Phillip Danault a refusé 30 millions de dollars de la part du Canadien

Cet automne, Jeff Petry et Brendan Gallagher ont reçu des offres qui font d’eux des membres du Canadien pour le reste de leurs bonnes années. Phillip Danault est sans aucun doute le gros nom qui n’a pas signé à la veille de l’autonomie.

Mais est-ce par manque d’offre sur la table? Pas selon les informations de Mathias Brunet, qui rapporte que Phillip Danault a laissé pas moins de 30 millions de dollars sur la table en refusant une offre de six ans à cinq millions de dollars par année de la part du DG du CH.

Dans l’ordre, Jeff Petry, Phillip Danault et Brendan Gallagher ont reçu des offres. C’est donc moins que Jeff Petry (5.5 M$) et Gallagher (6.5 M$), mais le CH aurait été prêt à mettre quelques sous de plus sur la table.

Pire encore : le CH n’a pas reçu de contre-offre de la part du joueur. Cela aurait d’ailleurs déçu le club.

Est-ce une bonne idée d’avoir refusé autant d’argent en temps de COVID-19? Quand on sait qu’un gars comme Tyler Toffoli gagne 4.25 M$, est-ce que Danault pense recevoir plus que cinq M$ ailleurs?

Parce que dans les faits, c’est une bonne offre pour tout le monde.

Veut-il le recevoir ailleurs? La question se pose, mais Mathias Brunet affirme qu’il est heureux à Montréal.

Celui qui gagne trois millions de dollars par saison serait heureux de jouer avec ses amis Brendan Gallagher et Tomas Tatar. Pourrait-il mettre de l’eau dans son vin? Il ne veut pas négocier en cours de saison, rappelons-le.

Son agent, Stéphane Fiset (de la firme Don Meehan), ne veut pas commenter. Peut-être est-il le genre de joueur qui veut tester sa valeur sur le marché à tout prix sans fermer la porte au Canadien.

Mais ce faisant, il se met les fans à dos. Voir un Québécois laisser de l’argent comme ça sur la table, ça a de quoi frustrer les amateurs. C’est d’ailleurs ce qui me laisse croire que l’info ne vient pas du clan du joueur, mais bien de l’équipe. Mais qu’est-ce que j’en sais?

Rappelons qu’il est moins utile (ou dans un rôle différent, en fait) au CH qu’il ne l’était suite à l’éclosion de Jesperi Kotkaniemi et de Nick Suzuki. Il faut aussi mentionner que Marc Bergevin l’adore et qu’il est allé le chercher dans une transaction gagnée à coup sûr par le CH (le choix de Romanov et lui contre Dale Weise et Tomas Fleischmann).

On se souviendra de ses propos suite à la bulle de Toronto. Il avait affirmé ne pas vouloir perdre de l’importance. Il n’a pas encore marqué cette saison, mais il a trois passes. Est-ce qu’il désire faire passer les succès de son trio ou ses succès avant ceux de l’équipe? Je n’irais pas jusque là, mais la question se pose.

PLUS DE NOUVELLES