUS DE NOUVELLES