Phillip Danault serait bel et bien sur le marché des transactions

On commence à se répéter avec Phillip Danault. Comme avec Max Domi et Brendan Gallagher d’ailleurs…

Phillip Danault a vu Nick Suzuki et Jesperi Kotkaniemi passer devant lui (avec raison) lors des séries estivales. Il a continué de jouer entre 17 et 20 minutes par match, mais ça n’a pas semblé suffisant à ses yeux. Il a mentionné une fois l’équipe éliminée qu’il ne voyait pas pourquoi il devrait accepter de devenir le troisième centre d’une équipe comme le Canadien.

On peut le comprendre.

Marc Bergevin a récemment confié que Suzuki et Kotkaniemi avaient une coche sur tous les autres (joueurs de centre) cet été et que ça a été comme ça depuis le premier jour du camp d’entraînement (phase 3).

Elliotte Friedman a quant à lui avancé la semaine dernière que Marc Bergevin allait peut-être nous surprendre en faisant signer une prolongation de contrat à Max Domi et en échangeant Phillip Danault (UFA dans un an), alors que les rumeurs indiquaient plutôt l’inverse jusque là.

Or, Friedman a à nouveau parlé de Danault dans son traditionnel texte 31 Thoughts hier après-midi.

« Le nom de Phillip Danault est définitivement présent (sur le marché), mais les autres DG ne sont pas convaincus que Marc Bergevin souhaite vraiment échanger son joueur de centre québécois. » – Elliotte Friedman au sujet de Phillip Danault

Friedman a indiqué que Danault était un excellent joueur de centre dans les deux sens de la patinoire (two-way center), mais que ses exigences salariales étaient trop élevées pour ce que le CH veut faire dans le futur.

Au final, Danault devra abaisser ses demandes sans quoi il sera sacrifié par le CH. Soit cet automne, soit avant la prochaine date limite des transactions.

La solution risque de venir de Danault lui-même. S’il souhaite vraiment rester à Montréal, il abaissera ses demandes et il acceptera son nouveau rôle. S’il est prêt à quitter, il quittera. Et ça pourrait aller très rapidement dans ce dossier car conserver les services d’un joueur malheureux peut nuire au reste de l’équipe.

Bref, le gros bout du bâton, c’est Phillip Danault qui l’a entre les mains. Mais il devra aviser Marc Bergevin de ses réels plans futurs prochainement. Le DG du CH testerait la valeur de Danault présentement et s’il est agréablement surpris, il sera peut-être trop tard pour Danault…

Pour faire une histoire courte, Danault est à moitié sur le marché présentement.

Dans une semaine ou deux, il risque de l’être complètement (ou pas du tout).

Les prochains jours dicteront la suite des choses pour Danault… mais aussi pour Max Domi, indirectement.

Danault a récolté 47 points en 71 rencontres la saison dernière, tout en muselant les meilleurs éléments adverses avec régularité. Le Canadien peut-il vraiment se permettre de l’échanger?

En même temps, le CH peut-il vraiment se permettre de le payer 6 millions $ par saison avec Suzuki et Kotkaniemi devant lui… et le plafond salarial fixe en raison de la pandémie?

L’heure des grandes décisions approche pour Marc Bergevin.

PLUS DE NOUVELLES