Patrick Bordeleau évoluera à Laval la saison prochaine

Patrick Bordeleau n’a pas connu un parcours de tout repos. Il n’a que 33 ans aujourd’hui et des épreuves, il en a vécu des tonnes déjà. Mais il a aussi vécu d’incroyables moments.

À 14 ans, alors qu’il mesurait déjà 6’3 et qu’il jouait pour l’Intrépide de Gatineau (Midget AAA), il avait un certain potentiel. À cette époque, il était reconnu comme un travaillant qui se donnait toujours sur la patinoire, et non comme un joueur violent ou agressif.

Alors que son père était derrière les barreaux, Bordeleau s’est trouvé un agent : Enrico Ciccone.

Il a été repêché par le Wild, mais il n’a jamais signé de contrat avec l’équipe. Il a connu quelques difficultés personnelles durant son parcours junior, ce qui a poussé Ciccone à laisser aller Bordeleau.

Ce dernier s’est donc promené entre la ECHL et une université du Nouveau-Brunswick, puis il a passé de nombreuses saisons dans la AHL avant de parvenir à percer l’alignement de l’Avalanche en tant que goon de service capable de jouer au hockey.

Entre septembre 2007 et avril 2009, il aura porté l’uniforme de 10 équipes. C’est là qu’il a compris qu’il allait devoir devenir un joueur de quatrième s’il souhaitait atteindre la LNH…

Il aura gagné plus de 3 millions $ durant son parcours dans le show.

Mais ça s’est gâté par la suite. Il est allé jouer en Allemagne, puis dans la LNAH (St-Georges de Beauce, Sorel-Tracy et Pétroliers du Nord)… Puis, il a été accusé de fraude, de menaces et d’harcèlement, étant même détenu à un certain moment donné.

Il s’est divorcé et a eu des problèmes de consommation et de jeu. Il s’est retrouvé sans le sou.

En janvier dernier, il souffrait encore de dépression, avouant avoir été diagnostiqué avec un trouble de la personnalité borderline.

Mais nous voilà enfin avec des bonnes nouvelles concernant Bordeleau. Le principal intéressé est sobre depuis 75 jours et il prétend avoir combattu ses démons et réglé certains choses dans sa vie.

Bordeleau a signé un nouveau contrat avec les Pétroliers du Nord (saison 2019-20) et il promet qu’il sera en meilleure forme physique et mentale que l’an dernier. Il dit s’entraîner autant en gym que sur la patinoire du lundi au vendredi présentement. Il promet ne pas manquer de jus!

Les Pétroliers du Nord s’attendent à ce que Bordy impose sa loi, ce qui ne sera pas une tâche facile dans un circuit où plusieurs hommes forts sont payés pour faire la même chose.

À noter que les Pétroliers du Nord ont dû quitter la Ville de St-Jérôme suite aux incidents racistes commis à l’endroit de Jonathan Diaby et sa famille. Ils évolueront donc à Laval (Colisée) cet automne. Un autobus fera le trajet entre l’aréna régional de la Rivière du Nord et le Colisée de Laval les jours de matchs locaux.

J’ai l’impression qu’ils seront nombreux à applaudir Patrick « The Punisher » Bordeleau la saison prochaine.

À noter que Bordeleau a récolté 12 points en 20 rencontres l’an dernier, à St-Jérome, en plus de se mériter 78 minutes de pénalité.

PLUS DE NOUVELLES